La dimension politique de la guerre : des conflits interétatiques aux enjeux transnationauxPersonnages

-

Carl von Clausewitz

1780−1831

Né en 1780, dans une famille d'origine modeste, Carl von Clausewitz intègre l'Académie militaire de Berlin en 1801. Pendant la campagne de 1806, il sert en tant que capitaine et aide de camp du prince Auguste de Prusse. Il devient ensuite l'adjoint de Scharnhorst en 1809 et participe à la réforme de l'armée prussienne. Après un passage dans l'armée russe, par refus de collaborer avec Napoléon Ier, il réintègre l'armée prussienne à des postes opérationnels et devient directeur administratif de l'Académie militaire de Berlin de 1818 à 1830, période pendant laquelle il rédige son ouvrage De la guerre, publié entre 1832 et 1837, par sa veuve.

-

Oussama ben Laden

1957−2011

Né en 1957 dans une riche famille saoudienne, Oussama ben Laden devient un acteur du djihadisme et s'engage dans la lutte contre l'URSS en Afghanistan, en étant financé par le Pakistan, l'Arabie saoudite et les États-Unis. L'intervention des États-Unis au Moyen-Orient en 1990−1991 radicalise les positions d'Oussama ben Laden. Son organisation devient alors un réseau terroriste à l'origine d'un nombre aussi important que spectaculaire d'attentats (ceux du 11 septembre 2001 en sont les plus emblématiques). Au terme d'une traque de 10 ans, il est repéré par les services de renseignement américains et tué par leurs forces spéciales en 2011 au Pakistan.

-

Abou Bakr al-Bagdadi

1971−2019
 

Né en 1971 dans une famille irakienne et titulaire d'un doctorat en théologie, Abou Bakr al-Bagdadi est d'abord membre d'Al-Qaïda en Irak. Il prend la direction de l'Organisation État islamique en Irak en 2006 qui devient en 2013, à la faveur de la guerre civile en Syrie depuis 2011, l'Organisation de l'État islamique en Irak et au Levant. Abou Bakr al-Bagdadi se proclame calife en juin 2014, c'est-à-dire successeur de Mahomet. Il organise des attentats essentiellement en Europe (notamment ceux de Paris en novembre 2015), au Maghreb et au Moyen-Orient. La résistance des forces kurdes et l'intervention de la coalition militaire occidentale à partir de 2014−2015 en Syrie et en Irak finissent par vaincre son organisation. Il meurt en 2019.