Création, continuités et rupturesAuteurs

-

Friedrich Nietzsche

1844−1900

Friedrich Nietzsche naît en Prusse, en 1844, à Röcken. Il suit des études classiques au collège de Pforta, puis à l'université de Bonn. Il renonce à devenir pasteur, et étudie la philologie qui ne l'intéresse guère. Sa vie change lorsqu'il découvre Schopenhauer et part à l'université de Leipzig. Il devient finalement professeur de philologie à Bâle. Il se lie notamment lors de cette période avec Richard Wagner. Malade, il se rend la plupart du temps en Italie et en France pour des cures et des voyages, de 1879 à 1888. Ses écrits philosophiques ne reçoivent alors que peu d'attention de la part des éditeurs. C'est alors qu'il devient petit à petit sujet à la folie, due peut-être à sa maladie, et restera le plus souvent alité jusqu'à sa mort en 1900.

Œuvres principales
La Naissance de la tragédie 
Humain, trop humain 
Le Gai Savoir 
Ainsi parlait Zarathoustra 
Généalogie de la morale 
Le Crépuscule des idoles 

-

Edmund Husserl

1859−1938

Edmund Husserl est né en 1859. Élève modèle, il s'intéresse à la science, la philosophie et aux mathématiques, qu'il part étudier à Leipzig. C'est alors qu'il cherche à prouver une corrélation entre les mathématiques et la psychologie et ouvre la voie à la phénoménologie, en tentant de dépasser l'idéalisme de Kant. Selon Husserl, la conscience ne peut pas exister indépendamment d'un objet, elle est toujours conscience de quelque chose. En 1916, il devient enseignant mais est contraint de démissionner en 1936 à cause de ses origines juives. Par la suite, Husserl influence Heidegger, Sartre et Merleau-Ponty. Il décède en 1938.

Œuvre principale
Philosophie de l'arithmétique

-

Vassily Kandinsky

1866−1944

Né à Moscou en 1866, Vassily Kandinsky est d'abord naturalisé allemand puis français. Il se destinait à une carrière juridique qu'il abandonne après avoir subi son premier choc artistique. En effet, lors d'une exposition, il découvre une œuvre de Claude Monet et est totalement ébloui par la puissance des couleurs du tableau et n'en perçoit pas le sujet. C'est ainsi qu'il décide d'intégrer l'académie des Beaux-Arts à Munich, où il affirmera son style progressivement. Par la suite, il aura une révélation en jouant sur la combinaison de formes et de couleurs, ce qui deviendra l'art abstrait. Il décède en 1944.

Œuvres principales
Jaune-rouge-bleu
La Vie mélangée
Composition

-

Filippo Tommaso Marinetti

1876−1944

Filippo Tommaso Marinetti naît en 1876. Il passe une partie de son enfance à Alexandrie, en Égypte, où ses parents étaient conseillers juridiques pour les entreprises étrangères. À l'âge de 17 ans, il fonde son premier magazine scolaire, Papyrus. De retour à Paris où il obtient son baccalauréat, il crée la revue Poesia, en 1904, qui publie de nombreux poètes qui formeront le premier groupe futuriste, dont Marinetti est le fondateur. En 1909, il publie le Manifeste du futurisme, qui devait marquer le XXe siècle, d'abord en Italie, puis en France. Marinetti y met en avant l'avènement d'une esthétique de la vitesse et de la modernité industrielle. Il décède en 1944.

Œuvres principales
Manifeste du futurisme
La Conquête des étoiles

-

Jean Giraudoux

1882−1944

Jean Giraudoux naît en 1882. Après avoir fait de brillantes études, il est reçu à l'École normale supérieure et montre une fascination pour la culture allemande. En 1913, il devient vice-consul et est mobilisé durant la Première Guerre mondiale. Il sera blessé à deux reprises. À partir des années 1920, il écrit et publie de nombreuses œuvres qui rencontrent le succès. Il se fait remarquer rapidement grâce à ses réécritures de mythes antiques, en mélangeant la tragédie classique et la modernité. Il décède en 1944.

Œuvres principales
Suzanne et le Pacifique
La guerre de Troie n'aura pas lieu
Électre

-

Blaise Cendrars

1887−1961

Frédéric Louis Sauser, plus connu sous le pseudonyme Blaise Cendrars, naît en Suisse en 1887, dans une famille bourgeoise qui le fait beaucoup voyager. Durant un séjour en Russie, il commence à écrire et entreprend quelque temps plus tard un voyage autour du monde. Alors qu'il est à New York, en 1911, il rédige l'un de ses plus célèbres poèmes, « Les Pâques à New York », et publie deux ans plus tard La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France. Quand la Première Guerre mondiale éclate, il s'engage au sein de la Légion étrangère et est grièvement blessé au bras en 1915. Il sera finalement amputé. Après la Seconde Guerre mondiale, il rédige des romans pour dénoncer les atrocités de la guerre. Il décède en 1961.

Œuvres principales
La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France
L'Or

-

Jean Cocteau

1889−1963

Jean Cocteau naît en 1889. Il grandit dans une famille bourgeoise parisienne et découvre très rapidement le théâtre et le cinéma. En 1909, il publie son premier recueil de poèmes et fréquente divers cercles d'artistes. Il adhère au mouvement Dada et voue une grande passion pour l'art. Cependant, il est en proie à une addiction, à l'opium, et se voit obligé de suivre une cure de désintoxication. En 1937, il fait la rencontre de Jean Marais et entame avec lui une relation amoureuse, puis amicale. À partir des années 1940, il réalise de nombreux films, tels que La Belle et la Bête. Il décède en 1963.

Œuvres principales
La Machine infernale
Orphée
Les Enfants terribles

-

Martin Heidegger

1889−1976

Martin Heidegger naît en 1889. Étudiant auprès de Husserl, il baigne dans les idées de la phénoménologie de son maître à penser, raison pour laquelle il s'intéresse rapidement à la question du sens de l'être. À partir des années 1930, il cherche à faire évoluer sa pensée philosophique, mais il reste particulièrement controversé en raison de ses liens étroits avec le nazisme. Il décède en 1976.

Œuvres principales
Être et Temps
Cahiers noirs

-

Paul Éluard

1895−1952

Né en 1895, Paul Éluard grandit à proximité de Paris, mais sa santé est fragile et il se retrouve souvent hospitalisé. Mobilisé durant la Première Guerre mondiale, il est infirmier militaire. Atteint depuis quelque temps déjà d'une bronchite aiguë et marqué par cette maladie et ses visions d'horreur de la guerre, Éluard rédige des poèmes qui témoignent d'un rejet de la terreur et de la haine. Il prend ensuite part au mouvement surréaliste et rédige de nombreux poèmes ayant pour thème majeur l'amour. Au moment où éclate la Seconde Guerre mondiale, il décide de s'engager dans la Résistance, comme en témoigne le célèbre poème « Liberté ». Il décède en 1952.

Œuvres principales
Capitale de la douleur
Poèmes pour la paix
Poésie et Vérité

-

André Breton

1896−1966

Né en 1896, dans une famille bourgeoise à Paris, André Breton est destiné à la médecine mais se passionne rapidement pour la poésie. Pendant la Première Guerre mondiale, il travaille à l'hôpital de Nantes puis devient brancardier sur le front. Entre-temps, il rencontre Jacques Vaché, qui devait changer sa vie. Ce soldat convalescent passionné de littérature lui fait découvrir Rimbaud, Jarry, Apollinaire. Par ailleurs, en 1921, il rencontre Freud et s'intéresse de près à ses études sur l'inconscient. Il fonde le mouvement surréaliste à la fin de la Première Guerre mondiale, et rédige son manifeste, dans lequel il énumère toutes les « règles » du surréalisme. Mais Breton se brouille peu à peu avec ses principaux partisans que sont Tzara, Soupault ou encore Desnos. Il décède en 1966.

Œuvres principales
Nadja
Manifeste du surréalisme
L'Amour fou

-

Nathalie Sarraute

1900−1999

Nathalie Sarraute naît en 1900. Originaire de Russie, elle part vivre avec sa mère après le divorce de ses parents dans différentes villes européennes. Elle effectue des études de droit à Paris et devient avocate. Fascinée par la littérature contemporaine, elle se lance dans l'écriture et publie Tropisme en 1939. À partir des années 1950, elle devient une figure majeure du nouveau roman en rejetant les conventions de la littérature romanesque traditionnelle. Elle décède en 1999.

Œuvres principales
Tropismes
L'Ère du soupçon
Enfance

-

Samuel Beckett

1906−1989

Samuel Beckett naît en 1906 dans une famille bourgeoise protestante et étudie le français dès son plus jeune âge. Alors qu'il poursuit des études à Paris, il fait la connaissance de James Joyce, avec qui il se lie d'amitié. Plus tard, il publie son premier recueil de nouvelles en Irlande, mais ce dernier est censuré. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il participe à la Résistance puis, à la fin de la guerre, il se consacre entièrement à l'écriture et s'intéresse au théâtre de l'absurde. En 1969, il reçoit le prix Nobel de littérature, mais ne va pas le chercher. Il décède en 1989.

Œuvres principales
Murphy
En attendant Godot
Oh les beaux jours

-

Eugène Ionesco

1909−1994

Eugène Ionesco naît en 1909. D'origine roumaine, il passe la majeure partie de son enfance en France et sa famille s'installe à Paris en 1913. En 1928, il suit des études de français et enseigne cette langue dans diverses écoles. À partir de 1942, il est attaché de presse à l'ambassade de Roumanie mais perd son poste au moment de la Libération. C'est alors qu'il décide de se tourner vers le théâtre en s'inspirant du surréalisme. Il décède en 1994.

Œuvres principales
La Cantatrice chauve
Le roi se meurt
Rhinocéros

-

René Barjavel

1911−1985

René Barjavel naît en 1911. À l'âge de 18 ans, il devient journaliste puis, quelques années plus tard, chef de la fabrication aux éditions Denoël. Durant la Seconde Guerre mondiale, il manifeste son penchant antimilitariste, étant révolté par la condition du soldat et les mœurs militaires. C'est durant cette période qu'il commence la publication de ses romans d'anticipation qui font de lui le précurseur des romans de science-fiction français de l'après-guerre. Dans ses œuvres, il met en scène un monde apocalyptique, dans lequel la barbarie fait rage et où l'on retrouve des catastrophes liées à une technologie créée par l'homme et employée avec malveillance. Il décède en 1985.

Œuvres principales
Ravage
Le Voyageur imprudent
La Nuit des temps

-

Boris Vian

1920−1959

Né en 1920 dans une famille aisée, Boris Vian grandit dans l'opulence, mais le krach boursier de 1929 a raison de la fortune de son père. Comme il est atteint d'une grave maladie, sa mère consacre sa vie à s'occuper de lui. En parallèle de ses études préparatoires, il se passionne pour la musique jazz et monte un groupe. Devenu ingénieur en 1942, il s'adonne à l'écriture de poèmes durant son temps libre. En 1946, il fait publier L'Écume des jours, qui ne rencontre pas le succès escompté. Après une seconde tentative infructueuse, il décide d'abandonner la littérature et devient critique et journaliste dans le domaine musical. Il décède en 1959.

Œuvres principales
L'Écume des jours
L'Arrache-cœur

-

Alain Robbe-Grillet

1922−2008

Alain Robbe-Grillet naît en 1922. Fils d'ingénieur, il suit des études à Brest avant d'entrer à l'Institut national agronomique à Paris. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est envoyé au STO à Nuremberg, puis devient ingénieur à l'Institut des fruits et agrumes coloniaux à partir de 1949. Il décide alors de se consacrer à la littérature. Il devient le chef de file du nouveau roman à partir des années 1950 et publie de nombreuses œuvres aux Éditions de Minuit, dont il devient le conseiller littéraire. Il décède en 2008.

Œuvre principale
Les Gommes

-

Michel Butor

1926−2016

Né en 1926 dans le Nord de la France, Michel Butor est tour à tour poète, romancier, enseignant, critique d'art, traducteur et essayiste. Dans les années 1950, il est l'un des chefs de file du nouveau roman, et s'intéresse à l'élaboration d'une écriture qui se détache du romanesque. Ainsi, La Modification devient l'un des ouvrages majeurs du nouveau roman. Il décède en 2016.

Œuvre principale
La Modification