Découverte du monde et rencontres des culturesAuteurs

-

Christophe Colomb

1451−1506

Christophe Colomb naît dans une famille de tisserands en 1451. Il aurait suivi des études à l'université de Pavie pour y découvrir la cosmographie, l'astrologie et la géométrie. Passionné par la lecture du Livre des merveilles de Marco Polo, ainsi que par la Géographie de Ptolémée, il n'attend qu'une chose : découvrir le monde. À l'âge de vingt ans, il devient marchand pour diverses familles génoises, ce qui lui permet de devenir financièrement indépendant. À la suite d'un voyage qui aurait mal tourné, il se réfugie à Lisbonne, où il s'établit. Il en profite pour se perfectionner dans les sciences de la navigation et projette de découvrir les Indes orientales. Il entame son premier voyage en 1492 mais il arrive en Amérique. Il explore alors le continent. Ses nombreux voyages le fatiguent beaucoup, il souffre en particulier de la goutte et de problèmes aux yeux. Il meurt à Valladolid, entouré de ses fils, en 1506.

-

Didier Érasme

1466−1536

Didier Érasme naît à Rotterdam en 1466, il est le fils illégitime d'un prêtre et d'une fille de médecin. En 1492, il est ordonné prêtre et part séjourner à Paris durant quatre ans pour y apprendre le grec. Il y rencontre de nombreux humanistes. Après ce séjour parisien, il décide de partir à la découverte de l'Europe entre 1499 et 1514. Il fait notamment la connaissance de Thomas More en Angleterre.
Reconnu comme l'un des plus grands humanistes européens, Érasme défend avec ferveur une conception évangélique de la religion catholique et critique l'attitude des papes. Il meurt en 1536.

Œuvre principale
Éloge de la folie

-

François Rabelais

1483−1553

Fils d'un avocat, François Rabelais naît en 1483. Il étudie dès son plus jeune âge le latin et le grec. Il suit des études de médecine et devient médecin en 1532 à Lyon. Il commence à publier des ouvrages qui seront condamnés par l'université de la Sorbonne. Il utilise le pseudonyme d'Alcofribas Nasier  
En 1534, Rabelais part s'installer à Rome, où il effectue des recherches en botanique, en pharmacie et en archéologie. Il revient ensuite en France pour continuer la publication de ses livres puis retourne vivre en Italie. 
François Rabelais est un écrivain français humaniste majeur de la Renaissance. Il cherche à diffuser de nouveaux préceptes sur l'éducation et la tolérance. Ses deux principaux héros sont des géants devenus très célèbres : Gargantua et Pantagruel.
Rabelais meurt en 1553. 

Œuvres principales
Pantagruel
Gargantua
Tiers Livre
Quart Livre  

-

Jacques Cartier

1491−1557

Jacques Cartier naît à Saint-Malo en 1491 dans une famille de pêcheurs. Il est très rapidement attiré par la navigation. François Ier, roi de France de l'époque, lui demande d'aller explorer l'Amérique, nouveau continent récemment découvert dont tout le monde parle. Il aborde le golfe du Saint-Laurent en 1534 et explore les terres alentour. Il décrit ce qu'il y trouve dans ses récits de voyages : Relation. Cartier contribue notamment à nourrir ce que l'on appelle le mythe du « bon sauvage ».
Cartier revient quelque temps en France et effectue ensuite un second voyage un an plus tard, puis un troisième en 1541. Il meurt de la peste en 1557 à Saint-Malo.

Œuvre principale
Relation

-

Michel de Montaigne

1533−1592

Michel de Montaigne naît dans une famille de riches négociants en 1533. Il reçoit une éducation selon les préceptes humanistes. Après avoir effectué des études de droit, il devient magistrat au parlement de Bordeaux en 1554. Montaigne devient maire de Bordeaux et cherche à tempérer les relations houleuses entre les protestants et les catholiques.  
En 1571, Montaigne décide de se retirer dans son château familial pour y entreprendre la rédaction de l'œuvre de sa vie, les Essais. Il y travaille jusqu'à sa mort. Il fait de lui-même la matière de son ouvrage, se voyant comme un sujet observé sans artifice. Il meurt en 1592.

Œuvres principales
Essais, livres I, II et III
Journal de voyage

-

Jean de Léry

1536−1613

Jean de Léry naît dans une famille modeste en 1536. Il se destine au métier de cordonnier. Il rencontre Jean Calvin et se convertit à la Réforme. Il entreprend un voyage en direction du Brésil en 1557.
Jean de Léry est à la fois admiratif des sauvages qu'il rencontre (ils sont beaux et forts) et en même temps effrayé par leurs mœurs cannibales. À son retour, il entame la rédaction de son ouvrage Histoire d'un voyage fait en la terre du Brésil, autrement dite l'Amérique. Il meurt en 1613.

Œuvre principale
Histoire d'un voyage fait en la terre du Brésil, autrement dite l'Amérique

-

Théodore Agrippa d'Aubigné

1552−1630

Théodore Agrippa d'Aubigné naît en 1552. Il est baptisé selon les précepts catholiques, mais son éducation est calviniste, son père s'étant converti et ayant participé au soulèvement protestant de l'époque. Emprisonné quelque temps par des catholiques, Agrippa d'Aubigné est le témoin de nombreuses persécutions contre les protestants et voit mourir son père.
Il arrive à Genève en 1565 pour y poursuivre ses études. Lorsque que la deuxième guerre de religion éclate en 1567, il s'engage dans l'armée protestante. À la suite du massacre de la Saint-Barthélemy, il retourne à la cour de France et devient l'écuyer du roi Henri IV. À cause de certaines divergences, il finit par s'en éloigner et se retire définitivement de la cour de France après l'assassinat du roi en 1610. C'est à ce moment qu'il entame la rédaction des Tragiques, œuvre dans laquelle il relate l'horreur dont il a été le témoin direct. Il finit sa vie à Genève où il publie ses principales œuvres. Il meurt en 1630.

Œuvres principales
Les Tragiques
Histoire universelle depuis 1550 jusqu'en 1610

-

Montesquieu

1689−1755

Montesquieu naît dans une famille noble de magistrats près de Bordeaux en 1689. Il effectue des études de droit et devient conseiller auprès du parlement de Bordeaux en 1714. S'intéressant au monde qui l'entoure, il se passionne pour des sciences de toutes sortes et mène ses propres expériences. Il porte une attention particulière au genre humain. Il peint leurs défauts notamment dans Lettres persanes, qu'il publie anonymement en Hollande pour éviter la censure.
En 1727, Montesquieu est élu à l'Académie française. Il parcourt l'Europe pour observer les différents systèmes politiques et les mœurs de chaque pays. Ce sont ces voyages qui alimenteront la réflexion de son ouvrage De l'esprit des lois. Montesquieu croit à la nécessité des réformes et souhaite voir évoluer le gouvernement français vers le modèle de la monarchie constitutionnelle à l'anglaise. Il meurt en 1755.

Œuvres principales
Lettres persanes
De l'esprit des lois

-

Voltaire

1694−1778

François-Marie Arouet, dit Voltaire, naît à Paris dans une famille bourgeoise, en 1694. Il suit des études chez les jésuites. Il est incarcéré à la Bastille en 1717 à cause de vers irrévérencieux. Son altercation avec le chevalier Rohan-Chabot le contraint à l'exil en Angleterre durant trois années.
À son retour en France, Voltaire continue sa carrière littéraire, souhaitant transformer la société. Ses œuvres et la censure l'obligent à s'exiler à Potsdam, puis à Genève. Il écrit alors de plus en plus d'ouvrages. En 1759, il fait publier Candide ou l'Optimisme, œuvre dans laquelle il s'en prend aux guerres, à l'intolérance, à l'injustice, etc. Il participe activement à l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert et défend ardemment la liberté individuelle et la tolérance. Voltaire meurt à un âge avancé en 1778. 

Œuvres principales
Œdipe
Zadig
Micromégas
Candide ou l'Optimisme
Dictionnaire philosophique
L'Ingénu

-

Jean-Jacques Rousseau

1712−1778

Jean-Jacques Rousseau naît en 1712. Il perd sa mère alors qu'il est très jeune, puis il est abandonné par son père à l'âge de dix ans et est élevé par son oncle. Il vit une vie d'errance. Plus tard, il rencontre Madame de Warens, qui devient sa maîtresse et bienfaitrice. À trente ans, il devient précepteur dans une famille à Lyon. Puis il retourne à Paris, où il vit avec une servante, Thérèse Levasseur, avec qui il a cinq enfants qu'il abandonne.
Diderot, avec qui il se lie d'amitié, lui demande de participer à son vaste projet encyclopédique. Au sommet de sa gloire en 1750 grâce à son Discours sur les sciences et les arts, Rousseau abandonne Thérèse Levasseur pour revenir dans sa contrée natale. Il en profite pour y entreprendre la rédaction de ses œuvres les plus connues comme Émile ou De l'éducation. Après divers voyages à l'étranger, il retourne vivre en France pour terminer sa vie dans l'isolement. Il meurt en 1778.

Œuvres principales
Du contrat social
Discours sur les sciences et les arts
La Nouvelle Héloïse
Émile ou De l'éducation
Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes
Les Confessions
Les Rêveries du promeneur solitaire

-

Denis Diderot

1713−1784

Fils d'un maître coutelier, Diderot naît en 1713. Il suit des études au lycée Louis-le-Grand et devient maître des Arts. Durant quelques années, il mène une vie de bohème et croise le chemin de Jean-Jacques Rousseau avec qui il se lie d'amitié. Alors que ses premiers ouvrages sont condamnés par l'Église dès leur parution, il est chargé par le libraire Le Breton de s'occuper de la direction de l'Encyclopédie avec d'Alembert.
Diderot est condamné à la suite de la parution de son essai intitulé Lettre sur les aveugles et à l'usage de ceux qui voient. Après sa libération, il consacre plus de vingt ans de sa vie à l'élaboration de L'Encyclopédie. En 1759, il publie son premier Salon, qui en fait l'un des fondateurs de la critique d'art. Une fois l'Encyclopédie achevée, il décide de retourner vers des formes d'écriture différentes, avec notamment Supplément au voyage de Bougainville. Il meurt en 1784.

Œuvres principales 
Le Neveu de Rameau
Jacques le Fataliste et son maître
Supplément au voyage de Bougainville

-

Louis-Antoine de Bougainville

1729−1811

Louis-Antoine de Bougainville est né en 1729 dans une famille noble. Il étudie le droit et devient avocat au parlement de Paris, puis entreprend une carrière militaire à la mort de son père. Il part au Canada en qualité d'aide de camp. En 1766, accompagné du naturaliste Philibert Commerson et de son épouse (dissimulée sous des vêtements masculins), il embarque à bord de la frégate la Boudeuse pour effectuer un voyage autour du monde. Son aventure s'achève en 1769.
Bougainville rentre à Saint-Malo où il publie son Voyage autour du monde. Il y évoque le paradis polynésien qu'il a découvert. Lorsque la Révolution française éclate, il reste fidèle à Louis XVI. Quand Napoléon Bonaparte devient Premier consul, il nomme Bougainville sénateur, puis grand officier de la Légion d'honneur et comte d'empire. Bougainville meurt en 1811.

Œuvre principale
Voyage autour du monde

-

Jean-Claude Carrière

1931-

Jean-Claude Carrière est né en 1931. Après des études au lycée Voltaire et à l'École normale supérieure, il abandonne sa carrière d'historien au profit du dessin et de l'écriture. Au début de sa carrière littéraire, il publie sous le pseudonyme Benoît Becker. Il collabore avec le cinéaste Luis Buñuel en tant que scénariste jusqu'à la mort de ce dernier. En 1992, il fait publier La Controverse de Valladolid, qui aborde le sujet de la controverse organisée à la demande du roi Charles Quint pour décider du sort des Indiens à Valladolid.

Œuvres principales
La Controverse de Valladolid 
La Nuit de Frankenstein