La techniqueAuteurs

-

Platon

428 av. J.-C.−347 av. J.-C.

Platon naît à Athènes dans une famille aristocrate en 428 av. J.-C. Il suit une carrière politique. Au cours de sa jeunesse, il écrit de nombreuses poésies et tragédies. À vingt ans, il fait la connaissance de Socrate et abandonne sa carrière politique au profit de la philosophie. Il adopte la dialectique (raisonnement logique par thèse, antithèse et synthèse). Il est le disciple de Socrate neuf ans, jusqu'à la mort de son maître. C'est durant cette période qu'il décide de rédiger les dialogues socratiques, mettant en scène Socrate et divers interlocuteurs, pour diffuser le savoir de son maître. Platon voyage beaucoup en Méditerranée et observe le monde pour en tirer des leçons philosophiques qu'il retranscrit dans ses œuvres. Il évoque à de nombreuses reprises les sujets politiques. Durant ses voyages, il s'oppose au tyran de Syracuse, Denys, qui le réduit en esclavage. Il est reconnu par un ancien disciple de Socrate sur un marché. Il est acheté par cet homme qui le libère. De retour à Athènes, Platon fonde l'Académie en 387 av. J.-C., où Aristote sera élève. Platon y enseigne jusqu'à sa mort en 347 av. J.-C.

Œuvres principales
La République
Le Banquet
Protagoras
Ménon

-

Jean-Jacques Rousseau

1712−1778

Jean-Jacques Rousseau naît en 1712. Il perd sa mère alors qu'il est très jeune, puis il est abandonné par son père à l'âge de dix ans et est élevé par son oncle. Il vit une vie d'errance. Plus tard, il rencontre Madame de Warens, qui devient sa maîtresse et bienfaitrice. À trente ans, il devient précepteur dans une famille à Lyon. Puis il retourne à Paris, où il vit avec une servante, Thérèse Levasseur, avec qui il a cinq enfants qu'il abandonne. Diderot, avec qui il se lie d'amitié, lui demande de participer à son vaste projet encyclopédique. Au sommet de sa gloire en 1750 grâce à son Discours sur les sciences et les arts, Rousseau abandonne Thérèse Levasseur pour revenir dans sa contrée natale. Il en profite pour y entreprendre la rédaction de ses œuvres les plus connues comme Émile ou De l'éducation. Après divers voyages à l'étranger, il retourne vivre en France pour terminer sa vie dans l'isolement. Il meurt en 1778.

Œuvres principales
Du contrat social
Discours sur les sciences et les arts
La Nouvelle Héloïse
Émile ou De l'éducation
Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes
Les Confessions
Les Rêveries du promeneur solitaire

-

Auguste Comte

1798−1857

Auguste Comte naît en 1798. Brillant élève en mathématiques, il est renvoyé de Polytechnique pour insubordination et rébellion. Il devient le disciple de Saint-Simon avec lequel il se fâche en 1824. Comte est le fondateur du positivisme et le père de la sociologie. En établissant une hiérarchie entre les sciences, puisque chaque science dépend des sciences antérieures, il définit la sociologie, dont l'objet est le plus complexe et le plus tardivement acquis, comme la « reine » des sciences. Il meurt en 1857.

Œuvres principales
Cours de philosophie positive
Catéchisme positiviste
Synthèse subjective

-

Karl Marx 

1818−1883

Né à Trèves en 1818, Marx étudie le droit, puis l'histoire et la philosophie. Penseur incontournable du XIXe siècle, il construit son système de pensée par la critique de l'idéalisme de Hegel et du matérialisme mécaniste du XVIIIe siècle. Par opposition à ces deux courants eux-mêmes opposés, il définit le matérialisme dialectique. Le matérialisme historique de Marx (c'est-à-dire le matérialisme dialectique appliqué à l'histoire) affirme que l'histoire évolue en fonction des contradictions données et que son moteur est la lutte des classes. Marx prédit la fin de l'histoire, lorsque le capitalisme s'auto-détruira au profit du socialisme, puis, dans un avenir lointain, du communisme et d'une société sans classes. Marx meurt en 1883.

Œuvres principales
Critique de la philosophie du droit de Hegel
Manuscrits de 1844
L'Idéologie allemande
Manifeste du parti communiste
Le Capital

-

Henri Bergson

1859−1941

Henri Bergson naît en 1859 à Paris où il suit des études et gagne le premier prix du concours général de mathématiques ; cependant, préférant les lettres aux sciences, il intègre l'École Normale supérieure et obtient l'agrégation de philosophie. Après la publication de sa thèse de doctorat intitulée Essai sur les données immédiates de la conscience, il publie son ouvrage Matière et mémoire, dans lequel il s'appuie sur le domaine médical pour mettre en avant ses idées philosophiques. Puis, il s'intéresse à la théorie de l'évolution et rédige L'Évolution créatrice. En 1927, il reçoit le prix Nobel de littérature, mais sa santé se dégrade trop pour qu'il puisse se rendre à Stockholm et recevoir son prix. Il décède en 1941.

Œuvres principales
Essai sur les données immédiates de la conscience
Matière et mémoire
L'Évolution créatrice

-

Martin Heidegger 

1889−1976

Martin Heidegger naît en 1889. Étudiant auprès de Husserl, il baigne dans les idées de la phénoménologie de son maître à penser, raison pour laquelle il s'intéresse rapidement à la question du sens de l'être. À partir des années 1930, il cherche à faire évoluer sa pensée philosophique, mais il reste particulièrement controversé en raison de ses liens étroits avec le nazisme.

Œuvres principales
Être et Temps
Cahiers noirs