Le tempsAuteurs

-

Aristote

384 av. J.-C.−322 av. J.-C.

Fils d'un médecin, Aristote naît à Stagire en Macédoine en 384 av. J.-C. Il est le disciple de Platon à l'Académie. Il devient le précepteur d'Alexandre le Grand par la suite. Aristote finit par rejeter les théories de Platon et apporte une méthode philosophique empirique, recherchant toujours la vérité. Il fonde trois écoles de philosophie dont la plus connue est le Lycée à Athènes, dans laquelle il donne deux types de cours : le matin, le cours « ésotérique » réservé aux disciples initiés ; l'après-midi, le cours « exotérique » ouvert à tous. La démarche philosophique d'Aristote consiste à s'intéresser aux apparences, aux choses étranges que l'on peut percevoir au quotidien, pour mener par la suite une pensée sur la place de l'homme au sein de l'Univers. Aristote meurt en 322 av. J.-C.

Œuvres principales
Métaphysique
Les Politiques
Poétique
Éthique à Nicomaque

-

Épicure

341 av. J.-C.−270 av. J.-C.

Épicure est un philosophe grec né en 341 av. J.-C. Il s'installe à Athènes en 306 av. J.-C. pour fonder une école ouverte à tous, surnommée « le Jardin ». Il prône une vie simple et sage fondée sur l'harmonie et l'amitié. Sa recherche du plaisir suppose de fuir les désirs vains. Épicure meurt en 270 av. J.-C., en proie à la souffrance et à la maladie.

Œuvres principales
Lettre à Hérodote
Lettre à Ménécée
Lettre à Pythoclès

-

Saint Augustin

354−430

Saint Augustin est un philosophe chrétien né en 354 en Algérie. Après une jeunesse dissipée, il se convertit au christianisme et devient évêque d'Hippone. Il est le premier à élaborer une synthèse, à la fois philosophique et théologique, de la pensée antique platonicienne et de la pensée chrétienne. Son œuvre eut une influence colossale en Occident jusqu'au XVIIe siècle. Il meurt en 430. Il est l'un des quatre pères de l'Église d'Occident, canonisé en 1298.

Œuvres principales
Confessions
La Cité de Dieu
De la Trinité

-

René Descartes

1596−1650

Né en Touraine en 1596, Descartes est élevé par sa grand-mère. Après une formation militaire, à vingt ans, il entreprend de nombreux voyages à travers l'Europe. Homme de sciences, il se base sur une conception rationnelle du monde. Il est célèbre pour la formule cogito ergo sum (« je pense donc je suis ») qu'il mentionne dans son Discours de la méthode en 1637 et dans les Méditations métaphysiques. Cherchant à établir une vérité absolue, Descartes décide de mettre au point une méthode du doute qui remet en cause toutes les vérités établies jusqu'alors. Il est considéré comme l'un des plus grands philosophes de son temps. Il meurt en 1650.

Œuvres principales
Discours de la méthode
Méditations métaphysiques

-

Henri Bergson

1859−1941

Henri Bergson naît en 1859 à Paris où il suit des études et gagne le premier prix du concours général de mathématiques ; cependant, préférant les lettres aux sciences, il intègre l'École Normale supérieure et obtient l'agrégation de philosophie. Après la publication de sa thèse de doctorat intitulée Essai sur les données immédiates de la conscience, il publie son ouvrage Matière et mémoire, dans lequel il s'appuie sur le domaine médical pour mettre en avant ses idées philosophiques. Puis, il s'intéresse à la théorie de l'évolution et rédige L'Évolution créatrice. En 1927, il reçoit le prix Nobel de littérature, mais sa santé se dégrade trop pour qu'il puisse se rendre à Stockholm et recevoir son prix. Il décède en 1941.

Œuvres principales
Essai sur les données immédiates de la conscience
Matière et mémoire
L'Évolution créatrice

-

Martin Heidegger

1889−1976

Martin Heidegger naît en 1889. Étudiant auprès de Husserl, il baigne dans les idées de la phénoménologie de son maître à penser, raison pour laquelle il s'intéresse rapidement à la question du sens de l'être. À partir des années 1930, il cherche à faire évoluer sa pensée philosophique, mais il reste particulièrement controversé en raison de ses liens étroits avec le nazisme.

Œuvres principales
Être et Temps
Cahiers noirs

-

Jean-Paul Sartre

1905−1980
 

Né à Paris en 1905, Jean-Paul Sartre est élevé dans un milieu bourgeois et cultivé. Il entre à l'École normale en 1924 et est agrégé de philosophie en 1929. La même année, il rencontre Simone de Beauvoir. Ils entament une relation amoureuse, intellectuelle, jusqu'à la mort de Jean-Paul Sartre. Il rédige Les Mouches et La Nausée, œuvre dans laquelle il met en avant ses principes de la phénoménologie. En 1943, il publie son essai L'Être et le Néant, se retire de l'enseignement et se consacre à sa revue Les Temps modernes. En 1964, il rédige son récit autobiographique : Les Mots. La même année, on lui décerne le prix Nobel qu'il refuse. Il décède en 1980.

Œuvres principales
Les Mouches
La Nausée
Huis clos
L'Être et le Néant
Les Mots