Devenir Premium
Se connecter
ou

Propensions moyenne et marginale à consommer et à épargner Cours

I

Propension moyenne à consommer et à épargner

A

Définitions

Propension moyenne à consommer

La propension moyenne à consommer est la part du revenu destinée à la consommation.

Si pour un revenu de 1000 euros, 600 euros sont consacrés à la consommation, la propension moyenne à consommer est de 0,6 (soit 60%).

Propension moyenne à épargner

La propension moyenne à épargner est la part du revenu qui est consacrée à l'épargne.

Si pour un revenu de 100 euros, 20 euros sont destinés à l'épargne, alors la propension moyenne à épargner est de 0,2 (soit 20%).

B

Méthode de calcul

Propension moyenne à consommer

\(\displaystyle{\text{Propension moyenne à consommer} = \dfrac{\text{Consommation du ménage}}{\text{Revenu disponible du ménage}}}\)

Si un ménage a un revenu disponible de 2000 euros et qu'il consacre 1500 euros à la consommation, alors sa propension moyenne à consommer est de :

\(\displaystyle{\dfrac{1\ 500}{2\ 000} = 0,75}\)

Propension moyenne à épargner

\(\displaystyle{\text{Propension moyenne à épargner} = \dfrac{\text{Épargne du ménage}}{\text{Revenu disponible du ménage}}}\)

Si un ménage a un revenu disponible de 2000 euros et qu'il épargne 500 euros, alors sa propension moyenne à épargner est de :

\(\displaystyle{\dfrac{500}{2\ 000} = 0,25}\)

C

La loi psychologique fondamentale

La loi psychologique fondamentale de John Maynard Keynes

Plus le revenu augmente, plus la propension moyenne à consommer diminue, car une part croissante du revenu est destinée à l'épargne (la propension moyenne à épargner augmente).

Si le revenu d'un ménage passe de 1000 à 10 000 euros, ses dépenses en consommation vont peut-être augmenter de 800 à 1500 euros par exemple mais il va, en proportion, davantage épargner. Si sa consommation est de 800 euros pour un revenu de 1000 euros, sa propension moyenne à consommer est de :

\(\displaystyle{\dfrac{800}{1\ 000} = 0,8}\)

Si sa consommation est de 1500 euros pour un revenu de 10 000 euros, sa propension moyenne à consommer est de :

\(\displaystyle{\dfrac{1\ 500}{10\ 000} = 0,15}\)

La propension moyenne à consommer diminue donc lorsque le revenu augmente puisqu'elle passe de 0,8 à 0,15 (même si les dépenses de consommation augmentent en valeur de 800 à 1500 euros).

II

Propension marginale à consommer et épargner

A

Définitions

Propension marginale à consommer

La propension marginale à consommer est la part du revenu supplémentaire qui est consacrée à un supplément de consommation.

Si le revenu augmente de 100 euros et que la consommation augmente de 80 euros, la propension marginale à consommer est de 0.8 (ou 80%). 80% de l'augmentation du revenu sont consacrés à la consommation.

Propension marginale à épargner

La propension marginale à épargner est la part du revenu supplémentaire qui est consacrée à un supplément d'épargne.

Si un revenu augmente de 100 euros et que l'épargne augmente de 20 euros, la propension marginale à épargner est de 0.2 (20%). 20% de l'augmentation du revenu sont consacrés à l'épargne.

B

Méthode de calcul

Propension marginale à consommer

\(\displaystyle{\text{Propension marginale à consommer} = \dfrac{\text{Variation de la consommation}}{\text{Variation du revenu disponible}}}\)

Si le revenu augmente de 200 euros et que la consommation augmente de 150 euros, alors la propension marginale à consommer est de :

\(\displaystyle{\dfrac{150}{200} = 0,75}\)

Propension marginale à épargner

\(\displaystyle{\text{Propension marginale à épargner} = \dfrac{\text{Variation de l'épargne}}{\text{Variation du revenu disponible}}}\)

Si le revenu disponible augmente de 200 euros et que parmi ces 200 euros, 50 euros sont consacrés à l'épargne, la propension marginale à épargner est de :

\(\displaystyle{\dfrac{50}{200} = 0,25}\)