Quatrième 2016-2017
Kartable
Quatrième 2016-2017

Le territoire des États-Unis dans la mondialisation

Les États-Unis, première économie mondiale, sont une puissance majeure et sont premiers dans de nombreux domaines. Leur influence s'exerce avec le Hard power (pouvoir économique, militaire et diplomatique) et le Soft power (l'influence culturelle).

Très inséré dans la mondialisation qu'il contribue à développer, le territoire américain est modifié par cette intensification des échanges. Les métropoles, les littoraux et les espaces frontaliers sont des zones attractives. L'intérieur du pays, majoritairement agricole, est aussi inséré dans les échanges internationaux.

I

Les États-Unis : un acteur majeur de la mondialisation

A

La première puissance économique

Les États-Unis sont un géant économique. Leur PIB est d'environ 18 000 milliards d'euros en 2015 et ils sont à l'origine de 25% de la production mondiale. Il s'agit de la première puissance économique.

L'économie des États-Unis reste très compétitive et ils sont leaders dans de nombreux domaines :

  • Les services représentent 75% du PIB américain. Ils comprennent notamment les activités de recherche et de développement. Les États-Unis sont une immense puissance financière et accueillent la première place boursière du monde à New York : Wall Street. Le dollar est la monnaie utilisée dans 50% des transactions financières mondiales.
  • L'industrie américaine est une source de richesse importante pour le pays, notamment dans les hautes technologies. Les entreprises américaines sont ainsi très présentes dans l'électronique, l'informatique, les télécommunications, l'industrie spatiale et les biotechnologies.
  • La puissance commerciale des États-Unis s'appuie également sur son secteur agricole, qui se situe au cœur d'une industrie agroalimentaire forte.
  • Leurs FTN (firmes transnationales) jouent un rôle important. Sur les 100 premières FTN mondiales, 35 sont américaines.
-

Wall Street, première place financière mondiale

Urban via Wikimedia Commons

Les États-Unis, en tant que premier importateur et troisième exportateur mondial, constituent un carrefour des échanges internationaux. En ce sens, ils jouent un rôle moteur dans le processus de mondialisation, c'est-à-dire d'accélération des échanges internationaux.

B

Un modèle planétaire

En exportant leurs produits et leurs informations, les entreprises et les médias américains ont conduit à exporter un véritable modèle à travers le monde, appelé l'American way of life.

Certains aspects de ce mode de vie se sont étendus au monde entier :

  • Le cinéma , les séries et la télévision : les grands films américains (aussi appelés blockbusters), issus notamment des studios d'Hollywood, sont projetés dans les salles du monde entier.
  • La musique : les "hits" américains sont écoutés par les populations de tous les continents.
  • Internet : les sites web américains sont nombreux et populaires (Facebook, Twitter, Youtube, etc.).
  • L'habillement : les modes vestimentaires américaines se transmettent mondialement (jeans, sweat, casquette, etc.).
  • L'alimentation : des entreprises comme McDonald's, KFC ou Coca-Cola sont mondialement connues et sponsorisent des événements d'ampleur internationale comme les Jeux olympiques afin de préserver leur popularité.

L'expression "américanisation du monde" désigne péjorativement l'exportation du modèle américain dans de nombreux pays à travers le monde.

C

Attractivité et migrations

Les États-Unis sont le premier pôle d'immigration mondial. Les migrants viennent du monde entier, même si la majorité est issue d'Amérique du Sud. Les immigrants recherchent du travail et un cadre de vie plus favorable. Les États-Unis attirent aussi beaucoup d'étudiants et de personnes qualifiées, attirés par la demande de travail, la qualité de l'enseignement et de la recherche. Environ 11 millions d'immigrés vivent aux États-Unis clandestinement et, en 2014, le président Obama a régularisé temporairement 5 millions d'entre eux.

II

Un territoire qui s'adapte à la mondialisation

A

Des métropoles intégrées au réseau mondial

La population des États-Unis est urbaine à 80%. La taille des villes n'est pas homogène et quelques grandes régions urbaines rassemblent une grande partie de la population :

  • La mégalopole américaine s'étend de Washington à Boston, autour de New York. Environ 60 millions d'habitants y résident. Cette mégalopole est l'une des régions les plus dynamiques au monde. De nombreux sièges d'entreprises y sont installés et cette région produit environ un quart de la richesse des États-Unis.
  • Los Angeles, Chicago, Houston, San Francisco, Atlanta sont aussi des métropoles qui jouent un rôle majeur dans l'économie nationale et mondiale.

Ces villes sont au cœur des réseaux mondiaux de communication (Internet, etc.), des réseaux de transport (nœuds autoroutiers, ferroviaires, etc.) et jouissent d'un prestige international. Elles abritent les universités, une main-d'œuvre qualifiée et de nombreux technopôles. Elles sont attractives et concentrent toujours plus d'hommes et d'activités. Ce phénomène s'appelle la métropolisation. Le symbole de cette puissance s'affiche dans les Central Business Districts (CBD) composés de gratte-ciel. Ce sont dans ces quartiers que se concentrent les fonctions de commandement.

-

New York, ville la plus peuplée des États-Unis

Unsplash via Pixabay

B

Une littoralisation renforcée

Dans le cadre de l'augmentation du commerce international (mondialisation) qui se traduit par un essor des échanges maritimes, les façades littorales, aux États-Unis comme dans le monde entier, sont de plus en plus attractives. Ainsi, elles sont soumises à un processus de concentration des hommes et des activités. Ce phénomène s'appelle la littoralisation. Plusieurs littoraux américains sont particulièrement dynamiques :

  • La façade Atlantique est l'espace à partir duquel a débuté le peuplement des États-Unis par les Européens. En plus de son avantage historique, il bénéficie du dynamisme de la mégalopole américaine.
  • Le littoral du Pacifique est désormais le plus dynamique. La Californie est l'État le plus riche des États-Unis et le commerce avec l'Asie de l'Est, moteur de la croissance mondiale, profite à cette façade littorale.
  • Enfin, le golfe du Mexique dispose aussi d'une façade maritime dynamique autour du port de Houston au Texas, qui s'appuie sur le commerce du pétrole, ou autour de zones touristiques comme celle de Miami en Floride.
-

Vue aérienne du port de Houston

U.S. Army Corps of Engineers

Les littoraux américains, en plus du développement du commerce maritime, jouissent aussi de l'effet sun belt, c'est-à-dire d'une attractivité qui s'explique par le cadre de vie de cette "ceinture du soleil".

C

Des périphéries inégalement intégrées

L'intérieur du pays est une région moins densément peuplée et urbanisée que les littoraux du pays, mais qui possède de nombreux atouts :

  • Les ressources minières sont abondantes (minerais, charbon, hydrocarbures). Le pétrole de schiste, dont l'exploitation augmente, permet aux États-Unis de retrouver la croissance depuis plusieurs années.
  • Les Grandes Plaines sont considérées comme le grenier agricole du pays avec un important secteur agroalimentaire.
  • Les zones touristiques sont nombreuses (parcs naturels, stations de ski dans les Rocheuses, etc.)
  • L'Alaska produit du pétrole et les îles d'Hawaï sont des zones touristiques attractives.

Ainsi, bien que l'intérieur soit moins dynamique que les espaces littoraux, il bénéficie aussi de la mondialisation.

-

Hawaï : un paradis pour les touristes

chopie80 via Pixabay

D

De nouvelles dynamiques territoriales

Une dynamique importante qui touche le territoire des États-Unis est l'essor des espaces frontaliers. Depuis la création d'une zone de libre-échange (ALENA) en 1994 entre le Mexique, les États-Unis et le Canada, les espaces frontaliers sont devenus dynamiques :

  • Sur la frontière avec le Mexique, la différence de richesse entre les deux pays permet un essor de la zone frontalière. Les États-Unis fournissent les capitaux et installent des entreprises du côté mexicain, les maquiladoras. Ces usines emploient ainsi une main-d'œuvre mexicaine à faible coût et les produits sont ensuite revendus aux États-Unis. Cette zone est aussi une zone importante de migrations, de nombreux Mexicains viennent s'installer aux États-Unis. Cette zone frontalière est nommée la Mexamérique.
  • La frontière avec le Canada est aussi un espace très dynamique. Elle concentre les 2/3 de la population canadienne et voit le développement d'une intense activité économique des deux côtés de la frontière.
III

Schéma bilan

-
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.