Définir le temps de la description Exercice fondamental

Dans chacune des descriptions suivantes, à quel temps les verbes notés en gras sontt-ils conjugués ?

Les peupliers, au fond du jardin, se balançaient au gré du vent, faisant chuter leurs feuilles.

Il est blond.

Aussi le spectacle désolant que présentait l'intérieur de cette maison se répétait-il dans le costume de ses habitués, également délabrés.

Ses yeux bleus ont lui d'un éclat exceptionnel mais ils ont été recouverts par une couche blanche de cataracte.

Au bout de la rue Guénégaud, lorsqu'on vient des quais, on trouve le passage du Pont-Neuf, une sorte de corridor étroit et sombre qui va de la rue Mazarine à la rue de Seine. Ce passage a trente pas de long et deux de large ; il est pavé de dalles jaunâtres, usées, descellées, suant toujours une humidité âcre ; le vitrage qui le couvre, coupé à angle droit, est noir de crasse.

(extrait de Thérèse Raquin d'Émile Zola)

Ses yeux bleu acier, habituellement froids quand il la regardait, s'animaient aujourd'hui. Le contraste avec sa peau hâlée ne le rendait que plus magnifique.

Précédent