Etudier la versification d'un poème Exercice fondamental

Quel type de vers est utilisé dans chacun des extraits proposés ci-dessous ?

Il est un air pour qui je donnerais
Tout Rossini, tout Mozart et tout Weber,
Un air très vieux, languissant et funèbre,
Qui pour moi seul a des charmes secrets.
 

Gérard de Nerval, « Fantaisie », Odelettes, 1853

Mon cœur, lassé de tout, même de l'espérance,
N'ira plus de ses vœux importuner le sort ;
Prêtez-moi seulement, vallon de mon enfance,
Un asile d'un jour pour attendre la mort.
 

Alphonse de Lamartine, « Le Vallon », Méditations poétiques, 1820

L'Océan sonore
Palpite sous l'œil
De la lune en deuil
Et palpite encore
 

Paul Verlaine, « Marine », Poèmes saturniens, 1866

Juin ton soleil ardente lyre
Brûle mes doigts endoloris
Triste et mélodieux délire
J'erre à travers mon beau Paris
Sans avoir le cœur d'y mourir
 

Guillaume Apollinaire, « La Chanson du mal-aimé », Alcools, 1913