Identifier un registre réalisteExercice fondamental

Le registre réaliste est-il employé dans les extraits suivants.

Les hommes portaient des redingotes dont la couleur était devenue problématique, des chaussures comme il s'en jette au coin des bornes dans les quartiers élégants, du linge élimé, des vêtements qui n'avaient plus que l'âme.

Honoré de Balzac, Le Père Goriot

Quand on était trop fatigué d'être assis, on allait se promener dans les cours ou jouer une partie de bouchon dans la ­grange ; puis on revenait à table.

Gustave Flaubert, Madame Bovary

Cet effroi bête et inexplicable grandissait toujours et devenait de la terreur. Je demeurais immobile, les yeux ouverts, l'oreille tendue et attendant. Quoi ? Je n'en savais rien, mais ce devait être terrible.

Guy de Maupassant, Une partie de campagne

Au-dessus de ce troisième étage étaient un grenier à étendre le linge et deux mansardes où couchaient un garçon de peine, nommé Christophe, et la grosse Sylvie, la cuisinière.

Honoré de Balzac, Le Père Goriot

Si cette cuisine, enfumée comme celle d'une auberge, était garnie d'ustensiles en nombre suffisant, ce luxe était l'œuvre de Jacquotte, ancienne servante de curé, qui disait nous, et régnait en souveraine sur le ménage du médecin.

Honoré de Balzac, Le Médecin de campagne

Une terreur insurmontable s'empara de moi, mes cheveux se hérissèrent sur mon front, mes dents s'entrechoquèrent à se briser, une sueur froide inonda tout mon corps.

Théophile Gautier, "La Mille et deuxième nuit"

Le Loup tira la chevillette et la porte s'ouvrit. Il se jeta sur la bonne femme, et la dévora en moins de rien ; car il y avait plus de trois jours qu'il n'avait mangé.

Charles Perrault, Les Contes

Suivant