La France et la construction de nouveaux États : les unités italienne et allemande entre 1850 et 1871Personnages

-

Giuseppe Mazzini

1805−1872

Italien

Originaire de Gênes, il devient le leader du mouvement libéral et nationaliste italien. Favorable à la république et à l'unification italienne, membre de la société secrète des Carbonari, il doit s'exiler en France pour échapper à la répression autrichienne lors des insurrectio ns de 1830. Il fonde à Marseille le mouvement « Jeune Italie » et proclame la République à Rome en 1849. Après l'intervention militaire de la France qui rend Rome au pape, il s'exile de nouveau.

-

Giuseppe Garibaldi

1807−1882

Italien

Patriote et républicain italien, il participe aux insurrections des Carbonari dans les années 1830 et 1840 mais il s'exile en Amérique du Sud après l'échec du « printemps des peuples » de 1848. De retour en Italie, il collabore avec Victor-Emmanuel II et Cavour pour réaliser l'unité italienne. Meneur des « chemises rouges », il organise en 1860 « l'expédition des Mille » qui permet de placer la moitié sud de l'Italie sous l'autorité du nouveau « roi d'Italie ».

-

Victor-Emmanuel II

1820−1870

Italien

Aristocrate de Turin, il devient l'un des leaders du mouvement d'unité nationale italienne dont il fonde le journal Il Risorgimento. Ministre puis chef du gouvernement du royaume de Piémont-Sardaigne, il met en œuvre aux côtés du roi Victor-Emmanuel II une stratégie diplomatique et militaire qui permet la création du royaume d'Italie en 1861. 

-

Camillo Benso, comte de Cavour

1810−1861

Italien

Aristocrate de Turin, il devient l'un des leaders du mouvement d'unité nationale italienne dont il fonde le journal Il Risorgimento. Ministre puis chef du gouvernement du royaume de Piémont-Sardaigne, il met en œuvre aux côtés du roi Victor-Emmanuel II une stratégie diplomatique et militaire qui permet la création du royaume d'Italie en 1861. 

-

Guillaume Ier

1797−1888

Prussien

Militaire au cours du « printemps des peuples » de 1848, il réprime l'insurrection des ouvriers qui dressent des barricades à Berlin pour forcer le roi de Prusse à accepter des réformes libérales. Il monte sur le trône de Prusse en 1861 et, avec Bismarck, il devient le principal leader du processus d'unification de l'Allemagne. Vainqueur de la France en septembre 1870, il fait prisonnier Napoléon III puis, en janvier 1871, il devient le Kaiser du IIe Reich.

-

Otto von Bismarck

1815−1898

Prussien

Aristocrate prussien, il est d'abord diplomate, puis député conservateur avant d'être nommé par le roi de Prusse Guillaume Ier au poste de ministre des Affaires étrangères.  Nationaliste, il met en œuvre le processus d'unification de l'Allemagne en combattant l'Autriche puis la France. En 1871, il participe à la proclamation de l'Empire allemand au château de Versailles et en devient le chancelier jusqu'en 1890. 

-

Napoléon III

1808−1873

Français

Premier président de la République élu au suffrage universel masculin en 1848, il réalise en 1851 un coup d'État qui renverse la IIe République et fait naître le Second Empire dont il devient l'empereur sous le nom de Napoléon III à partir de 1852. Concentrant tous les pouvoirs, il met en œuvre une politique étrangère dont la priorité est de renforcer l'influence de la France en Europe tout en soutenant les mouvements nationaux. Allié du royaume de Piémont-Sardaigne, qu'il soutient militairement contre l'Autriche, Napoléon III devient un opposant à l'unité italienne à partir de 1861. Sa défaite dans la guerre franco-prussienne de 1870 permet au roi d'Italie Victor-Emmanuel II de finaliser l'unité italienne en faisant de Rome sa capitale. Elle permet aussi à la Prusse de Guillaume Ier et Bismarck d'achever l'unification de l'Allemagne en proclamant la naissance de l'Empire allemand à Versailles en 1871.