Histoire et violenceAuteurs

-

Émile-Auguste Chartier, dit Alain

1868−1951

Émile-Auguste Chartier, dit Alain, naît en 1868. Il obtient l'agrégation de philosophie en 1892 et devient enseignant. C'est durant cette période qu'il rédige des articles pour La Dépêche de Rouen et de Normandie et La Nouvelle Revue française. Ses célèbres Propos paraîtront dans ces deux périodiques. Il y mène une réflexion philosophique sur l'actualité et tente d'aiguiller le sens de réflexion de ses lecteurs. 

Œuvre principale
Propos

-

Paul Éluard

1895−1952

Né en 1895, Paul Éluard grandit à proximité de Paris, mais sa santé est fragile et il se retrouve souvent hospitalisé. Mobilisé durant la Première Guerre mondiale, il est infirmier militaire. Atteint depuis quelque temps déjà d'une bronchite aiguë et marqué par cette maladie et ses visions d'horreur de la guerre, Éluard rédige des poèmes qui témoignent d'un rejet de la terreur et de la haine. Il prend ensuite part au mouvement surréaliste et rédige de nombreux poèmes ayant pour thème majeur l'amour. Au moment où éclate la Seconde Guerre mondiale, il décide de s'engager dans la Résistance, comme en témoigne le célèbre poème « Liberté ».

Œuvres principales
Capitale de la douleur
Poèmes pour la paix
Poésie et Vérité

-

Vassili Grossman

1905−1964

Né à Moscou en 1905 dans une famille d'origine juive, Vassili Grossman part étudier à Kiev puis à Moscou où il rédige ses premiers textes et obtient un diplôme d'ingénieur. Quelques années plus tard, il préfère abandonner son métier d'ingénieur pour se livrer à l'écriture et devient journaliste dans l'Armée rouge quand la guerre éclate. Bouleversé par les massacres de masse sur les juifs, il réunit de nombreux éléments qui permettront l'écriture du « Livre noir ». En 1944, il est le premier à écrire sur les camps d'extermination nazis en entrant à Treblinka en juillet 1944 (son récit servit lors du procès de Nuremberg).

Œuvres principales
L'Enfer de Treblinka
Vie et Destin

-

Jean-Paul Sartre

1905−1980

Né à Paris en 1905, Jean-Paul Sartre est élevé dans un milieu bourgeois et cultivé. Il entre à l'École normale en 1924 et est agrégé de philosophie en 1929. La même année, il rencontre Simone de Beauvoir. Ils entament une relation amoureuse, intellectuelle, jusqu'à la mort de Jean-Paul Sartre. Il rédige Les Mouches et La Nausée, œuvre dans laquelle il met en avant ses principes de la phénoménologie. En 1943, il publie son essai L'Être et le Néant, se retire de l'enseignement et se consacre à sa revue Les Temps modernes. En 1964, il rédige son récit autobiographique : Les Mots. La même année, on lui décerne le prix Nobel qu'il refuse. Il décède en 1980.

Œuvres principales
Les Mouches
La Nausée
Huis clos
L'Être et le Néant
Les Mots

-

Hannah Arendt

1906−1975

Née en 1906 et d'origine juive, Hannah Arendt est dans l'obligation de fuir l'Allemagne après la montée au pouvoir d'Hitler en 1933. Elle part alors aux États-Unis. Son enseignement philosophique la conduit à s'inspirer des auteurs antiques, et notamment de Socrate, pour mener ses propres pensées. Elle s'imprègne de la politique antique pour montrer que l'action politique est nécessaire et essentielle pour l'humanité et pour contrer les sociétés totalitaristes. Elle décède en 1975.

Œuvres principales
Les Origines du totalitarisme
Condition de l'homme moderne
La Crise de la culture

-

Samuel Beckett

1906−1989

Samuel Beckett naît en 1906 dans une famille bourgeoise protestante et étudie le français dès son plus jeune âge. Alors qu'il poursuit des études à Paris, il fait la connaissance de James Joyce, avec qui il se lie d'amitié. Plus tard, il publie son premier recueil de nouvelles en Irlande, mais ce dernier est censuré. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il participe à la Résistance puis, à la fin de la guerre, il se consacre entièrement à l'écriture et s'intéresse au théâtre de l'absurde. En 1969, il reçoit le prix Nobel de littérature, mais ne va pas le chercher.

Œuvres principales
Murphy
En attendant Godot
Oh les beaux jours

-

Simone Weil

1909−1943

Née en 1909 dans une famille juive, elle s'oriente très rapidement vers la philosophie. Elle suit les cours du philosophe Alain au lycée Henri-IV, il devient son maître à penser. En 1928, elle obtient l'agrégation de philosophie. Enseignante, elle devient une grande figure du mouvement syndicaliste en rejoignant le piquet de grève de l'hiver 1931−1932 puis celui de 1936. Elle s'engage durant la guerre d'Espagne contre le coup d'État du général Franco et va en Allemagne en 1932 pour voir de ses propres yeux la montée du nazisme. Elle meurt de la tuberculose en 1943.

Œuvres principales
Leçons de philosophie
Oppression et liberté
L'Iliade ou le poème de la force

-

Jean Anouilh

1910−1987

Né à Bordeaux en 1910, Jean Anouilh se découvre très jeune une passion pour le théâtre, notamment grâce aux pièces de Jean Cocteau. Ainsi, de 1929 à 1930, il devient secrétaire général de la Comédie des Champs-Élysées. Il en profite pour écrire ses premières pièces ; malheureusement, c'est un échec. Il persévère et rencontre le succès. Durant la Seconde Guerre mondiale, il réécrit une version d'Antigone. En moins d'un an, la pièce est jouée plus de 220 fois au théâtre. Ayant une santé fragile, il s'installe en Suisse et finit par y mourir en 1987. 

Œuvres principales
Le Voyageur sans bagage
Antigone
Médée
Eurydice

-

Albert Camus

1913−1960

Né en Algérie française en 1913, Albert Camus devient rapidement écrivain et philosophe. Il est le plus grand représentant de l'absurde. Très engagé en qualité de journaliste durant la Seconde Guerre mondiale, il publie son premier roman, L'Étranger, qui appartient à son cycle sur l'absurde. Puis, après la guerre, il écrit des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des poèmes et des essais. En 1957, il reçoit le prix Nobel de littérature. Toute sa vie, il n'a de cesse de lutter contre les idéologies qui éloignent de l'humain et refuse l'existentialisme de son ami Jean-Paul Sartre. 

Œuvres principales
L'Étranger
La Peste
Le Mythe de Sisyphe

-

Georges Perec

1936−1982

Né en 1936, à Paris, de parents juifs polonais qui décèdent durant la Seconde Guerre mondiale, Georges Perec est élevé par sa tante, puis retourne vivre à Paris. Il entreprend alors des études en histoire, mais les abandonne rapidement au profit de la littérature. Il suit son épouse nommée enseignante en Tunisie durant un an et publie son premier roman en 1965. En 1967, il intègre le mouvement Oulipo et commence à écrire des romans en s'amusant à s'imposer diverses contraintes. Atteint d'un cancer du poumon, il décède en 1982, à l'âge de 45 ans.

Œuvres principales
Les Choses
La Disparition
W ou le Souvenir d'enfance

-

Peter Singer

1946-...

Né en Australie en 1946, Peter Singer se dirige rapidement vers des études de droit, d'histoire et de philosophie. Végétarien par conviction, le Conseil des sociétés humanistes australiennes voit en lui un véritable humaniste, notamment du fait de son combat pour la cause animale. Son livre La Libération animale est considéré comme le livre fondateur des mouvements en faveur des droits des animaux. 

Œuvre principale
La Libération animale

-

Serge Paugam

1960-...

Né dans le Finistère en 1960, Serge Paugam a rédigé de nouveaux ouvrages sur la pauvreté et la précarité en France et à l'étranger. Il est à l'origine du concept de disqualification sociale et a mené plusieurs programmes de recherche sur l'analyse de la reproduction et du renouvellement des inégalités, ainsi que sur les fondements des liens sociaux.

Œuvres principales
La Disqualification sociale
La Société française et ses pauvres