La scienceAuteurs

-

Socrate 

470 av. J.-C.−399 av. J.-C.

Socrate naît à Athènes en 470 av. J.-C. Son père est sculpteur, sa mère est sage-femme. Il participe aux combats lors de la guerre du Péloponnèse. Considéré comme le père de la philosophie morale, il a été le maître à penser de Platon et de Xénophon. Socrate n'a écrit aucune œuvre Platon et d'autres disciples l'ont mis en scène dans de nombreuses œuvres qu'on appelle les « dialogues socratiques ». Ces fictions rappellent la manière dont Socrate diffusait son savoir : il questionnait toute personne qu'il rencontrait dans le but d'entamer un dialogue philosophique : on nomme cette démarche la maïeutique. Emprisonné, accusé de corruption de la jeunesse et de culte envers de nouvelles divinités, Socrate est condamné à mort. Après avoir passé ses dernières heures à philosopher avec ses amis, il boit la ciguë et meurt en 399 av. J.-C.

-

Platon

428 av. J.-C.−347 av. J.-C.

Platon naît à Athènes dans une famille aristocrate en 428 av. J.-C. Il suit une carrière politique. Au cours de sa jeunesse, il écrit de nombreuses poésies et tragédies. À vingt ans, il fait la connaissance de Socrate et abandonne sa carrière politique au profit de la philosophie. Il adopte la dialectique (raisonnement logique par thèse, antithèse et synthèse). Il est le disciple de Socrate neuf ans, jusqu'à la mort de son maître. C'est durant cette période qu'il décide de rédiger les dialogues socratiques, mettant en scène Socrate et divers interlocuteurs, pour diffuser le savoir de son maître. Platon voyage beaucoup en Méditerranée et observe le monde pour en tirer des leçons philosophiques qu'il retranscrit dans ses œuvres. Il évoque à de nombreuses reprises les sujets politiques. Durant ses voyages, il s'oppose au tyran de Syracuse, Denys, qui le réduit en esclavage. Il est reconnu par un ancien disciple de Socrate sur un marché. Il est acheté par cet homme qui le libère. De retour à Athènes, Platon fonde l'Académie en 387 av. J.-C., où Aristote sera élève. Platon y enseigne jusqu'à sa mort en 347 av. J.-C.

Œuvres principales
La République
Le Banquet
Protagoras
Ménon

-

Henri Bergson

1859−1941

Henri Bergson naît en 1859 à Paris où il suit des études et gagne le premier prix du concours général de mathématiques ; cependant, préférant les lettres aux sciences, il intègre l'École Normale supérieure et obtient l'agrégation de philosophie. Après la publication de sa thèse de doctorat intitulée Essai sur les données immédiates de la conscience, il publie son ouvrage Matière et mémoire, dans lequel il s'appuie sur le domaine médical pour mettre en avant ses idées philosophiques. Puis, il s'intéresse à la théorie de l'évolution et rédige L'Évolution créatrice. En 1927, il reçoit le prix Nobel de littérature, mais sa santé se dégrade trop pour qu'il puisse se rendre à Stockholm et recevoir son prix. Il décède en 1941.

Œuvres principales
Essai sur les données immédiates de la conscience
Matière et mémoire
L'Évolution créatrice

-

Karl Popper

1902−1994

Karl Popper naît en Autriche en 1902. Philosophe des sciences, il est à l'origine du poppérisme qui met l'accent sur la réfutabilité comme critère de différenciation entre la science et les savoirs issus d'une démarche spéculative ou d'une croyance. Il meurt à Londres en 1994.

Œuvre principale
L'Évolution créatrice