L'artAuteurs

-

Emmanuel Kant

1724−1804

Emmanuel Kant naît en Prusse-Orientale en 1724. Pétri de morale religieuse, il est attiré par les sciences, qu'il enseigne à partir de 1755 à l'université de Königsberg.
La philosophie kantienne répond à trois questions, dont l'une touche à la métaphysique (Que puis-je connaître ?), l'autre à la morale (Que dois-je faire ?) et la dernière à la religion (Que m'est-il permis d'espérer ?).
Kant meurt en 1804.

Œuvres principales
Critique de la raison pure
Fondements de la métaphysique des mœurs
Critique de la raison pratique
La Religion dans les limites de la simple raison
Projet de paix perpétuelle

-

Georg Wilhelm Friedrich Hegel

1770−1831

Friedrich Hegel est un philosophe allemand né en 1770. Diplômé de théologie, il s'engage comme précepteur. L'héritage laissé par son père lui permet de se consacrer entièrement à son activité philosophique à partir de 1801. En 1816, il commence une carrière universitaire à Heidelberg. Il est ensuite titulaire d'une chaire à l'université de Berlin.
Il est l'un des penseurs les plus influents du XIXe siècle. Son système philosophique élabore une nouvelle vision du monde et de l'histoire : l'idéalisme absolu. Il meurt en 1831.

Œuvres principales
Phénoménologie de l'esprit
Encyclopédie des sciences philosophiques
Principes de la philosophie du droit
Esthétique

-

Friedrich Nietzsche

1844−1900

Friedrich Nietzsche naît en Prusse, en 1844, à Röcken. Il suit des études classiques au collège de Pforta, puis à l'université de Bonn. Il renonce à devenir pasteur, et étudie la philologie qui ne l'intéresse guère. Sa vie change lorsqu'il découvre Schopenhauer et part à l'université de Leipzig. Il devient finalement professeur de philologie à Bâle. Il se lie notamment lors de cette période avec Richard Wagner. Malade, il se rend la plupart du temps en Italie et en France pour des cures et des voyages, de 1879 à 1888. Ses écrits philosophiques ne reçoivent alors que peu d'attention de la part des éditeurs. C'est alors qu'il devient petit à petit sujet à la folie, due peut-être à sa maladie, et restera le plus souvent alité jusqu'à sa mort en 1900.

Œuvres principales
La Naissance de la tragédie
Humain, trop humain
Le Gai Savoir
Ainsi parlait Zarathoustra
Généalogie de la morale
Le Crépuscule des idoles

-

Walter Benjamin

1892−1940

Walter Benjamin naît en 1892 dans une famille juive berlinoise. Il étudie la philosophie, la philologie allemande et l'histoire de l'art. Sa thèse sur le romantisme allemand n'est pas validée. Il devient écrivain, essayiste, journaliste et traducteur. Il est également critique d'art et critique littéraire. Vers la fin de sa vie, il est exilé, sans argent, drogué et incompris. Plusieurs hypothèses circulent sur sa mort en Espagne en 1940, dont celle d'un assassinat par les agents de Staline.

Œuvres principales
Sur le concept d'histoire
L'Œuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité
L'Origine du drame baroque allemand

-

Hannah Arendt

1906−1975

Née en 1906 et d'origine juive, Hannah Arendt est dans l'obligation de fuir l'Allemagne après la montée au pouvoir d'Hitler en 1933. Elle part alors aux États-Unis. Son enseignement philosophique la conduit à s'inspirer des auteurs antiques, et notamment de Socrate, pour mener ses propres pensées. Elle s'imprègne de la politique antique pour montrer que l'action politique est nécessaire et essentielle pour l'humanité et pour contrer les sociétés totalitaristes. Elle décède en 1975.

Œuvres principales
Les Origines du totalitarisme
Condition de l'homme moderne
La Crise de la culture

-

Pierre Bourdieu

1930−2002

Né en 1930, Pierre Bourdieu est un sociologue français. Dans Les Héritiers ou La Reproduction, il met en avant avec Jean-Claude Passeron les processus de reproduction sociale de la société française en analysant la façon dont la culture scolaire et classique est transmise inégalement selon les origines sociales des individus.