Érosion et activité humaineCours

L'être humain utilise de nombreux produits de l'érosion/sédimentation pour ses besoins. C'est par exemple le cas du sable, utilisé dans la construction et prélevé dans les cours d'eau. 

Le prélèvement du sable dans les cours d'eau et d'autres activités humaines favorisent l'érosion et contribuent au recul du trait de côte de certains littoraux. Les populations qui résident dans ces zones sont donc soumises à un risque que l'être humain tente de réduire en mettant en place des mesures de protection et des plan de prévention.

I

L'utilisation des produits issus de l'érosion-sédimentation par l'être humain

Les produits des phénomènes d'érosion/sédimentation utilisés par l'être humain sont nombreux et variés. Certains servent de matériaux de construction, d'autres permettent la conception de divers objets. Enfin, certaines roches sédimentaires sont exploitées car elles renferment des métaux.

A

Les produits de l'érosion/sédimentation utilisés comme matériaux de construction

Le sable, le calcaire et l'argile sont des produits issus de l'érosion/sédimentation utilisés comme matériaux de construction.

  • Le sable est un produit issu de l'altération et de l'érosion des roches. Le sable prélevé dans les cours d'eau est utilisé dans le bâtiment pour former du béton, il est également à l'origine de la fabrication du verre. C'est la deuxième ressource mondiale la plus utilisée après l'eau, mais devant le pétrole.
  • Le calcaire est une roche sédimentaire utilisée pour la fabrication de murs, de ponts, etc.
  • L'argile est une roche sédimentaire utilisée dans la fabrication de tuiles et de briques.
produits érosion sédimentation matériaux construction
B

Les produits de l'érosion/sédimentation utilisés pour fabriquer divers objets

De nombreux objets du quotidien sont fabriqués à partir de roches sédimentaires (argile, grès), et ce depuis les débuts de la poterie et de la céramique il y a au moins 20 000 ans.

produits érosion sédimentation utilisés divers objets
C

Les produits de l'érosion/sédimentation exploités pour les métaux

Certaines roches sédimentaires renferment des métaux qui sont exploités par l'industrie humaine.

Le lithium est un métal présent dans certaines roches sédimentaires, notamment en Bolivie. Il sert à la production de batteries utilisées par les téléphones et les ordinateurs.

II

Les activités humaines favorisant l'érosion

Certaines activités humaines favorisent l'érosion et contribuent au recul du trait de côte des littoraux. C'est le cas du prélèvement de sable ou de la construction de barrages. Les populations qui résident dans ces zones sont soumises à un risque.

Risque

Un risque est la conjonction d'un aléa (une catastrophe naturelle) et d'un enjeu économique ou humain.

Le sable est une ressource que l'être humain prélève dans les cours d'eau. Ces prélèvements tendent à modifier l'écoulement des cours d'eau. Comme les fleuves transportent moins de sable dans les océans, les berges et les deltas sont plus fortement attaqués et abîmés par l'eau, provoquant un recul des côtes.

activités humaines favorisant érosion recul trait de côte littoraux

L'érosion de la côte par les vagues

© Wikipédia

La construction de barrages hydroélectriques bloque le transport des particules issues de l'altération. Cela contribue à l'accélération de l'érosion des berges et des deltas.

bloquage transport particules issues altération accélération érosion berges deltas

Dans les régions où la côte recule, les populations sont soumises à un risque géologique.

Risque géologique

Un risque géologique suppose la conjonction d'un aléa (une catastrophe naturelle) et d'un enjeu économique ou humain.

La résidence « Le Signal » a été construite à partir de 1967 à Soulac-sur-Mer. À cette époque, le bâtiment se trouvait à 150 mètres de l'océan. En 2014, alors qu'il n'est plus qu'à une dizaine de mètres de l'océan, son évacuation est décidée.

résidence Le Signal Soulac-sur-mer évacuation

© Flickr

Aléa

Un aléa est un événement d'origine naturelle ou humaine, plus ou moins prévisible.

Enjeu

Un enjeu représente les humains, les biens ou les infrastructures susceptibles d'être affectés par un aléa.

III

Les activités humaines réduisant le risque lié à l'érosion

Pour réduire le risque lié à l'érosion des côtes, des mesures d'aménagement sont prises mais elles sont moyennement efficaces. Des Plans de prévention des risques (PPR), qui contrôlent l'urbanisme, permettent de réduire le risque lié à l'érosion. On parle de mesure de prévention et de mesure de protection.

Divers aménagements de protection sont mis en place dans les régions où la côte recule, mais leur effet reste limité.

Certaines municipalités installent des aménagements spécifiques tels que des « pare-vagues » qui brisent les vagues avant qu'elles n'atteignent la côte.

aménagements spécifiques réduction risque érosion

Une protection pare-vagues mise en place à Saint-Malo

© Wikipédia

Mesure de prévention

Une mesure de prévention vise à anticiper un aléa et ses impacts afin de réduire le risque global.

Mesure de protection

Une mesure de protection vise à réduire l'impact potentiel d'un aléa sur les enjeux, afin d'en réduire le risque global.

La législation prévoit l'interdiction ou la limitation des constructions dans les zones à risques, particulièrement sur les falaises soumises à l'érosion maritime ou fluviale.

Certaines communes disposent d'un Plan de prévention des risques littoraux (PPRL). Ces plans réglementent l'urbanisme dans les régions exposées à un risque littoral.