Définir la notion d'agriculture durable Exercice de connaissances

On considère les textes suivants :

Document 1

Le développement durable

Extrait du site du ministère de l'Écologie et du Développement durable.
(http://www.ecologie.gouv.fr/article.php3?id_article=20)

Le concept de développement durable se résume aujourd'hui en une simple phrase : « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».
Pour y parvenir, les entreprises, les pouvoirs publics et la société civile devront travailler main dans la main afin de réconcilier trois mondes qui se sont longtemps ignorés : l'économie, I'écologie et le social. À long terme, il n'y aura pas de développement possible s'il n'est pas économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable.

Document 2

Une méthode de lutte intégrée* pour une agriculture durable

Les insectes ravageurs des cultures peuvent détruire, selon les estimations, jusqu'à 30 % des récoltes mondiales annuelles. Pour se protéger des dévastations de l'un de ces insectes, la pyrale du maïs, il a été développé en Afrique une méthode de lutte intégrée dite « push and pull » (= « attirer et repousser »).

Cette méthode consiste à semer entre les plants de maïs une plante, le Desmodium, qui repousse les insectes, et à planter autour du champ, une autre que l'insecte aime : la Napier Grass. Il y a de très nombreux avantages à cette stratégie : les insecticides n'ont plus besoin d'être utilisés, ce qui permet de réaliser des économies. Les sols sont mieux préservés et sont ainsi moins soumis à l‘érosion. L'absence d'utilisation des insecticides permet en outre de mieux préserver la biodiversité locale.

La production est plus importante, le travail moins pénible, et le surplus de fourrage (issu des deux plantes cultivées en plus du maïs dans cette technique) récolté permet de nourrir davantage de vaches laitières et de produire davantage de lait qui, à son tour pourra être vendu, améliorant encore les revenus familiaux.

D'autre part, les femmes travaillant dans les exploitations agricoles vivrières bénéficient d'une nette amélioration de leur niveau de vie. Le bénéfice se mesure en termes économiques (meilleures récoltes = meilleures rentrées d'argent) mais aussi sociétaux puisque leur travail efficace leur permet une meilleure reconnaissance sociale.

* La lutte intégrée, selon la directive de la communauté européenne du 15/07/1991 est « L'application rationnelle d'une combinaison de mesures biologiques [...] dans laquelle l'emploi de produits chimiques phytopharmaceutiques est limité au strict nécessaire […]. »

La technique du « push and pull » est-elle économiquement intéressante ?

La technique du « push and pull » est-elle socialement pertinente ?

La technique du « push and pull » est-elle écologiquement intéressante ? (plusieurs réponses possibles)

Qu'est-ce qui fait que la technique du « push and pull » correspond à une agriculture et un développement durables ?

Parmi les propositions suivantes, lesquelles constituent d'autres solutions qui peuvent entrer dans le cadre d'une agriculture durable ?