L’Union européenne, un espace plus ou moins ouvert sur le mondeCours

L'Union européenne réunit, depuis 2020, 27 États (officialisation de la sortie du Royaume-Uni suite au Brexit en janvier 2020). Territoire aux multiples facettes, mosaïque de paysages et de cultures, union d'États qui s'engagent à des degrés divers dans ce projet européen, elle constitue un pôle majeur de la mondialisation au sein de la « Triade ». Cependant, sa quête d'une unité qui peine à s'accomplir s'avère être une faiblesse face à la concurrence non seulement des États-Unis, mais aussi des puissances émergentes que sont la Chine ou l'Inde.
Quelle est la puissance de l'Union européenne ? Sur quels atouts se fonde-t-elle et quelles en sont les faiblesses ?

I

L'Union européenne : la diversité des paysages et des cultures

L'Union européenne présente une vaste diversité de paysages et de cultures.

A

Un vaste espace avec des paysages diversifiés

Le territoire de l'Union européenne est constitué de 27 pays qui possèdent des territoires dans le monde entier. L'Union européenne est constituée de paysages diversifiés, liés à une grande diversité de climats et de reliefs.

1

Des espaces dans le monde entier

Parmi les 27 pays membres de l'Union européenne, certains possèdent des territoires ultra-marins, qui leur assurent une présence sur tout le globe : la France, le Danemark, l'Espagne, les Pays-Bas, le Portugal. Ces territoires sont des régions ultra-périphériques ou des pays et territoires d'outre-mer. L'Union européenne est ainsi représentée dans le monde entier.

union européenne paysages carte

Parmi les territoires ultra-marins que compte l'Union européenne, il existe différents statuts :

  • Parmi eux, 9 sont des régions ultra-périphériques (RUP), c'est-à-dire de véritables extensions du territoire européen. Ce sont les 5 DROM français (Guadeloupe, Martinique, Guyane, La Réunion et Mayotte), ainsi que la collectivité d'outre-mer française Saint-Martin, les archipels portugais de Madère et des Açores, et les îles espagnoles des Canaries.
  • Par ailleurs, 16 sont des Pays et territoires d'outre-mer (PTOM), c'est-à-dire ne faisant pas partie de l'UE, mais entretenant avec celle-ci des relations privilégiées. Ce sont des possessions du Danemark, de la France et des Pays-Bas.

 

Ces territoires couvrent la planète entière, allant de territoires glacés (îles Kerguelen, Orcades) à tropicaux (Antilles, etc.).

2

La diversité des paysages

Les paysages européens sont marqués par leur diversité. Les pays de l'Union européenne se situent pour l'essentiel dans la zone tempérée, qui se caractérise par la diversité des climats (océanique, continental, méditerranéen). Les territoires les plus au nord sont dans la zone polaire. Les reliefs de l'Union européenne ont des caractéristiques communes.

Les territoires de l'Union européenne sont marqués par 5 climats :

  • polaire : froid toute l'année ;
  • océanique : climat doux et humide ;
  • continental : été très chaud et pluies orageuses, hiver froid et sec ;
  • semi-continental et méditerranéen : hiver doux et humide, été chaud et sec ;
  • tropical : chaud toute l'année avec alternance entre une saison sèche et une saison humide.

Les espaces dominés par des hauts reliefs (Alpes, Pyrénées, Carpates) se caractérisent par des températures moins élevées et de plus fortes précipitations.

Les territoires ultra-marins se situent pour l'essentiel dans la zone tropicale.

union européenne reliefs paysages carte

© Wikimedia Commons

Les reliefs de l'Union européenne ont des caractéristiques communes :

  • quelques chaînes de montagnes qui culminent au-delà de 3 000 mètres ;
  • de vastes plateaux ;
  • des plaines littorales et fluviales.

Le mont Blanc (Alpes) est le plus haut sommet d'Europe occidentale (4 809 mètres).

pays carte reliefs union européenne

© Wikimedia Commons

B

La diversité culturelle

L'Union européenne est marquée par une grande diversité de langues, de populations et de religions pratiquées.

Le multilinguisme est l'un des principes fondamentaux de l'Union européenne. Il s'agit de permettre à chaque citoyen de pouvoir communiquer dans sa propre langue, et de protéger ainsi la diversité linguistique européenne. La législation de l'Union européenne est donc rédigée dans chacune de ses langues officielles. Les réunions organisées dans le cadre des institutions européennes permettent à tout personnel de s'exprimer dans sa langue officielle et toutes les interventions sont traduites dans toutes les langues officielles.

Il y a 24 langues officielles au sein de l'Union européenne et 60 langues régionales ou minoritaires (elles sont parlées par plus de 40 millions de personnes).

union européenne carte langues

Les territoires de l'Union européenne sont caractérisés par une diversité ethnique, notamment dans les territoires ultra-marins. Les territoires ultra-marins rassemblent environ 6 millions d'habitants. Les populations blanches, généralement descendantes des colons, côtoient des populations issues de l'esclavage, ainsi que des populations indigènes et des populations immigrées. Les métis sont nombreux.

La population guyanaise est très variée. Elle est composée d'Amérindiens, divisés en plusieurs tribus, d'Européens, de Créoles, de Bushinengués (descendants d'esclaves enfuis des plantations dès le XVIIe siècle) et de nombreuses communautés étrangères (Haïtiens, Libanais, Chinois, Brésiliens, Hmong, Surinamiens, etc.).

Le droit d'exercer sa religion est l'une des libertés fondamentales des citoyens de l'Union européenne. La place de la religion au sein de chacun des États est très variée et n'est encadrée par aucun texte européen. La religion majoritaire, dans l'Union européenne, est le christianisme.

La population de l'Union européenne est d'environ 450 millions d'habitants. On estime qu'environ 70 % de cette population est chrétienne.

carte union européenne religions

© Wikimedia Commons

II

La construction de l'Union européenne et ses accords

L'Union européenne s'est construite par étapes de 1951 à nos jours. Les accords qui lient les États de l'UE influent sur l'ouverture de leurs frontières ou leur monnaie, mais tous les pays de l'UE ne participent pas à tous les accords.

A

La construction par étapes de l'Union européenne

La construction européenne débute en 1951 avec la création de la CECA, puis se poursuit en 1957 avec la Communauté économique européenne qui réunit les 6 pays fondateurs. L'élargissement de la CEE, devenue Union européenne en 1992, se fait par étapes, jusqu'à ce que les pays membres soient 28 en 2013. L'officialisation du Brexit en 2020, donc de la sortie du Royaume-Uni, signifie le passage à 27 États membres.

En 1951, la CECA (Communauté européenne du charbon et de l'acier) est créée. Ce projet économique va devenir la CEE. L'ambition est alors de garantir la paix en Europe en instaurant une coopération économique entre les pays européens.

Née en 1957 à l'issue des traités de Rome, la CEE compte 6 pays membres : la France, l'Allemagne, l'Italie, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas. Ces pays affirment leur ambition d'assurer une prospérité commune avec le souci de réduire les écarts entre les États membres. Ils décident d'instaurer un marché unique par l'abolition des droits de douane et de mettre en place une politique agricole commune.

La CEE devient l'Union européenne (UE) en 1992 avec le traité de Maastricht. Les pays membres connaissent alors une certaine prospérité économique. D'autres pays rejoignent alors l'UE. Le nombre de pays membres est de 28 en 2013. Parmi les élargissements, le plus important est celui de 2004 : dix Pays d'Europe centrale et orientale (PECO) entrent dans l'Union européenne.

carte union européenne pays élargissement
B

Les accords et l'intégration des pays au sein de l'Union européenne

Les États membres de l'Union européenne sont liés par des accords sur leur monnaie (euro) ou sur leurs frontières (espace Schengen). Toutefois, tous les pays n'adhèrent pas à tous les accords. Ainsi, tous les pays n'ont pas le même degré d'intégration à l'UE. Depuis quelques années, on observe une montée de l'euroscepticisme : l'UE est remise en cause.

En 1992, les Européens ont décidé de la création de l'UEM (Union économique et monétaire) visant la mise en circulation d'une monnaie unique, qui devait être à même de concurrencer le dollar dans les échanges commerciaux mondiaux. Onze premiers pays l'adoptent en 1999 : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la France, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal, la Suède. Sur 28 États membres, seuls 19 ont finalement adopté l'euro :

  • Certains pays, comme le Royaume-Uni, le Danemark ou la Suède, ont refusé ce changement monétaire sur décision des dirigeants politiques ou après référendum auprès des citoyens.
  • D'autres pays ne remplissent pas tous les critères économiques.
union européenne carte zone euro

Il en va de même pour l'espace Schengen dont la convention permet aux citoyens européens de circuler librement en Europe sans contrôle aux frontières intérieures. Vingt-six pays sont membres de cet espace, et parmi ceux-là trois n'appartiennent pas à l'UE (Islande, Norvège et Suisse). D'autres pays ont refusé de s'associer (Royaume-Uni) ou ont été refusés (Bulgarie, Roumanie).

union européenne carte espace schengen

Depuis quelques années, l'euroscepticisme se renforce en raison de la crise économique et sociale. L'intégration européenne semble menacée, notamment après la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

En 2009, l'Islande présentait sa candidature d'adhésion à l'Union européenne. En 2010, l'Union européenne lui accorde le statut de candidat officiel. Mais en 2015, le gouvernement islandais retire officiellement la candidature du pays.

III

L'Union européenne : une aire de puissance économique et culturelle majeure de la mondialisation

A

Un pôle économique mondial

L'Union européenne est une puissance économique complète : c'est un espace productif majeur et un pôle commercial mondial.

1

Un espace productif majeur

L'Union européenne est un espace productif majeur. Le dynamisme de ses espaces productifs agricoles, industriels et touristiques est important. Ses firmes transnationales sont très puissantes. Enfin certaines métropoles de l'UE sont intégrées à l'Archipel métropolitain mondial.

L'Union européenne est une puissance économique. En 2020, elle assure environ 20 % du PIB mondial, ce qui la classe au 2e rang mondial derrière les États-Unis.

  • L'Union européenne est la 2e puissance agricole mondiale, elle fournit plus de 10 % de la production mondiale. Quatre pays européens (France, Allemagne, Italie, Espagne) font partie des 20 plus gros producteurs mondiaux.
  • L'industrie européenne fournit environ 20 % de la production mondiale et se distingue dans de nombreux secteurs (luxe, agroalimentaire, aéronautique, armement, énergie, transport, etc.).
  • La France, l'Italie et l'Espagne sont parmi les pays qui accueillent le plus de touristes venus de l'étranger, en particulier dans leurs régions littorales. Les pays de l'Union européenne sont dynamiques dans le secteur des services (tourisme, banque, assurances, commerces, télécommunication, services financiers et boursiers).

En 2018, le principal secteur d'activité est celui des services, qui emploie environ 72 % des actifs de l'Union européenne. Suivent l'industrie (20 %), la construction (6 %) et l'agriculture (2 %).

La puissance économique européenne repose sur le dynamisme de ses FTN, dans de multiples secteurs :

  • la grande distribution (Carrefour) ;
  • la banque et l'assurance (AXA) ;
  • l'exploitation pétrolière (Total) ;
  • l'aéronautique (Airbus) ;
  • l'automobile (Mercedes-Benz, Renault) ;
  • l'agroalimentaire (Danone).

En 2019, parmi les 100 premières FTN du monde, 20 sont européennes, notamment Chanel, L'Oréal, Mercedes-Benz, BMW, Ikea.

Les métropoles européennes sont des endroits d'impulsion de la mondialisation. À côté de Paris, ville mondiale, d'autres métropoles sont dynamiques au niveau international comme Milan, Berlin et Madrid.

La Défense compte parmi les quartiers d'affaires les plus puissants du monde. Une étude réalisée en 2017 le classe au 4e rang mondial, après ceux de Londres, New York et Tokyo.

quartier des affaires La Défense union européenne
La Défense, quartier d'affaires de Paris

© Wikimedia Commons

2

Un pôle commercial mondial

L'Union européenne est un pôle commercial mondial. En effet, à l'échelle mondiale, les échanges de marchandises se font à plus de 80 % par voie maritime. L'Union européenne bénéficie de ses voies de transports. Elle bénéficie également de nombreux littoraux, ce qui lui permet d'être au cœur des échanges commerciaux. La façade maritime de la Northern Range est très puissante.

L'Union européenne est au cœur des flux d'échanges de la mondialisation. Elle exporte et importe des biens matériels et immatériels. Les États membres de l'UE réalisent 60 % de leur commerce international avec d'autres pays de l'UE (commerce intracommunautaire). Leurs exportations de marchandises et de services représentent respectivement 15 % et 25 % des exportations mondiales. L'Union européenne est la 1re puissance commerciale du monde, devant la Chine et les États-Unis.

Les principaux partenaires commerciaux de l'Union européenne pour le commerce de marchandises en 2018

-

D'après Eurostat

L'Union européenne est connectée aux principales routes d'échanges, ce qui facilite son intégration à la mondialisation :

  • des aéroports de dimension internationale ;
  • d'importantes interfaces maritimes.

En 2019, le premier aéroport pour le transport de passagers est celui de Londres (78 millions), devant Roissy-Charles-de-Gaulle (69 millions), puis Amsterdam (68 millions).

La Northern Range est la 2e façade maritime du monde. Elle désigne un ensemble de plusieurs ports, principalement des zones industrialo-portuaires mais aussi des ports de pêche et de plaisance, qui s'étend sur environ 1 000 kilomètres du Havre à Hambourg.

La Northern Range bénéficie d'un hinterland (arrière-pays) privilégié. En effet, elle permet l'acheminement de 80 % des marchandises de l'Union européenne. Chaque année, plus d'un milliard de tonnes de marchandises y transitent.

Les ports de la Northern Range disposent de nombreuses infrastructures modernes leur permettant d'importer, d'exporter, de produire et de stocker les marchandises :

  • des infrastructures permettant le déchargement et le chargement des marchandises (quais équipés de grues, bassins en eau profonde afin d'acheminer des gros navires, etc.) ;
  • des unités de production industrielle (raffineries de pétrole, industries chimiques, chantiers navals, etc.) ;
  • des zones de stockage (stockage des conteneurs, citernes de stockage du pétrole, des produits chimiques, etc.) ;
  • des espaces de services composés de bureaux (sociétés de commerce, douanes, assurances, etc.).

L'Union européenne bénéficie d'une excellente intégration aux réseaux numériques, ce qui facilite les échanges.

B

L'Union européenne, une aire culturelle attractive

L'Union européenne bénéficie d'un rayonnement culturel important. Les pays de l'UE se retrouvent autour d'une histoire et de valeurs communes. Le territoire est attractif, de nombreux migrants et touristes y viennent.

1

Une histoire et des valeurs communes

Les pays de l'Union européenne sont liés par une histoire commune (monde gréco-romain, humanisme, Renaissance, Lumières, etc.) et des valeurs qui découlent de cette histoire (la démocratie, les Droits de l'homme, etc.).

« Le droit d'asile est non seulement reconnu par le droit international, mais la protection des personnes qui fuient les conflits et les persécutions est aussi l'une des valeurs fondamentales du projet européen. La mobilisation impressionnante de la société civile pour accueillir les réfugiés et les nombreuses voix qui s'élèvent contre la recrudescence de l'intolérance et de la xénophobie ont montré l'écho que rencontraient ces principes. » a déclaré le haut-commissaire Antonio Guterres. « Dès que quelqu'un met le pied sur notre continent, il jouit des mêmes droits fondamentaux que n'importe qui d'autre en Europe tels qu'ils sont garantis par la Convention européenne des droits de l'homme », a déclaré le secrétaire général du Conseil de l'Europe, Thorbjorn Jagland.

Thorbjorn Jagland

sur le site du Conseil de l'Europe, © coe.int

Les valeurs communes partagées par les Européens :

  • Le respect des droits fondamentaux de l'homme : les libertés (notamment la libre circulation), l'égalité des peuples, la tolérance et le refus des discriminations, le droit à la sécurité.
  • La démocratie, fondée sur le partage des pouvoirs et la souveraineté des citoyens, qui choisissent leurs représentants par les élections.
2

Un territoire attractif

L'Europe attire de nombreux migrants et touristes. En effet, l'Union européenne est le premier pôle d'immigration de la planète, avec des flux internes, provenant de l'Europe de l'Est, et des flux externes, à travers la Méditerranée.

L'Europe attire de nombreux migrants. En effet, l'Union européenne est l'un des premiers pôles d'immigration de la planète, avec des flux internes, provenant de l'Europe de l'Est, et des flux externes, à travers la Méditerranée. L'apport migratoire représente les deux tiers de la croissance démographique de l'Union européenne. Il constitue une solution au problème du vieillissement dans un continent où l'accroissement démographique ne permet plus le renouvellement des générations.

En 2018, les 28 pays de l'Union européenne comptaient environ 22 millions de citoyens non européens, soit environ 4 % de la population totale. Près de 17 millions de personnes résidaient dans un pays de l'Union européenne avec la nationalité d'un autre pays membre.

Enfin, grâce à son cadre de vie, à son patrimoine culturel et à la diversité de ses paysages (les massifs montagneux et littoraux sont les espaces qui profitent le plus de l'essor du tourisme de masse), l'Europe est la région la plus visitée avec plus de la moitié des touristes du monde.

En 2019, l'Union européenne a accueilli 713 millions de visiteurs étrangers. La France est le premier pays visité (89 millions).

Paris et Londres se disputent depuis des années le statut de ville la plus visitée au monde.

IV

 Une puissance limitée

Malgré sa place centrale dans la mondialisation, l'Union européenne reste une puissance limitée. Elle connaît des difficultés économiques et sociales et reste une puissance diplomatique et militaire limitée.

A

Des difficultés économiques et sociales

L'Union européenne est pénalisée par des difficultés économiques avec des pays endettés et en concurrence. On observe une fragilisation de la qualité du niveau de vie dans de nombreux pays membres, où les difficultés sociales s'accroissent et les écarts de richesses se creusent.

1

Des pays endettés et en concurrence

De nombreux pays de l'Union européenne sont confrontés à une dette publique importante, aggravée par la crise de 2008, qui les fragilise. La difficulté à mettre en commun une politique économique et fiscale commune est également un facteur qui favorise leur mise en concurrence.

Les pays de l'Union européenne sont fragilisés par l'augmentation de leur dette publique, accentuée depuis la crise économique et financière de 2008. À partir de 2010, cette crise des dettes publiques a fragilisé le système bancaire européen. Des États se sont retrouvés en difficulté, car les créanciers ont perdu confiance dans leur capacité à rembourser leur dette.

carte union européenne pays endettés

D'après touteleurope.eu

Début 2019, la dette des 28 États membres de l'Union européenne s'élevait à 80,7 % de leur PIB.

Par ailleurs, les États de l'Union européenne sont pénalisés par la difficile mise en œuvre d'une politique économique et fiscale commune. Ils se trouvent ainsi en situation de concurrence les uns avec les autres :

  • Certains États de l'UE pratiquent un dumping social : ils maintiennent des coûts du travail bas (avec des salaires ou une protection sociale faible). Pour les concurrencer, les autres États sont obligés de réduire à leur tour le coût du travail, ce qui dégrade les conditions de vie des travailleurs.
  • D'autres pays ont recours au dumping fiscal : ils accordent des avantages fiscaux aux entreprises afin qu'elles s'installent sur leur sol.

Le Luxembourg, les Pays-Bas ou l'Irlande sont régulièrement accusés d'accorder des avantages fiscaux à des entreprises qui s'y installent pour payer moins d'impôts.

2

Des inégalités socio-spatiales

Les écarts de richesses et de niveau de vie sont forts au sein de l'Union européenne. De nombreux pays membres sont confrontés à un taux de chômage élevé.

Les pays de l'Union européenne sont confrontés à la pauvreté qui touche de nombreux habitants. Cette situation remet en cause les choix économiques de l'UE liés à la mondialisation. Par ailleurs, les écarts importants entre les pays membres sont source de tensions.

En 2017, on dénombre plus de 110 millions de personnes confrontées à la pauvreté au sein de l'Union européenne.

union européenne pauvreté pays

D'après Eurostat

Les pays de l'Union européenne sont fragilisés par des taux de chômage qui sont parfois très élevés. Le chômage pose la question de la délocalisation des usines de productions par les firmes transnationales européennes vers les pays à faible coût de main-d'œuvre. Les écarts sont très importants entre les pays membres.

Le taux de chômage au sein de l'Union européenne est d'environ 7 %.

Le taux de chômage est 4,5 fois plus important en Espagne qu'en Allemagne.

union européenne chômage graphique

D'après Eurostat

B

Une puissance diplomatique et militaire limitée

La puissance diplomatique et militaire de l'Union européenne est insuffisante face à la domination des États-Unis et à l'affirmation grandissante des pays émergents. Il n'est pas toujours évident pour les pays de l'Union européenne de trouver une voix commune.

1

Une diplomatie hésitante

Les pays membres de l'Union européenne éprouvent de multiples difficultés à établir un front commun et à parler d'une seule voix face aux crises géopolitiques qui agitent le monde. Ils se fragilisent ainsi et laissent place à l'influence des États-Unis et des puissances émergentes.

L'Union européenne ne parvient pas à s'imposer comme une puissance politique :

  • Ses pays membres peinent à parler d'une seule voix sur la scène internationale, en particulier face aux crises diplomatiques majeures qui agitent le monde.
  • Les pays membres de l'Union européenne sont présents à titre personnel dans l'ONU, la France est membre permanent du Conseil de sécurité, mais l'Union européenne elle-même n'a qu'un statut d'observatrice.

Lors de la crise irakienne, en 2003, le Royaume-Uni et l'Italie ont soutenu l'intervention américaine, tandis que la France et l'Allemagne l'ont condamnée.

2

Une puissance militaire insuffisante

Si certains des pays membres, en tête desquels la France, ont un potentiel militaire important, l'absence d'armée commune ne permet pas à l'Union européenne d'intervenir dans les zones de conflits. Malgré une volonté d'union, des pays restent réticents à l'idée d'avoir une armée commune.

Dès le début de la construction européenne, la volonté de mettre en place une défense commune est formulée. Mais à ce jour, la création d'une armée européenne dotée d'un budget et d'institutions de défense communes ne s'est pas concrétisée. Cela s'explique par plusieurs raisons :

  • Tous les États membres ne souhaitent pas une armée commune.
  • De nombreux États membres préfèrent la sécurité donnée par l'OTAN.
  • Les priorités en matière de défense varient selon les États : ceux du Nord-Est de l'Union européenne sont davantage soucieux de la surveillance de la Russie, tandis que les États du Sud sont davantage préoccupés par les défis de sécurité en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.
  • Les moyens financiers et technologiques alloués à la défense européenne restent faibles pour faire face aux grandes puissances militaires, étasunienne ou chinoise.

Depuis 2013, l'Union européenne a lancé des opérations militaires au Sahel, en particulier au Mali, pour lutter contre le terrorisme. Mais ces missions sont confrontées au manque de coordination des armées nationales présentes sur place et à l'insuffisance de la volonté de coopération des États concernés.