Les évolutions politiques en France et en Europe entre 1814 et 1848 Notions

Restauration

La Restauration est l'ensemble des moyens par lesquels les monarques européens rétablissent l'Ancien Régime politique et social. Après la chute de l'empire napoléonien en 1815, les rois et les empereurs restaurent l'absolutisme et combattent les idées libérales comme la souveraineté du peuple, la séparation des pouvoirs et les Droits de l'homme qui se diffusent en Europe depuis Révolution de 1789. En France, la période de la Restauration dure 34 ans. Elle correspond au rétablissement de la monarchie constitutionnelle pendant les règnes de Louis XVIII entre 1814 et 1824, de Charles X entre 1824 et 1830 et de Louis-Philippe de 1830 à 1848.

Conservatisme

Le conservatisme caractérise l'attitude d'une personne ou d'un mouvement politique qui consiste à refuser les évolutions politiques et/ou sociales et/ou culturelles pour préférer l'immobilisme, c'est-à-dire le maintien, la conservation de l'ordre établi et des traditions favorables à une élite.

Sainte-Alliance

La Sainte-Alliance est l'alliance politique et militaire conclue le 26 septembre 1815 dans le contexte du congrès de Vienne. Les empires autrichiens et russes ainsi que le royaume de Prusse s'engagent à défendre par tous les moyens l'absolutisme et la religion chrétienne contre les mouvements libéraux révolutionnaires.

Mouvements libéraux

Les mouvements libéraux s'organisent en groupes d'individus plus ou moins organisés qui réclament au pouvoir en place des réformes en faveur des libertés individuelles comme par exemple la liberté d'opinion, d'expression et de réunion. Favorables au principe de la souveraineté du peuple, ils réclament aussi le suffrage universel. Dans les monarchies et les empires européens, au cours de la première moitié du XIXe siècle, ces mouvements multiplient les insurrections avec le soutien des classes sociales les moins favorisées.

Mouvements nationaux

Les mouvements nationaux s'organisent en groupes d'individus plus ou moins nombreux et organisés qui, dans les États multinationaux, réclament l'indépendance. Leur principal argument est le principe de nationalité selon lequel un peuple, uni par une langue, une culture commune et manifestant le désir de vivre en tant que nation libre, peut légitimement se soulever contre le pouvoir en place.

Carbonari

Les Carbonari (« charbonnerie » en italien) sont des associations dans lesquelles se réunissent les Italiens qui réclament la liberté et l'indépendance au sein des États de la péninsule contrôlés par l'Autriche ou le pape. Ces groupes sont tenus au secret pour éviter la répression. Ils privilégient l'utilisation de la violence pour atteindre leurs buts.

Charte

La Charte est la Constitution accordée par le roi de France Louis XVIII en 1814 puis acceptée par le « roi des Français », Louis-Philippe, en 1830. Plusieurs fois remaniée, la Charte définit les principes et l'organisation des pouvoirs qui fondent le régime politique français entre 1814 et 1848.

Suffrage censitaire

Le suffrage censitaire est le système électoral qui réserve la participation à la vie politique par le droit de vote aux hommes les plus fortunés capables de payer un montant plus ou moins élevé d'impôt appelé le « cens ». En France, ce type de suffrage est défendu par les monarchistes conservateurs et modérés.

Suffrage universel

Le suffrage universel est le système électoral qui permet la participation à la vie politique par le droit de vote à tous les hommes sans condition de richesse. En France, ce type de suffrage est réclamé par les républicains.

« Système Metternich »

Le « système Metternich » est le réseau d'alliances diplomatiques créé sous l'influence de l'Autrichien Klemens Metternich au cours du congrès de Vienne en 1815, son but est de rétablir durablement l'ordre monarchique et la paix sur tout le continent européen, notamment en préservant un équilibre entre les grandes puissances que sont les empires d'Autriche et de Russie, les royaumes de Prusse et de Grande-Bretagne. Ce système prévoit notamment la solidarité des monarques pour réprimer toutes les tentatives d'insurrections des mouvements libéraux et nationaux. 

Burschenschaft

La Burschenschaft (« fraternité » en allemand) est une association créée en 1815 réunissant des étudiants allemands qui organisent des manifestations plus ou moins violentes contre les pouvoirs prussien et autrichien pour réclamer davantage de libertés.

« Printemps des peuples »

Le « printemps des peuples » est l'expression d'origine germanique désignant la multiplication des révolutions en Europe au cours du printemps de l'année 1848. Impulsée par la victoire des révolutionnaires parisiens en février 1848, cette vague révolutionnaire se diffusent dans toute l'Europe grâce à l'action des mouvements libéraux et nationaux qui dressent notamment des barricades dans les villes. D'abord victorieux, ce « printemps des peuples » se solde par un échec car il est rapidement réprimé par les monarques qui rétablissent l'ordre.