Devenir Premium
Se connecter
ou

La Méditerranée, lieu de contact entre les empires Personnages

-

Roger II de Sicile

Bosquete via Wikimedia Commons

Roger II de Sicile

22 décembre 1095 − 26 février 1154

Royaume normand de Sicile

Roger II de Sicile est le fils du premier comte normand de Sicile, Roger de Hauteville. Il fonde le royaume de Sicile et unit l'ensemble des possessions de la péninsule italienne conquises par les Normands. Le royaume de Sicile regroupe ainsi la Sicile mais aussi le Sud de l'Italie, dont la dynamique ville de Naples. Roger II mène aussi des expéditions en Afrique du Nord et part en croisade sans pour autant obtenir des gains territoriaux durables.

Il mène de nombreuses réformes dans son royaume concernant le droit civil et ecclésiastique, les finances ou encore l'économie. Il met en place une administration centralisée. Ses réformes sont inspirées à la fois par les traditions normande, byzantine et arabe.

Son royaume se caractérise aussi par la tolérance religieuse et le respect des différentes cultures. Il détonne avec les autres royaumes chrétiens du Moyen Âge inscrits dans le contexte des croisades. L'art florissant de la Sicile à l'époque de Roger II manifeste cette symbiose par la présence d'éléments chrétiens, byzantins, juifs et arabo-musulmans.

-

Statue du pape Urbain II à Chatillon-sur-Marne

Denys via Wikimedia Commons

Urbain II

1042 − 29 juillet 1099

Royaume des Francs puis papauté

Le moine clunisien Eudes de Châtillon, un proche du pape réformateur Grégoire VII, devient pape à son tour en 1088 et continue la réforme grégorienne.

En 1095, lors du concile de Clermont, en Auvergne, Urbain II lance la première croisade : il appelle les fidèles chrétiens à libérer la Terre sainte, alors aux mains des Turcs musulmans. Les fidèles qui partent cousent des croix sur leurs vêtements, d'où le nom de croisades donné à ces expéditions militaires contre les ennemis de la foi chrétienne.

Urbain meurt en 1099, année de la prise de Jérusalem par les chevaliers chrétiens.

-

Saladin représenté sur un manuscrit

Wikimedia Commons

Saladin

1138 − 4 mars 1193

Vizirat d'Égypte

Originaire d'une famille kurde, Saladin participe avec son oncle à plusieurs campagnes militaires en Égypte contre les Francs. Il est ensuite nommé vizir en Égypte et doit faire face à de nombreuses révoltes des fonctionnaires qu'il réprime violemment. Il abolit le califat en Égypte mais ne se soumet pas pour autant au califat abbasside de Bagdad. Il étend ses possessions de l'Irak à la Libye en passant par la Syrie et la péninsule Arabique. Il déploie de nombreux efforts, durant une grande partie de son règne, dans la lutte contre les croisés. Il reprend la ville de Jérusalem en 1187 et laisse la vie sauve aux chrétiens ce qui lui vaut le surnom de "Chevalier de l'islam".

Lors de la troisième croisade, des négociations se déroulent entre Saladin et Richard Cœur de Lion. La ville reste aux mains des musulmans mais les pèlerins chrétiens conservent un accès aux lieux saints.