La révolution américaine Questions sur documents

Document 1

Visite des Américains à Paris

Comte de Ségur, Mémoires, via Gallica BNF

1822

Le courage de ces nouveaux républicains leur attirait partout en Europe l'estime, les vœux des amis de la justice et de l'humanité. Bientôt on vit arriver à Paris des députés américains, Sileas Deane et Richard Lee ; peu de temps après, le célèbre Benjamin Franklin vint les rejoindre. Il serait difficile d'exprimer avec quel empressement, avec quelle faveur furent accueillis en France, au sein d'une vieille monarchie, ces envoyés d'un peuple en insurrection contre son monarque. Rien n'était plus surprenant que le contraste du luxe de notre capitale, de l'élégance de nos modes, de la magnificence de Versailles, de toutes ces traces vivantes de la fierté monarchique de Louis XIV, de la hauteur polie mais superbe de nos grands, avec l'habillement presque rustique, le maintien simple mais fier, le langage libre et sans détour, la chevelure sans apprêt et sans poudre, enfin avec cet air antique qui semblait transporter tout à coup dans nos murs, au milieu de la civilisation amollie et servile du XVIIIe siècle, quelques sages contemporains de Platon ou des républicains du temps de Caton et de Fabius.

Document 2

Extraits de la Constitution des États-Unis

1787

Nous, le peuple des États-Unis, en vue de former une union plus parfaite, d'établir la justice, d'assurer la paix intérieure, de pourvoir à la défense commune, de développer la prospérité générale et d'assurer les bienfaits de la liberté à nous-mêmes et à notre postérité, nous ordonnons et établissons la présente Constitution pour les États-Unis d'Amérique. Tous les pouvoirs législatifs accordés par la présente Constitution seront attribués à un Congrès des États-Unis, qui sera composé d'un Sénat et d'une Chambre des représentants.

Section 2.1. La Chambre des représentants sera composée de membres choisis tous les deux ans par le peuple des différents États ; [...]
Section 2.2. [...] Le pouvoir judiciaire des États-Unis sera confié à une Cour suprême et à telles cours inférieures dont le Congrès pourra périodiquement ordonner l'institution. Les juges de la Cour suprême et des cours inférieures conserveront leurs charges aussi longtemps qu'ils en seront dignes et percevront, à échéances fixes, une indemnité qui ne sera pas diminuée tant qu'ils resteront en fonction. Le pouvoir exécutif sera confié à un président des États-Unis d'Amérique. Il restera en fonction pendant une période de quatre ans et sera, ainsi que le vice-président choisi pour la même durée, élu comme suit : chaque État nommera, de la manière prescrite par sa législature, un nombre d'électeurs égal au nombre total de sénateurs et de représentants auquel il a droit au Congrès, mais aucun sénateur ou représentant, ni aucune personne tenant des États-Unis une charge de confiance ou rémunérée, ne pourra être nommé électeur.

Classer les éléments permettant de présenter les deux documents.

C'est un extrait des Mémoires du comte de Ségur.

Il date de 1822.

Ce sont des extraits de la Constitution des États-Unis

Il date de 1787.

À l'aide du document 1, indiquer dans quel contexte la visite des Américains à Paris s'inscrit-elle ?

Dans le document 1, l'auteur oppose les Français ou Américains. Classer les différents éléments qui permettent de les caractériser.

"La hauteur polie mais superbe"

"Le luxe"

"L'élégance"

"Le maintien simple mais fier"

"Le langage libre et sans détour"

"La chevelure sans apprêt et sans poudre"

D'après le document 2 et le cours, quel type de régime est instauré aux États-Unis ?