Devenir Premium
Se connecter
ou

Le mythe résistancialiste Questions sur documents

Difficulté
10-15 MIN
Document 1

"Ils sont unis, ne les divisez pas"

Ministère des Prisonniers, Déportés et Réfugiés, dans Yves Durand, La captivité. Histoire des prisonniers de guerre français 1939−1945, Paris, Fédération nationale des Combattants Prisonniers de guerre, 1980

1945

-
Document 2

Discours d'André Malraux lors du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon

19 décembre 1964

Les résistants étaient les combattants fidèles aux Alliés. Mais ils voulaient cesser d'être des Français résistants, et devenir la Résistance française. […] Chaque groupe de résistants pouvait se légitimer par l'allié qui l'armait et le soutenait, voire par son seul courage ; le général de Gaulle seul pouvait appeler les mouvements de Résistance à l'union entre eux et avec tous les autres combats, car c'était à travers lui seul, que la France livrait un seul combat. […] L'armée d'Afrique, depuis la Provence jusqu'aux Vosges, combattra au nom du gaullisme − comme feront les troupes du parti communiste. […] Ce Conseil national de la Résistance, qui groupe les mouvements, les partis et les syndicats de toute la France, c'est l'unité précairement conquise, mais aussi la certitude qu'au jour du débarquement, l'armée en haillons de la Résistance attendra les divisions blindées de la Libération. [...] Entre ici, Jean Moulin, avec ton terrible cortège. Avec ceux qui sont morts dans les caves sans avoir parlé, comme toi. [...]

1

Le document 1 montre trois déportés se soutenant. Reliez les lettres désignant les personnages à la catégorie correspondante.

2

De quelle manière le document 1 entretient-il le mythe résistancialisme ?

3

Quand et par qui est prononcé le discours du document 2 ?

Ce discours est prononcé par De GaulleMalrauxJean Moulin , ministre du gouvernement de de Gaulle. Ce discours est prononcé en .

4

Dans le document 2, comment André Malraux présente-t-il la Résistance ?

5

Dans le document 2, sélectionner les trois éléments de la Seconde Guerre mondiale qui sont minorés dans le discours de Malraux.