L'humain et ses limitesAuteurs

-

Platon

428 av. J.-C.−347 av. J.-C.

Platon naît à Athènes dans une famille aristocrate en 428 av. J.-C. Il suit une carrière politique. Au cours de sa jeunesse, il écrit de nombreuses poésies et tragédies. À vingt ans, il fait la connaissance de Socrate et abandonne sa carrière politique au profit de la philosophie. Il adopte la dialectique (raisonnement logique par thèse, antithèse et synthèse). Il est le disciple de Socrate neuf ans, jusqu'à la mort de son maître. C'est durant cette période qu'il décide de rédiger les dialogues socratiques, mettant en scène Socrate et divers interlocuteurs, pour diffuser le savoir de son maître.
Platon voyage beaucoup en Méditerranée et observe le monde pour en tirer des leçons philosophiques qu'il retranscrit dans ses œuvres. Il évoque à de nombreuses reprises les sujets politiques. Durant ses voyages, il s'oppose au tyran de Syracuse, Denys, qui le réduit en esclavage. Il est reconnu par un ancien disciple de Socrate sur un marché. Il est acheté par cet homme qui le libère. De retour à Athènes, Platon fonde l'Académie en 387 av. J.-C., où Aristote sera élève. Platon y enseigne jusqu'à sa mort en 347 av. J.-C.

Œuvres principales
La République
Le Banquet
Protagoras
Ménon

-

Henri Bergson

1859−1941

Henri Bergson naît en 1859 à Paris où il suit des études et gagne le premier prix du concours général de mathématiques ; cependant, préférant les lettres aux sciences, il intègre l'École Normale supérieure et obtient l'agrégation de philosophie. Après la publication de sa thèse de doctorat intitulée Essai sur les données immédiates de la conscience, il publie son ouvrage Matière et mémoire, dans lequel il s'appuie sur le domaine médical pour mettre en avant ses idées philosophiques. Puis, il s'intéresse à la théorie de l'évolution et rédige L'Évolution créatrice. En 1927, il reçoit le prix Nobel de littérature, mais sa santé se dégrade trop pour qu'il puisse se rendre à Stockholm et recevoir son prix. Il décède en 1941.

Œuvres principales
Essai sur les données immédiates de la conscience
Matière et mémoire
L'Évolution créatrice

-

Aldo Leopold

1887−1948

Aldo Leopold naît en 1887. Il grandit en contact avec la nature (champs, arbres, rivières, etc.). Il suit des études à l'école de sylviculture de l'université Yale, car il s'intéresse tout particulièrement à l'écologie. À la suite de ses études, il devient garde forestier dans le Sud-Ouest des États-Unis et poursuit son engagement écologique en tant qu'enseignant d'université en gestion de l'économie agricole. Aldo Leopold a fondamentalement influencé le développement de l'éthique environnementale et les mouvements en faveur de la protection des espaces naturels. Il décède en 1948.

Œuvre principale
Almanach d'un comté des sables

-

Aldous Huxley

1894−1963

Aldous Huxley naît en 1894. Il grandit dans une famille de scientifiques et suit des études dans la prestigieuse université d'Oxford. À partir de 1918, il s'intéresse à la poésie avant de se tourner vers le roman. Dans ses œuvres, il expose sa vision du monde pessimiste, comme dans Le Meilleur des mondes. Dans ce roman d'anticipation qui s'apparente à un roman de science-fiction, il dépeint un avenir peu reluisant pour l'espèce humaine. Il décède en 1963.

Œuvres principales
Le Meilleur des mondes
Le Ciel et l'Enfer

-

Günther Anders

1902−1992

Né en Allemagne en 1902, Günther Stern suit des études sous l'égide de Heidegger et de Husserl. Alors qu'il devient journaliste, il est obligé de prendre un pseudonyme pour écrire et choisit le nom Anders, qui signifie « autrement ». Il est contraint à l'exil quand Hitler devient le nouveau chancelier de l'Allemagne, en 1933. Il ne reviendra en Europe qu'après la Seconde Guerre mondiale. Il commence alors son long combat contre le nucléaire dans le monde et dénonce la position d'esclave de l'homme face aux techniques qui l'aliènent totalement. Il décède en 1992.

-

Theodor W. Adorno

1903−1969

Né à Francfort en 1903 d'un père juif, Theodor W. Adorno est obligé de fuir aux États-Unis dès 1938, après avoir suivi des études de philosophie, de psychologie, de sociologie, d'histoire de l'art et de musicologie à l'université de Francfort. Après la guerre, il retourne en Allemagne où il enseigne à partir de 1949. Son enseignement se base sur la philosophie de Kant, de Hegel, et sur la dialectique et l'esthétique. Il est le fondateur de l'école de Francfort, qui représente un courant philosophique influencé par le marxisme, la sociologie et la psychanalyse. Cette école de pensée cherche à mener des théories critiques au sujet de la société industrielle et capitaliste. Il décède en 1969.

Œuvres principales
Dialectique de la raison
Dialectique négative 

-

Hannah Arendt

1906−1975

Née en 1906 et d'origine juive, Hannah Arendt est dans l'obligation de fuir l'Allemagne après la montée au pouvoir d'Hitler en 1933. Elle part alors aux États-Unis. Son enseignement philosophique la conduit à s'inspirer des auteurs antiques, et notamment de Socrate, pour mener ses propres pensées. Elle s'imprègne de la politique antique pour montrer que l'action politique est nécessaire et essentielle pour l'humanité et pour contrer les sociétés totalitaristes. Elle décède en 1975.

Œuvres principales
Les Origines du totalitarisme
Condition de l'homme moderne
La Crise de la culture

-

René Barjavel

1911−1985

René Barjavel naît en 1911. À l'âge de 18 ans, il devient journaliste puis, quelques années plus tard, chef de la fabrication aux éditions Denoël. Durant la Seconde Guerre mondiale, il manifeste son penchant antimilitariste, étant révolté par la condition du soldat et les mœurs militaires. C'est durant cette période qu'il commence la publication de ses romans d'anticipation qui font de lui le précurseur des romans de science-fiction français de l'après-guerre. Dans ses œuvres, il met en scène un monde apocalyptique, dans lequel la barbarie fait rage et où l'on retrouve des catastrophes liées à une technologie créée par l'homme et employée avec malveillance.

Œuvres principales
Ravage
Le Voyageur imprudent
La Nuit des temps

-

Isaac Asimov

1920−1992

Né en Russie en 1920, Isaac Asimov devient docteur en biochimie, enseigne à l'université et rédige des ouvrages de vulgarisation scientifique. Par ailleurs, il écrit des romans de science-fiction qui plaisent à un large public. Il commence alors à publier ses récits dans la revue Astounding, sous forme de nouvelles. Asimov aime mettre en scène l'univers de la robotique pour montrer un monde dominé par les machines à cause des hommes. Il décède en 1992.

Œuvre principale
Les Robots

-

Gilbert Simondon

1924−1989

Gilbert Simondon naît en 1924. Il suit des études à Saint-Étienne, ville dans laquelle il est né, et fréquente régulièrement le milieu industriel, rencontre des ingénieurs, raison pour laquelle il s'intéresse beaucoup aux inventions scientifiques et aux avancées technologiques. Par la suite, il entreprend des études de physique et passe un certificat de psychophysiologie, avant d'obtenir une licence de psychologie. Lorsqu'il prend la direction de l'enseignement de psychologie générale à l'université Paris V, il crée un laboratoire de psychologie et de technologie. Il décède en 1989.

Œuvre principale
Du mode d'existence des objets techniques

-

Ernest Callenbach

1929−2012

Né aux États-Unis en 1929, Ernest Callenbach fréquente l'université de Chicago et part continuer son cursus universitaire à la Sorbonne, à Paris. Puis, de retour en Amérique, il fonde le journal Film Quaterly et donne des cours de cinéma à l'université de Berkeley et à l'université de San Francisco de manière épisodique. Il édite également des ouvrages d'art et de sciences. Enfin, il écrit un roman, Écotopia, dans lequel il imagine une forme d'utopie. Il décède en 2012.

Œuvre principale
Écotopia

-

Michel Serres

1930−2019

Né à Agen en 1930, Michel Serres reçoit une éducation catholique et s'engage à 19 ans dans l'École navale, dont il démissionne rapidement pour passer le concours de l'École normale supérieure. Reçu à l'agrégation de philosophie, il est également diplômé en lettres. Il enseigne dans diverses universités et se consacre au début de sa carrière à la philosophie. En effet, il s'intéresse en particulier à la philosophie des sciences, se demandant comment créer une éthique, une déontologie, quand science et violence s'allient. Ainsi, il refuse toute forme de déterminisme scientifique et s'appuie sur le principe d'incertitude comme image de la liberté et de l'inattendu. Après la Seconde Guerre mondiale, il pose l'idée de principe d'un nouveau droit, qui serait réservé à l'espèce humaine en se fondant sur un « contrat naturel ». Il décide de s'engager plus particulièrement en littérature à partir de 2008. Il décède en 2019.

Œuvres principales
Les Cinq Sens
Petite Poucette