Étudier le rôle des cellules et des molécules intervenant dans l'immunité adaptative à l'aide de documentsQuestions sur documents types bac

L'organisme humain dispose de moyens de défense vis-à-vis des agresseurs extérieurs. Le système immunitaire assure cette défense, qui permet de combattre les éléments étrangers pouvant être pathogènes : virus, bactéries, etc. Il existe deux grands types de défense :

  • l'une, non adaptative, est très rapide mais n'est pas spécifique ni mémorisée ;
  • l'autre, dite adaptative, est spécifique à chaque élément étranger, mémorisée, mais plus lente à se mettre en place.

 

À partir de l'étude des documents, expliquer quelles sont les cellules et les molécules du système immunitaire qui participent à la défense dite adaptative. La réponse comprendra un schéma-bilan.

Document 1

Diverses expériences effectuées sur les lapins.

Des expérimentations sont menées sur des lapins :

  • Lapin 1 : il reçoit une injection de toxine tétanique (isolée du bacille qui provoque le tétanos). Quelques jours plus tard, le lapin meurt.
  • Lapin 2 : il reçoit une injection d'anatoxine tétanique (toxine tétanique traitée de manière à ne plus être mortelle) : il survit. Il reçoit alors une injection de toxine tétanique. Il survit.

 

Du sang du lapin 2 est prélevé à la suite de ces différents traitements. Une séparation est alors faite. Le sérum (partie liquide, eau et substances dissoutes) est séparé des cellules sanguines.

Un lapin 3 reçoit le sérum du lapin 2, ainsi qu'une de la toxine tétanique. Il survit.

Un lapin 4 reçoit les cellules sanguines du lapin 2 ainsi que de la toxine tétanique. Il meurt en quelques jours.

Un lapin 5 est traité de la même façon que le lapin 2 (injection d'anatoxine tétanique). Il reçoit ensuite une injection de toxine diphtérique (sécrétée par le bacille responsable de la diphtérie). Il meurt en quelques jours.

Document 2

Étude par électrophorèse des protéines du lapin 2 avant et après injection d'anatoxine

Une étude est menée sur les protéines sanguines du lapin 2 par électrophorèse : un mélange contenant les protéines sanguines de ce lapin est déposé sur une bande de papier. Un champ électrique permet alors de séparer les diverses protéines.

Les résultats obtenus sont les suivants :

-
Document 3

Étude de la sécrétion des immunoglobulines in vitro

Diverses observations montrent qu'à la suite d'une injection d'anatoxine tétanique, chez un lapin tel que le lapin 2, une élévation du nombre de cellules sécrétrices d'immunoglobulines (ou gamma-globulines) se produit. Ces cellules, les plasmocytes, sont le résultat de la différenciation de lymphocytes B de l'organisme.

Expérimentalement, l'efficacité de cette transformation des lymphocytes B en plasmocytes peut être mesurée dans diverses situations.

-

Que montre l'expérience 2 du document 1, en considérant l'expérience 1 comme un témoin ?

Que montrent les expériences 3 et 4 du document 1, en considérant les expériences 1 et 2 comme témoins ?

Quelle est l'affirmation la plus complète qui puisse être faite au terme de l'analyse de l'intégralité du document 1 ?

Que montre le graphique du document 2 à propos de la défense acquise suite au contact avec un antigène ?

Qu'apporte le document 3 à propos des cellules sécrétrices des anticorps ?

Le document 3 permet d'ajouter une précision à propos des cellules participant à la défense adaptative et de la nécessaire coopération entre ces cellules.

Quelle est cette précision ?

Quel est le nom des substances sécrétées par les lymphocytes T4 (devenus LT auxiliaires) qui stimulent la différenciation des LB en plasmocytes ?