Sixième 2016-2017
Kartable
Sixième 2016-2017

La ville de demain

Les villes de demain doivent être des villes durables, intelligentes et capables de faire face aux risques technologiques et naturels. Pour cela, elles doivent répondre aux besoins de leurs habitants en organisant l'approvisionnement en eau, nourriture et énergie, en développant des transports propres et efficaces et en permettant d'améliorer le vivre ensemble. Cependant, les projets des villes de demain comportent aussi des limites : ils peuvent être pensés sans l'avis des populations concernées, n'être accessibles que par une minorité et avoir pour conséquence une surveillance accrue des citoyens.

I

Les objectifs des villes de demain

A

Définir les villes de demain

Une ville du futur doit être une ville durable, c'est-à-dire une ville qui prend en compte les besoins sociaux, économiques et environnementaux des habitants. L'ONG WWF propose des critères permettant de définir ce que doit être une ville durable :

  • Émettre zéro carbone
  • Avoir des transports collectifs et non polluants
  • Produire une énergie renouvelable
  • Construire un habitat fait de matériaux locaux et récupérateur d'énergie
  • Avoir une alimentation locale
  • Gérer durablement l'eau
  • Recycler tous les déchets
  • Élaborer les projets avec la participation des habitants

Dans cette définition, l'accent est surtout mis sur l'aspect environnemental, même si la concertation des habitants est évoquée. Or, pour que les villes de demain soient réellement durables, elles doivent prendre aussi en compte la dimension sociale et économique, c'est-à-dire offrir des emplois à tous, réduire les ségrégations socio-spatiales et associer les habitants à ces projets.

B

La smart city

"Smart city" signifie "ville intelligente". En effet, pour répondre aux différents objectifs des villes du futur, elles doivent être des villes connectées et recueillir de nombreuses données (avec des capteurs, des caméras, etc.) sur les transports, la pollution, la température, etc. Une fois traitées et analysées, ces données doivent permettre aux décideurs publics, aux entreprises et aux particuliers d'agir en conséquence des informations reçues. Cette collecte et cette redistribution de données doivent ainsi permettre d'optimiser les ressources de la ville.

Une ville connectée peut décider de faire varier la lumière des bâtiments publics en fonction de la luminosité, indiquer aux habitants les zones les plus polluées de la ville, détecter rapidement une fuite d'eau sur le réseau de distribution, etc.

C

S'adapter aux risques

Les villes doivent développer des moyens de protection pour faire face aux risques. En effet, qu'ils soient technologiques ou naturels, les risques augmentent et touchent de plus en plus les urbains, notamment dans les villes proches des littoraux. Les aménagements des villes doivent donc prendre en compte ces risques et proposer des solutions pour diminuer les conséquences en cas de catastrophe.

Confrontée de plus en plus aux risques climatiques, la ville de New York a installé sur les bouches de métro des bâches permettant de bloquer l'entrée d'eau en cas d'inondation de la ville.

II

Répondre aux besoins des habitants des villes de demain

A

Approvisionner la ville

La ville de demain doit affronter le problème de l'approvisionnement en énergie. Des alternatives aux sources d'énergie fossile existent : production d'électricité avec de l'énergie solaire produite par des panneaux photovoltaïques ou des éoliennes.

À Abu Dhabi, la ville nouvelle de Masdar, dont la construction a débuté en 2008, sera équipée de panneaux photovoltaïques et d'éoliennes pour capter les vents nocturnes du désert. Des hauts murs encercleront la ville, composée de ruelles étroites afin de limiter les fortes chaleurs et donc la consommation de la climatisation.

Les villes de demain devront aussi organiser différemment leur production de nourriture. Elles devront produire un maximum à l'intérieur même de la ville grâce au développement de l'agriculture urbaine ou se fournir à proximité des villes afin de réduire le trajet des produits alimentaires. De même, une attention particulière doit être portée à la qualité des produits consommés.

Agriculture urbaine

L'agriculture urbaine est une agriculture développée dans les zones urbaines.

-
Agriculture urbaine à Chicago

New croops Linda via Wikimedia Commons

B

Repenser les transports

Les villes de demain doivent repenser les transports dans le but de mieux répondre aux besoins des habitants et de limiter la pollution. Il faut donc privilégier des transports qui ne produisent pas de CO2 et qui sont collectifs. Il peut cependant exister des alternatives au "tout collectif" avec les voitures électriques ou les véhicules personnels circulant sur un réseau aménagé.

-

Un PRA (Personal rapid transit), véhicule individuel circulant sur les routes aménagées pour sa circulation

Skybum via Wikimedia Commons

Mais l'amélioration du transport ne nécessite pas forcément la création de nouveaux réseaux, les réseaux actuels peuvent être améliorés et étendus.

C

Améliorer le vivre ensemble

Les villes actuelles sont confrontées à de nombreuses inégalités socio-spatiales : les populations les plus pauvres sont séparées des populations plus aisées et habitent dans les zones avec un nombre moins élevé de services. Les villes de demain doivent affronter ce problème en favorisant la mixité sociale, par l'accueil de différentes catégories sociales au sein des mêmes quartiers.

Dans le quartier récent de Clichy-Batignolles à Paris, la moitié des logements sont des logements sociaux, auxquels s'ajoutent 20% de logements privés à loyers maîtrisés, les 30% restants étant libres. Cette diversité permet d'accueillir tous types de catégories sociales.

-

Le quartier de Clichy-Batignolles

David Fleg via Wikimedia Commons

Les services doivent aussi se diversifier et répondre aux besoins de tous les habitants et prendre en compte les évolutions démographiques :

  • Les villes de demain devront anticiper le vieillissement de la population en adaptant les villes aux personnes âgées.
  • Répondre aux besoins divers et variés de la population, en fournissant par exemple de nombreuses places en crèche.
  • Offrir un cadre de vie agréable en aménageant des espaces verts.

À Séoul, 6 km de promenade ont été aménagés et ont remplacé une autoroute en plein centre-ville par un jardin.

-

La promenade du centre-ville de Séoul

stari4ek via Flickr

III

Les limites des villes de demain

A

Des projets déconnectés des citoyens

Souvent, les projets ne correspondent pas aux attentes des citoyens qui n'ont pas été concertés dans l'élaboration du projet. En effet, trop souvent, les projets de villes durables sont conçus dans des cabinets d'architectes et d'urbanistes et ne répondent pas aux attentes des habitants. Cela peut avoir des conséquences négatives :

  • Le quartier nouvellement construit n'attire pas les populations et les entreprises, car il est inadapté.
  • Les habitants et les entreprises s'installent, mais la zone nouvellement construite manque d'une réelle vie de quartier et les habitants s'en échappent dès qu'ils doivent pratiquer des loisirs (promenades, restaurants, shopping, sport, etc.)
B

Des projets sélectifs

Les projets de villes de demain peuvent aussi n'être réservés qu'aux catégories les plus aisées. En effet, le prix de certains projets a pour conséquence de n'être accessible qu'aux plus fortunés. L'aspect social est alors totalement absent et on assiste à la création de nouvelles gated communities.

De plus, ces projets sont encore trop peu nombreux et ne touchent encore qu'une infime minorité de la population urbaine.

Le projet de Masdar à Abu Dhabi, compte tenu de son énorme coût financier, ne sera réservé qu'à une élite aisée.

C

La surveillance des citoyens

De nombreuses critiques sont émises sur les villes du futur et plus particulièrement sur l'aspect smart city. En effet, les responsables de la collecte des données urbaines vont disposer d'une multitude d'informations sur les habitants des métropoles tels que leur déplacement, leurs achats, leurs habitudes, etc. Ces données collectées ne doivent servir qu'au fonctionnement efficace de la ville mais ne doit pas être mis à profit pour exercer un contrôle des citoyens ou pour définir, à leur insu, des stratégies marketing.

De même, ces nombreuses informations peuvent être détourné par des pirates informatiques et échapper à tout contrôle.

IV

Schéma bilan

-
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.