Troisième 2015-2016
Kartable
Troisième 2015-2016

Les régimes totalitaires dans les années 1930

Un régime totalitaire est un régime politique qui obtient l'obéissance de sa population en utilisant la propagande, la terreur et l'encadrement de la population. Plusieurs régimes de ce type se développent en Europe dans les années 1920 − 1930. Les plus connus sont le régime communiste de Staline en URSS et le régime nazi d'Hitler en Allemagne. Ces deux régimes totalitaires ont le même fonctionnement : un dirigeant qui concentre tous les pouvoirs et à qui le peuple voue un culte, une police d'État forte, un contrôle de l'économie et une répression des opposants.

I

Le régime soviétique

A

L'instauration d'une dictature

Le coup d'État de Lénine et des bolchéviques en octobre 1917 n'est pas accepté par l'ensemble de la population : une guerre civile divise le pays entre 1917 et 1921. Cette guerre civile fait huit millions de morts. L'objectif de Lénine est de créer une société égalitaire, sans classe sociale. Ce projet est sans cesse repoussé, sous prétexte que des ennemis l'en empêchent : les bourgeois ou encore les propriétaires terriens.

Peu à peu, Lénine commence à utiliser une violence arbitraire pour mener à bien son projet. Il met en place une dictature du prolétariat, en fait il s'agit plutôt d'une dictature du parti bolchevique sur le prolétariat. En 1922, le nom du pays est changé : la Russie devient l'URSS (Union des Républiques Socialistes Soviétiques).

À la mort de Lénine en 1924, c'est un autre homme du parti qui lui succède : Joseph Staline (surnommé l'homme d'acier). Celui-ci pousse la dictature à son apogée en établissant :

  • Un parti unique (le parti communiste)
  • La suppression des libertés
  • Une police politique, la Tchéka (qui devient NKVD sous Staline) chargée d'arrêter les opposants politiques

Communisme

Le communisme est une idéologie qui veut mettre en place une société sans classes sociales et sans propriété privée.

B

La transformation de l’économie soviétique

Staline lance sa politique du "grand tournant" en 1929 dans le but de rattraper les pays capitalistes. Il veut transformer l'économie soviétique pour faire de l'URSS une grande puissance.

Ces réformes commencent par l'exploitation agricole.

  • Staline entreprend la collectivisation des terres qui est la mise en commun des terres dans de grandes exploitations collectives.
  • Les paysans qui étaient propriétaires de leurs terres sont considérés comme riches par le parti communiste. Ce sont des koulaks qui se voient spolier leurs terres par l'État afin de former des kolkhozes. On parle de dékoulakisation.
  • Les kolkhozes sont de grandes exploitations agricoles collectives dans lesquelles les paysans sont obligés de se regrouper pour travailler.

Ces changements sont brutaux et la population souffre d'importantes privations. Les famines y sont régulières et meurtrières. On compte aujourd'hui 7 millions de morts dus à ces famines durant la période où Staline est au pouvoir.

Staline cherche aussi à modifier l'industrie du pays. Il fixe des objectifs économiques que chaque industrie doit atteindre dans un délai de cinq ans. Ce sont les plans quinquennaux.

Kolkhozes

Un kolkhoze est une exploitation agricole appartenant à un groupe de paysans qui ont mis en commun leurs terres, leurs outils, leur bétail.

Koulaks

Les koulaks sont des paysans propriétaires de leurs terres, dépossédés par le gouvernement soviétique.

Collectivisation des terres

La collectivisation des terres est la mise en commun des terres dans de grandes exploitations collectives.

C

Terreur et encadrement de la population

Staline est au pouvoir de 1924 à 1953. Il met en place un régime de terreur. Au sein de son parti, il prévient toute volonté d'opposition par des purges et des procès politiques. Il organise entre 1936 et 1938 des procès truqués à Moscou, où des membres du parti communiste sont accusés de complot. C'est la "grande terreur". Ses opposants ou ses rivaux sont déportés au goulag ou exécutés comme Trotsky. Les preuves de leur existence sont même effacées.

Staline poursuit et réprime les opposants ou prétendus opposants. Il encourage la délation : les dénonciations sont nombreuses et souvent infondées. La police politique (la Tchéka renommée par la suite NKVD) surveille la population. Ceux qui refusent d'obéir ou qui sont soupçonnés sont déportés ou exécutés. Des quotas sont même fixés pour cela. Sous l'autorité de Staline, on compte :

  • 1 million d'exécutions
  • 18 millions de prisonniers envoyés au goulag

Cette répression est cachée par une intense propagande et par un contrôle des médias. La population est incitée à obéir grâce à la propagande. Un culte de la personnalité est mis en place afin de glorifier Staline. C'est pour cela que la propagande d'État diffuse le surnom et l'image d'un "petit père des peuples".

Goulag

Un goulag est un camp de travail en URSS.

Propagande

La propagande est une action visant à influencer l'opinion publique, par l'utilisation de différents moyens (affiches, films, manifestations…).

II

Le régime nazi

A

La mise en place d'une dictature

Dans les années 1930, un parti politique domine : le NSDAP (le Parti national-socialiste des travailleurs allemands), dirigé par Adolf Hitler. En 1929, une grave crise économique favorise la montée au pouvoir du parti nazi. En effet, les classes sociales les plus défavorisées sont appauvries par les conséquences du krach boursier de New York de 1929 (inflation, dévaluation du Reichsmark, chômage, etc.). L'idéologie nazie, populiste, cherche à redynamiser l'économie et à créer du travail grâce à une politique de réarmement et de grands travaux.

  • Le 30 janvier 1933, Hitler est nommé chancelier après la victoire des nazis aux élections législatives.
  • En mars, il obtient les pleins pouvoirs et restreint les libertés. Le NSDAP devient le seul parti autorisé.
  • En 1934, Hitler cumule les fonctions de chancelier et de président de la République à la suite de la mort du président Hindenburg. Cela marque la fin de la démocratie, ce qui est confirmé par la devise des nazis : "ein Volk, ein Reich, ein Führer" qui signifie "un peuple, un Empire, un chef".
B

L'idéologie nazie

L'idéologie nazie est complexe et diversifiée. Elle est explicitée dans le livre Mein Kampf rédigé entre 1923 et 1924 par Hitler alors qu'il est incarcéré après son coup d'État raté de 1923. C'est un livre-programme où Hitler explicite la doctrine nationale-socialiste, fondée sur l'antiparlementarisme, le racisme et l'antisémitisme.

Elle comprend des objectifs bellicistes :

  • Elle souhaite créer un espace vital pour y loger la race aryenne et qui doit être conquis, notamment sur le territoire autrichien que l'Allemagne envahit en mars 1938 (c'est l'Anschluss : la conquête de l'espace vital).
  • Elle souhaite établir la suprématie de la race aryenne, considérée comme supérieure, fondée sur un physique de type nordique.

Elle cherche à encadrer la population grâce à des moyens divers :

  • Les camps de concentration sont créés dès 1933. À partir de 1939, les Juifs et tziganes commencent à être déportés dans ces camps.
  • L'embrigadement de la jeunesse se fait au sein d'organisations de jeunesse comme la jeunesse hitlérienne.
  • La Gestapo est la police politique nazie chargée de traquer les opposants au régime.

Elle est centrée autour d'un chef tout-puissant :

  • Le Führer possède tous les pouvoirs.
  • La SS est un service d'ordre spécialement chargé de la protection d'Hitler.

Un régime raciste et antisémite :

  • L'antisémitisme est la haine à l'encontre des Juifs.
  • Les lois de Nuremberg (1935) sont des lois antisémites qui retirent leur citoyenneté aux Juifs allemands.
  • Lors de la conférence de Wannsee, en janvier 1942, la solution finale est décidée, ce qui signifie l'élimination systématique des Juifs au sein des camps d'extermination.

Antisémitisme

L'antisémitisme est la haine envers les Juifs.

Espace vital

Un espace vital est un espace conquis pour pouvoir y installer la population allemande aryenne.

III

Des moyens identiques

Ce sont les démocraties qui sont sorties vainqueurs de la Première Guerre mondiale, face aux empires centraux. Pourtant, les années 1920 − 1930 sont marquées par la mise en place de régimes politiques autoritaires : la dictature soviétique avec Staline en URSS et la dictature nazie avec Hitler en Allemagne. L'apparition de ces régimes s'explique par le contexte difficile de l'après-guerre (difficultés économiques et politiques, brutalisation des sociétés…).

Ces régimes totalitaires ont des points communs dans leurs méthodes :

  • Un chef tout-puissant : Hitler en Allemagne et Staline en URSS, autour duquel on crée un culte de la personnalité
  • La définition d'un ennemi : les Juifs et les tziganes pour les nazis, la bourgeoisie pour les communistes.
  • Une répression meurtrière des opposants : dans les camps de concentration allemands et les goulags en URSS
  • Un parti politique unique : le NSDAP (parti nazi) en Allemagne, le Parti communiste en URSS
  • Une police politique : la Gestapo en Allemagne, le NKVD en URSS
  • L'utilisation de la propagande et le contrôle des médias pour diffuser l'idéologie
  • L'encadrement de la population et de la jeunesse dans des organisations comme les jeunesses hitlériennes en Allemagne et les jeunesses communistes en URSS
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.