Distinguer les figures par atténuation Exercice fondamental

Dans chacun des cas suivants, quelle figure par atténuation est utilisée ?

CYRANO :
Je vais vous donner un petit coup charmant.

(Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac)

Ce n'est pas gagné !

Elle ne se sent pas très bien.

C'est plutôt pas mal pour un débutant.

Mon patron m'a remercié.

Las ! Le temps non, mais nous nous en allons
Et tôt serons étendus sous la lame.

(Pierre de Ronsard, "Sonnet à Marie")

Il n'est plus tout jeune.

FIGARO (qui vient de se faire insulter par le comte) :
Voilà les bontés familières dont vous m'avez toujours honoré.

(Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro)

Il a rendu son dernier soupir.

Quand je suis gai, moi, ce n'est pas à moitié.

(Réjean Ducharme, L'Hiver de force)