La difficile entrée dans l'âge démocratique : la Deuxième République et le Second EmpirePersonnages

-

Alphonse de Lamartine

1790−1869

Français

Poète du mouvement romantique, il joue un rôle majeur dans la révolution parisienne de février 1848 qui fait naître la IIe République. Il insiste pour que le drapeau tricolore soit conservé et il est nommé ministre des Affaires étrangères du gouvernement provisoire. Battu par Louis-Napoléon Bonaparte aux élections présidentielles de décembre 1848, il devient un opposant à la république conservatrice. Il quitte la vie politique après le coup d'État du 2 décembre 1851.

-

Adolphe Thiers

1797−1877

Français

Avocat, journaliste et homme politique, il oscille entre la gauche, le centre gauche et le centre droit. Il est nommé ministre et chef du gouvernement à plusieurs reprises par Louis-Philippe sous la monarchie de Juillet et met en œuvre une politique antilibérale. Inquiet à la fois des excès de la République et des abus de la monarchie, il fait preuve d'opportunisme en soutenant les révolutionnaires comme les pouvoirs en place car il fait passer sa carrière avant ses convictions.

-

Victor Hugo

1802−1885

Français

Écrivain, il s'oppose au coup d'État du président de la République Louis-Napoléon Bonaparte le 2 décembre 1851. Condamné à l'exil à partir de 1852, il s'installe en Belgique puis dans les îles Anglo-Normandes de Jersey et Guernesey où il résiste de l'extérieur en dénonçant la « dictature de l'usurpateur Napoléon le Petit » dans des pamphlets comme Les Châtiments, un ouvrage interdit en France jusqu'en 1870.

-

Edgar Quinet

1803−1875

Français

Historien, il est élu député à l'Assemblée nationale en 1848 au début de la IIe République en 1848. Républicain radical, il défend une république démocratique et sociale. Opposé au coup d'État du président Louis-Napoléon Bonaparte, il est condamné par la loi de proscription de 1852 et reste en exil pendant tout le Second Empire. Il ne rentre en France qu'en 1870.

-

Victor Schœlcher

1804−1893

Français

Journaliste, il est le principal défenseur de l'abolition de l'esclavage sous la monarchie de Juillet. Nommé sous-secrétaire d'État aux colonies dans le gouvernement provisoire de la République française en 1848, il est l'auteur du décret du 27 avril 1848 qui abolit l'esclavage dans les colonies de Martinique, de Guadeloupe, de Guyane et de La Réunion.

-

Louis-Napoléon Bonaparte

1808−1873

Français

Neveu de l'empereur Napoléon Ier, il part en exil à Rome, après l'abdication de son oncle en 1815, où il est influencé par les idées libérales des Carbonari. Opposé à la restauration monarchique, leader du groupe politique bonapartiste qui souhaite un homme fort au pouvoir, il tente de prendre le pouvoir par deux fois en 1835 et en 1840. Arrêté, il est emprisonné à vie mais parvient à s'enfuir et se réfugie en Angleterre. Il revient en France au cours de la révolution de février 1848 et se présente à l'élection au suffrage universel du premier président de la République française.