Les migrations italiennes au XIXe siècle Questions sur documents

Acte de la Commission pour l'enquête agraire et sur les conditions de la classe agricole

1890

Si l'on considère l'Italie agricole, le trait le plus saillant est la condition extrêmement misérable d'un grand nombre de travailleurs de la terre, dans différentes provinces : habitations affreuses, nourritures malsaines, eau potable putride, salaires dérisoires, et par conséquent paupérisme et maladies ; voilà des faits que personne ne saurait nier. La pellagre, les fièvres paludéennes, qui font tant de victimes, les émigrations périodiques vers des régions inconnues, pour se libérer d'un état présent intolérable, doivent ouvrir les yeux à quiconque.
La facilité même avec laquelle d'infâmes accapareurs d'émigrants arrivent à suspendre parfois la bonne foi des pauvres paysans est un symptôme grave. Et on ne peut pas dire que tout cela dépend uniquement de la faiblesse de la production à laquelle est condamnée, par ignorance, une si grande partie du sol italien, car cette désolation, on la retrouve même dans les provinces qui, autrefois, firent les plus grands progrès dans l'agriculture.
Nous pouvons mentionner des misères indicibles, même là où la production est florissante.

Document 2

Rapport d'un commissaire sur les conditions de vie des migrants italiens dans les Alpes Maritimes

Cité dans Schor Ralph, "Les Italiens dans les Alpes-Maritimes 1919−1939" dans Milza Pierre, Les Italiens en France de 1914 à 1940. Rome : École française de Rome, 1986

Les Italiens vivent dans une promiscuité déplorable. Ils cohabitent dans des locaux étroits, insuffisamment aérés où ils sont souvent deux à partager le même lit. Ces garnis ouvriers qui sont, le plus souvent, de simples dortoirs comprenant plusieurs lits dans une même pièce, sont sales et malodorants. Certains sont des réduits sans fenêtres ou donnant par des lucarnes sur des recoins malpropres. D'autres sont dépourvus d'aisance… Il s'agit de baraques en bois sans plancher, où gîtent une centaine de personnes des deux sexes, où les détritus s'accumulent, où pullulent les rats et la vermine.

Quel est l'objet de l'enquête agraire exposée dans le document 1 ?

Qui est l'auteur du document 2 ?

Sélectionner les 3 éléments qui illustrent la situation sociale d'une grande partie des campagnes italiennes.

D'après le document 2, quelles sont les conditions de vie des immigrés italiens en France ?