Le processus de socialisationCours

I

La socialisation, un processus de construction sociale et individuelle

A

La construction sociale : des normes et des valeurs

La société est régie par des principes (valeurs) et des règles de vie (normes) durables qui permettent aux individus de vivre ensemble et qui assurent la cohésion de la société.

Valeur

Une valeur est un principe reconnu par les individus d'une même société comme bon ou juste et vers lequel idéalement on doit tendre.

En France, l'honnêteté et le partage sont des valeurs puisque ce sont des principes idéaux vers lesquels l'action et les comportements individuels ou collectifs doivent tendre.

Norme

Une norme est une règle de conduite appliquée dans une société, en général à travers des institutions particulières (la famille, l'école, l'État). La norme peut être informelle, c'est-à-dire non écrite, habituelle ou coutumière (les traditions, par exemple) ou formelle, c'est-à-dire écrite et détaillée (par exemple les lois sont des normes juridiques).

En France, dire « bonjour » lorsque l'on rencontre quelqu'un est une norme informelle, l'interdiction de fumer dans les lieux publics est en revanche une norme légale.

-

Les normes et les valeurs, parce qu'elles règlent une partie des relations sociales entre les individus, ne sont pas les mêmes partout, elles varient selon les cultures et les civilisations, elles ont également évolué dans le temps et certaines normes autrefois admises ne le sont plus ou inversement (l'avortement, le divorce).

Le fait de manger avec des fourchettes est une norme occidentale alors que manger avec des baguettes est une norme asiatique.

-

Le divorce ou le concubinage sont des normes légales dans les sociétés contemporaines mais pas dans les sociétés médiévales.

Les normes et les valeurs sont très liées car ce sont les valeurs qui poussent à élaborer des normes légales ou non. L'existence de valeurs intemporelles (la justice, l'équité, la solidarité) vers lesquelles devraient tendre toutes les sociétés fait l'objet de débats mais beaucoup s'accordent à en reconnaître certaines (les Droits de l'homme, par exemple).

Les normes et les valeurs sont donc une construction à la fois sociale et individuelle, elles sont transmises par un processus particulier appelé la « socialisation ».

Socialisation

La socialisation est le processus par lequel l'individu apprend et intègre les normes et valeurs du groupe social auquel il appartient.

La socialisation a deux fonctions principales :

  • faire assimiler des modèles culturels à l'individu : par exemple, de quelle façon on mange (avec des couverts, des baguettes, les mains), de quelle façon on s'habille (jupes et robes pour les filles) ;
  • adapter l'individu à son environnement social (il apprend à se comporter de la façon attendue en famille, au travail, à l'école).
B

Les modalités de la socialisation : imitation, inculcation, interaction

La socialisation est un processus d'apprentissage complexe des normes et des valeurs qui dépend à la fois de la façon dont elles sont transmises et de la façon dont les individus incorporent cette transmission. On parle d'intériorisation des normes et valeurs.

Intériorisation

L'intériorisation est un procédé qui tend à faire d'un comportement, d'une valeur ou d'une norme une chose devenue naturelle pour l'individu.

Lorsqu'elle est intériorisée, une norme comme manger avec une fourchette devient en quelque sorte naturelle, alors qu'il s'agit en fait d'une construction sociale.

La socialisation s'effectue de plusieurs façons : 

  • Par imitation : lorsque les individus imitent plus ou moins naturellement les comportements des autres. C'est le cas par exemple des jeux d'imitation des enfants qui copient l'attitude des frères et sœurs ou des parents.
-

© Pixnio

  • Par inculcation : lorsque les valeurs ou les normes sont imposées et inculquées par des individus à d'autres individus. C'est par exemple le cas pour les règles de politesse.
-

© Pixnio

  • Par interaction : lorsque des valeurs et des normes sont échangées, adaptées, transformées entre les individus. C'est le cas par exemple au sein d'un couple, où chacun modifie ses habitudes pour pouvoir vivre avec l'autre.
II

Les phases et les acteurs de la socialisation

La socialisation se déroule en deux phases :

  • la socialisation primaire qui se déroule de la naissance à la fin de l'adolescence ;
  • la socialisation secondaire qui se déroule de la fin de l'adolescence jusqu'à l'âge adulte.

 

Durant ces deux phases, plusieurs personnes ou institutions interviennent de façon majeure pour éduquer l'individu et lui transmettre les normes et valeurs lui permettant de s'intégrer dans la société : on parle d'agents de socialisation. La famille et l'école jouent un rôle déterminant dans la socialisation primaire tandis que les groupes de pairs ou les médias jouent un rôle plus important au cours de la socialisation secondaire.

A

La socialisation primaire

L'individu est surtout socialisé par la famille (socialisation familiale), puis par l'école lorsqu'il est en âge d'y aller (socialisation scolaire). L'enfant construit son identité sociale dans ces deux institutions. Il est conduit à adopter les normes et les valeurs que les adultes imposent.

1

La famille

La famille est le premier lieu de socialisation pour un individu. Elle est une instance de socialisation primaire : les enfants apprennent à marcher, à parler, à s'habiller, à avoir des émotions, etc. Elle permet l'intériorisation des premières normes et valeurs, mais aussi des rôles masculins et féminins propres à la famille. Son rôle s'est progressivement transformé, de même que sa structure, avec l'augmentation du nombre des familles homoparentales ou monoparentales, ainsi que leur reconnaissance légale, par exemple.

-
2

L'école

L'école est un lieu important de socialisation car tous les individus y sont confrontés aux mêmes normes et aux mêmes valeurs. L'école participe à l'élaboration des savoirs et à la maîtrise des règles sociales communes. Elle transmet à la fois les savoirs scolaires, mais aussi les « savoir-être » et l'apprentissage d'une culture commune. Elle participe également à la formation du citoyen. Enfin, par le diplôme, elle est une clé de l'insertion dans le monde du travail.

L'école est un lieu d'interactions sociales fortes. La socialisation y est :

  • « verticale », à travers l'apprentissage ;
  • « horizontale », entre les élèves d'une même classe par exemple.
B

La socialisation secondaire

D'autres agents de socialisation interviennent comme le travail, le couple (lorsque l'individu rencontre un conjoint), les médias, le sport ou encore les amis. En se socialisant, l'individu acquiert les différents rôles qu'il est amené à jouer dans la société (par exemple, un individu peut être socialisé à la fois selon les rôles d'ouvrier, de père, de collègue, de footballeur, etc.).

1

La socialisation par groupes de pairs

Groupe de pairs

Un groupe de pairs est un groupement d'individus ayant le même statut ou les mêmes pratiques.

La socialisation par les pairs joue un rôle grandissant au cours de la socialisation secondaire, les pairs ont un rôle de socialisation implicite, c'est-à-dire que ce n'est pas leur but premier. Les interactions au sein du groupe génèrent de nouveaux comportements, qui vont permettre d'incorporer certaines valeurs, voire d'en rejeter d'autres. Les groupes de pairs vont influencer les comportements.

-

© Pixnio & Pxhere

2

L'essor des médias et des réseaux sociaux

  • Les médias (presse, radio, télévision, Internet) jouent un rôle grandissant dans la socialisation des individus en proposant des modèles de comportements auxquels les individus peuvent s'identifier ou qu'ils cherchent à imiter. C'est une instance de socialisation de plus en plus importante en raison du contexte social et culturel actuel : augmentation du choix des programmes, du temps passé sur Internet, etc.
  • Les réseaux sociaux, favorisés par le développement d'Internet et de la téléphonie mobile, jouent également un rôle particulier notamment auprès des jeunes. Les applications de discussion (tchat, SMS) permettent une interaction dématérialisée élargissant l'influence des groupes de pairs spécifiques qui jouent cependant un rôle dans la transmission des modes et des comportements.
-

© Pixabay

Identité sociale

L'identité sociale est l'ensemble complexe des caractéristiques sociales d'un individu qui le définissent.

L'identité sociale diffère de l'identité légale qui correspond aux origines et caractéristiques physiques des individus.

Rôle social

Le rôle social est l'ensemble des comportements attendus d'un individu dans une société en fonction des circonstances.

Le rôle social des parents est l'ensemble des comportements attendus des parents (subvenir aux besoins par un travail, s'occuper des enfants, etc.).