Troisième 2016-2017
Kartable
Troisième 2016-2017

L'Union européenne : un nouveau territoire de référence et d'appartenance

L'Union européenne est une union de 28 pays européens possédant des institutions et mettant en œuvre des politiques communes. Tous les pays membres n'ont pas la même implication dans l'Europe. Au sein de l'UE, on observe des inégalités de développement auxquelles les politiques européennes essaient de répondre. La France s'intègre pleinement dans l'Europe et y joue un rôle important.

I

L'Union européenne et les Européens

A

Une union de 28 États

Née en 1957 à l'issue des traités de Rome, la CEE compte alors 6 pays membres : la France et l'Allemagne, qui sont au cœur du projet européen en raison de leur passé belliqueux ; l'Italie, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas.

Les succès de la CEE, qui permettent à ses pays membres de connaître une certaine prospérité économique, incitent d'autres pays à rejoindre cette association de pays. Ces élargissements successifs portent le nombre de pays membres à 28 en 2013. Parmi les élargissements, le plus important fut celui de 2004 qui permit à dix pays d'Europe centrale et orientale (PECO) d'entrer dans l'UE.

L'Union européenne est une expérience politique originale. Elle associe librement des pays partageant les mêmes valeurs et souhaitant mener des politiques communes en vue d'une intégration plus forte permettant de peser davantage dans les équilibres mondiaux.

B

Un territoire à géométrie variable

L'UE est une union à géométrie variable dans la mesure où tous les pays ne peuvent ou ne veulent avoir le même degré d'intégration :

  • Ainsi, en 1992, les Européens ont décidé de la création de l'UEM (Union économique et monétaire) visant à la mise en circulation d'une monnaie unique. Sur 28 pays, seuls 19 ont adopté l'Euro ; certains, comme le Royaume-Uni, le Danemark ou la Suède ont refusé ce transfert de souveraineté ; d'autres ne remplissaient pas les critères économiques.
  • Il en va de même pour l'espace Schengen dont la convention permet aux citoyens européens de circuler librement en Europe sans contrôle aux frontières intérieures. 26 pays sont membres de cet espace dont trois n'appartiennent pas à l'UE (Islande, Norvège et Suisse). D'autres pays ont refusé de s'associer (Royaume-Uni) ou ont été refusés (Bulgarie, Roumanie).
  • Enfin, pour faire face aux blocages institutionnels liés aux élargissements et aux visions divergentes du projet européen, un "noyau dur" pourrait se renforcer et avancer dans l'intégration alors que d'autres pays seraient plus en retrait : c'est "l'Europe à deux vitesses".

Espace Schengen

L'espace Schengen est l'ensemble des pays européens (auxquels il faut ajouter la Suisse, la Norvège et l'Islande) ayant accepté de signer la convention de Schengen en 1985 − 1995 qui libéralise les échanges de personnes en échange d'un renforcement du contrôle des frontières extérieures.

UEM

L'UEM est l'Union économique et monétaire ; décidée en 1992, lors de la signature du traité de Maastricht, elle est à l'origine de la création de la monnaie unique en 1999 − 2002.

-

L'Union européenne

C

Le sentiment européen

La construction européenne a rencontré un certain succès d'opinion dans les premières décennies ; elle incarnait le rêve de paix et de prospérité qui animait l'ensemble des Européens. Cependant, à l'heure de la guerre froide, elle a pu être vue comme un instrument aux mains des Américains.

Cet enthousiasme a été concrétisé par des projets comme Erasmus lancé en 1987 et visant à favoriser la mobilité des étudiants européens afin de créer un sentiment d'appartenance à l'Europe.

Depuis quelques années cependant, l'euroscepticisme et l'europhobie n'ont eu de cesse de se renforcer en raison de la crise économique et sociale et du discrédit jeté sur les élites politiques majoritairement pro-européennes. Le repli identitaire s'est affirmé, notamment au Royaume-Uni où des partis souverainistes comme l'UKIP de Nigel Farage ont émergé et permis la victoire du "oui" au référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Même au sein des pays les plus europhiles comme les six fondateurs, l'Europe fait l'objet de vives critiques, notamment pour son supposé "déficit démocratique" et sa "bureaucratie technocratique".

-

Erasmus, un programme d'échanges à l'échelle européenne pour favoriser le sentiment d'appartenance à l'Europe

IESN

II

Les contrastes territoriaux

A

De profondes inégalités

À l'échelle mondiale, l'Union européenne est un espace riche et développé. Pourtant, elle est marquée par des contrastes économiques, politiques et sociaux entre les États membres.

Une mégalopole très riche et développée s'est constituée de Londres à Milan. Reliée aux régions environnantes les plus dynamiques (Londres, Italie du Nord, Bavière en Allemagne), elle regroupe les métropoles les plus dynamiques de l'Union européenne. Ses réseaux de transports sont denses et modernes, et les échanges y sont très nombreux.

Les pays plus pauvres sont moins bien reliés à cet espace dynamique : les réseaux de transports sont moins denses et les reliefs constituent un obstacle supplémentaire. Ces disparités ont tendance à s'accentuer au sein de l'Union européenne.

Les régions de l'Europe peuvent être classées ainsi :

  • Les pays de l'Ouest et du Nord (France, Allemagne, Royaume-Uni, pays scandinaves) sont riches et développés.
  • Les pays d'Europe du Sud (la Grèce, l'Espagne, l'Italie) ont une économie plus fragile et reposant particulièrement sur le tourisme. Ils sont concernés par d'importants niveaux d'endettement.
  • Les pays d'Europe centrale et orientale (composés des nouveaux États membres : Pologne, Slovaquie, Roumanie) sont plus pauvres et moins développés.

En outre, ces inégalités se retrouvent au niveau régional. Certaines régions rurales ou ultra-périphériques de l'Union européenne peuvent avoir des niveaux de richesse et de développement bien inférieurs à leur moyenne nationale.

B

L'UE et le réduction des inégalités régionales

L'Union européenne mène une politique de compétitivité et de cohésion des territoires. Il s'agit de les aider à affronter la concurrence mondiale et de réduire les inégalités de développement au sein de l'UE :

  • Le FEDER (Fonds européen de développement régional) est l'instrument qui sert cette ambition. Il finance, grâce au budget européen, les projets d'infrastructures qui permettent d'améliorer l'intégration (autoroutes, aéroports, voies navigables, etc.). L'Europe est ainsi un acteur majeur de l'aménagement du territoire, facteur essentiel du développement.
  • C'est ainsi que les PECO ou les pays d'Europe du Sud ont pu se développer en quelques années, grâce à la solidarité européenne.
-

Les actions du FEDER en Europe

San Jose via Wikimedia Commons

III

La France dans l'UE : atouts et complémentarités

A

Un acteur-clé dans le fonctionnement de l'UE

La France est l'un des six pays fondateurs de la CECA et de la CEE dans les années 1950 et a donc un rôle important dans le fonctionnement de l'UE. Géographiquement, elle jouit d'une situation de carrefour entre l'Europe du Nord et l'Europe du Sud et de l'Est.

La France est par ailleurs la deuxième puissance démographique et la troisième puissance économique d'Europe, ce qui lui confère un poids non négligeable.

Historiquement, la France a souvent été un moteur de la construction européenne, en partenariat avec l'Allemagne : on parle de couple franco-allemand.

Cependant, le décrochage de l'économie française au cours des années 2000 et le repli identitaire ont eu un impact négatif sur le rôle de la France en Europe. Après avoir été aux avant-postes, elle a grippé le fonctionnement en refusant le projet de traité constitutionnel de 2005 et a paru en retrait dans bien des dossiers. L'Allemagne semble aujourd'hui en position plus favorable pour assurer le leadership en Europe.

B

Un potentiel économique partagé

La France et l'Europe nourrissent une relation d'interdépendance. En effet, la puissance économique de la France sert les intérêts de ses partenaires européens et l'intégration européenne sert les intérêts de l'économie hexagonale :

  • Les pays européens sont les principaux partenaires économiques et commerciaux de la France ; l'Allemagne est ainsi, et de loin, le premier partenaire économique de la France.
  • Des projets de coopération technologique à l'échelle européenne ont porté leurs fruits et ont favorisé certaines branches de l'économie française. Ainsi, Airbus, le champion européen de l'aéronautique, est le principal concurrent de l'Américain Boeing et s'affiche comme le principal constructeur d'avions au monde.
  • L'agriculture française est probablement le secteur qui a le plus bénéficié de l'intégration européenne : la PAC, mise en place en 1962, a permis une modernisation accélérée du secteur et a offert à la France l'opportunité de devenir la principale puissance agricole européenne.
IV

Schéma bilan

-
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.