09 73 28 96 71 (Prix d'un appel local)

Les exercices d’espagnol en terminale ES

Les exercices d’espagnol en terminale ES sont un entraînement pour les épreuves de langue au baccalauréat. À cette occasion, toutes les compétences langagières sont évaluées : la compréhension de l’oral et l’expression orale (en continu et en interaction), la compréhension de l’écrit et l’expression écrite. De plus, le programme de la terminale ES se centre sur les notions de mythes et héros, espaces et échanges, lieux et formes de pouvoir, et l’idée de progrès.

Les différentes types d’exercices d’espagnol en terminale ES

Les différents types d’exercices d’espagnol en terminale ES sont :

  • La compréhension de l’oral : il s’agit, à partir d’un support audio ou vidéo d’une durée de 90 secondes environ, de prendre des notes et de rédiger un compte-rendu structuré en français. Pour se préparer à l’exercice, on peut demander aux élèves d’écrire un résumé en espagnol.
  • L’expression orale : les bacheliers définissent, présentent et illustrent l’une des notions du programme en montrant le lien entre celle-ci et les documents étudiés en cours. Après cet oral en continu de cinq minutes, s’ensuit un oral en interaction de cinq minutes aussi.
  • La compréhension de l’écrit et l’expression écrite : les élèves ont à leur disposition un ou plusieurs supports, textuels ou iconiques. En compréhension, des exercices de type QCM, vrai-faux, relevé d’informations sont proposés, avec l’obligation de justifier par des éléments textuels. L’expression écrite est dans le prolongement de la compréhension : on demande aux candidats d’analyser plus précisément un extrait, de commenter une citation ou de développer une opinion.

Réussir les exercices d’espagnol en terminale ES

Pour réussir les exercices d’espagnol en terminale ES, mieux vaut s’entraîner pour chacune des épreuves, d’abord en prenant son temps et avec des documents, puis en temps limité et en condition d’examen.
Pour la compréhension de l’oral, les élèves doivent s’habituer à prendre des notes de ce qu’ils entendent. À chaque écoute, il est important de se concentrer sur un aspect de l’audio ou de la vidéo. Une fois le thème compris, on note les mots ou les expressions qui se répètent, les données chiffrées et les lieux cités. Avant de rédiger le compte-rendu, on classe les informations et on structure sa rédaction.
En ce qui concerne l’expression orale, l’entraînement régulier est obligatoire : pour gagner en aisance, il est primordial de s’entraîner à dire à haute voix sa présentation en parlant devant un auditoire. Pour l'oral en interaction, il est conseillé de travailler en groupe.
Pour ce qui est de la compréhension de l’écrit, il est fondamental de se concentrer sur les éléments que l’on comprend : souligner les thèmes, les connecteurs logiques, les arguments ou les faits développés. On doit penser à toujours justifier ses réponses en citant le texte. Pour la rédaction, il est nécessaire de la structure avec une introduction, un développement (du plus général au plus précis) et une conclusion.