09 73 28 96 71 (Prix d'un appel local)

Les exercices de mathématiques en 6e

La classe de 6e est la dernière année du cycle de consolidation. Le collégien y renforce les techniques vues en primaire. L’objectif principal du programme de mathématiques est que l’élève puisse résoudre des exercices et des problèmes. Ceux-ci constituent un entraînement essentiel. Ils permettent d’ancrer les notions, le vocabulaire et les méthodes vues en classe.

Les différents types d’exercices en mathématiques en 6e

Les exercices servent à consolider les connaissances après chaque leçon. Ils sont courts, composés d’une à trois questions qui ne dépendent généralement pas les unes des autres. Les exercices permettent d’abord de s’entraîner aux techniques mathématiques du cycle 3 : poser des opérations, tracer des figures avec soin, compléter des tableaux ou tracer des graphiques. Les consignes sont alors simples : calculer, tracer, compléter... Pendant la 6e, les élèves apprennent à utiliser un vocabulaire et des notations propres aux mathématiques. Dans cette optique, certains exercices sont tirés de situations concrètes, de la vie du collège ou d’autres disciplines étudiées. La première question permet de vérifier que le vocabulaire est correctement utilisé et que l’énoncé est bien compris. Le professeur propose en cours d’année d’autres types d’exercices : l’élève peut être amené à résoudre des exercices plus longs qui mettent en œuvre plusieurs notions. Dans certains problèmes, l’élève cherche une stratégie de résolution sans être guidé. L’élève s’entraîne ainsi à mobiliser les connaissances de divers chapitres et à prendre des initiatives. Les exercices intègrent également les outils numériques, par exemple des logiciels de programmation ou de géométrie et la calculatrice.

Réussir les exercices de mathématiques en 6e

La première étape est d’avoir lu, relu si nécessaire, la leçon de mathématiques. Celle-ci comporte le vocabulaire et les méthodes nécessaires pour faire les exercices. L’énoncé doit être bien lu, plusieurs fois. L’élève repère d’abord les mots de l’énoncé qui indiquent ce qui est attendu : calculer, mesurer, poser, tracer, reproduire... Par exemple, s’il est écrit « calculer », il écrit le calcul effectué et pose l’opération avant d’écrire le résultat. S’il est écrit « reproduire », il copie une partie de l’énoncé sur son cahier. Les tracés géométriques sont faits au crayon, avec soin, si on utilise les instruments de géométrie. Si l’énoncé ne comporte pas de schéma, il est conseillé d’en réaliser un. Il peut être utile également de relire les exercices et activités déjà faits et corrigés. Dans les problèmes, l’élève finit ses réponses par une phrase correctement rédigée. Pour tous les problèmes, l’élève écrit sa démarche et ses différents essais de résolution même s’ils n’ont pas abouti. En ce qui concerne le travail à la maison, l’important est d’essayer, de travailler au calme et ne pas attendre la dernière minute pour faire les exercices.