S'inscrire Se connecter

Les exercices de mathématiques en 3e

La classe de 3e termine le cycle 4. En mathématiques, l’élève apprend de nouvelles notions et réutilise celles apprises en 5e et en 4e. Les exercices et les problèmes sont un entraînement essentiel pour consolider et assimiler toutes ces connaissances. Ils sont une préparation au type d’exercices que l’élève rencontre au brevet. L’élève continue à y pratiquer une démarche mathématique : chercher, calculer, représenter, modéliser un problème, argumenter et communiquer ses résultats.

Les différents types d’exercices en mathématiques en 3e

Dans les exercices, l’élève s’entraîne aux nouvelles méthodes et réinvestit les notions des années passées. On trouve des exercices courts qui permettent de mémoriser les notions et le vocabulaire de la 3e. Par exemple dans le chapitre sur les fonctions, l’élève traite des exercices où on lui demande de trouver l’image d’un nombre. La plupart des exercices sont souvent plus longs que ceux rencontrés au début du cycle 4. Ils comportent plus de questions et les réponses attendues doivent être développées. Par exemple, pour les fonctions, le calcul d’une image à l’aide d’une formule nécessite que l’élève substitue la variable, organise le calcul avec les priorités. En géométrie, l’élève justifie sa démarche avec les propriétés du cours et doit argumenter à l’aide de plusieurs phrases. Au cours de l’année de 3e, l’élève résout des problèmes longs. Il se prépare au format des exercices qui seront au brevet du collège. Pendant cette épreuve, l’algorithmique peut faire l’objet d’un exercice à part entière. L’élève s’entraîne donc à la programmation toute l’année dans différents chapitres.

Réussir les exercices de mathématiques en 3e

Il faut apprendre et comprendre la leçon. Elle contient les connaissances nécessaires pour faire les exercices, ainsi que les méthodes de rédaction. Par exemple, l’application du théorème de Thalès est détaillée dans la leçon à travers des exemples. L’élève peut s’aider de formulaires contenant les propriétés géométriques ou de calcul vues les années précédentes. L’énoncé des exercices doit être lu attentivement : « calculer », « résoudre », « démontrer », etc., sont des mots-clés qui indiquent quoi faire. En géométrie, l’élève peut s’aider d’un schéma codé et de la correction d’exercices semblables. L’élève de 3e doit développer ses réponses : par exemple, il détaille les calculs et leur organisation, la résolution des équations ou inéquations, le raisonnement géométrique qui le conduit à appliquer des règles de trigonométrie. Certaines réponses nécessitent une argumentation écrite de quelques lignes qui utilise des propriétés du cours. Dans certains problèmes, une seule question est posée : l’élève utilise ses connaissances pour trouver une stratégie de résolution. Il écrit sa démarche même si elle n’aboutit pas. L’important est en effet qu’il s’entraîne régulièrement à chercher et à rédiger pour progresser dans la résolution des exercices.

Prêt à démarrer ?

S'abonner

Vous avez besoin de plus de renseignements avant de vous abonner ? Nos conseillers pédagogiques sont là pour vous aider. Vous pouvez les contacter par téléphone du lundi au vendredi de 9h à 18h30.