09 73 28 96 71 (Prix d'un appel local)

Apprendre et réviser la physique-chimie

La physique-chimie est désormais enseignée dès la classe de sixième. Elle est obligatoire jusqu’à la classe de seconde, puis réservée aux élèves ayant choisi la voie S. Au baccalauréat, son coefficient peut aller jusqu’à 8.

Tout au long du collège et du lycée, l’élève aborde les grandes thématiques de l’électricité, du mouvement, des forces, des ondes, des signaux ou encore de la chimie organique. L’enseignement comporte une partie théorique, mais aussi une partie pratique durant laquelle l’élève conjecture ou applique les propriétés du cours en réalisant des expériences.

La physique-chimie au collège

Le collège est l’occasion d’apprendre les bases de la physique et de la chimie. La matière et ses différentes formes, la réaction chimique, les mouvements des objets et des astres, les sources et formes d’énergie, les circuits électriques, les signaux et leur utilisation pour transmettre l’information.

Dans son apprentissage, l’élève procède de la même manière qu’en mathématiques. Une fois le cours compris et appris, des méthodes le guideront pour résoudre chacun des exercices types. Il convient alors de s’entraîner jusqu’à maîtriser l’exercice. Au niveau collège, les savoirs sont encore assez basiques et les exercices se résument à un court enchaînement de questions.

Lors des travaux pratiques (TP), vêtu de sa blouse et éventuellement de ses gants et de son masque, l’élève découvre le matériel expérimental (tubes à essai, ampoules à décanter, piles, interrupteurs, etc.) et met en pratique les propriétés du cours.

La physique-chimie au lycée

Dès la classe de seconde, la physique-chimie devient plus complexe, et s’appuie sur trois thèmes pour approfondir les thématiques vues au collège : l’Univers, la santé et le sport. C’est durant cette année que l’élève va devoir choisir s’il souhaite continuer (en voie S) ou abandonner cette matière. En première S et terminale S, les chapitres mélangent notions de physique et de chimie pour aborder en détails les transformations chimiques, les forces, l’énergie ou encore la transmission de l’information.

Le travail personnel doit être plus soutenu et régulier car les attentes des professeurs augmentent. Les exercices et problèmes s’allongent, ils s’appuient sur des documents à exploiter. Au baccalauréat, l’élève est noté pour 16 points sur une partie écrite, et pour 4 points sur des travaux pratiques.