Etudier un texte ironiqueExercice fondamental

On donne le texte suivant extrait du Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert :

Académie française. La dénigrer, mais tâcher d'en faire partie si on peut.
Agriculture. Manque de bras.
Affaires (Les). Passent avant tout. − Une femme doit éviter de parler des siennes. − Sont dans la vie ce qu'il y a de plus important. − Tout est là.
Airain. Métal de l'Antiquité.
Albâtre. Sert à décrire les plus belles parties du corps de la femme.
Allemands. Peuple de rêveurs (vieux).
Ange. Fait bien en amour et en littérature.
Argent. Cause de tout le mal. − Dire : Auri sacra fames.
Architectes. Tous imbéciles. − Oublient toujours l'escalier des maisons.
Architecture. Il n'y a que quatre ordres d'architecture. − Bien entendu qu'on ne compte pas l'égyptien, le cyclopéen, l'assyrien, l'indien, le chinois, gothique, roman, etc.
Aspic. Animal connu par le panier de figues de Cléopâtre.
Astronomie. Belle science. − Très utile pour (n'est utile que pour) la marine. − Et, à ce propos, rire de l'astrologie.
Athée. Un peuple d'athées ne saurait subsister.
Auteur. On doit "connaître des auteurs" ; inutile de savoir leur nom.

Quelle est la cible visée par le texte ?

Quelle est la thèse défendue par le texte ?

Quels sont les procédés de l'ironie mis en œuvre ?

PrécédentSuivant