Étudier une balladeExercice fondamental

« De tous honneurs et de toutes querelles,
De tout boneur et de bonne aventure,
De tous plaisirs, de toutes choses belles,
Et de cellui qui creé a nature,
De quanque ou ciel et en terre a mesure,
Et de tout ce plus propre a homme né,
Mon redoubté seigneur plein de droiture,
Ce jour de l'an vous soiez estrené.

Trés noble duc d'Orliens, de nouvelles
A vo souhaid et d'amour vraie et pure,
De ris, de jeux et de notes nouvelles
Resjouÿssanz, d'union sanz murmure
Et de tout ce de quoy tous bons ont cure,
De tout le bien qu'en corps bien ordenné
Il doit avoir, de pais qui tousjours dure
Ce jour de l'an vous soiez estrené.

De tous nobles, de dames, de pucelles
Et de chascun par communal jointure
Amé soiez, et de ceulz et de celles
Qu'oient parler, de bouche ou escripture,
De vous, prince de roiale faitture,
De leur salut loiaulz en tout regné
Et de leur loz sanz fausse couverture
Ce jour de l'an vous soiez estrené.

Prince excellent ou il n'a desmesure,
De ce livret qu'ay fait mal ordené,
De par moy, vo trés humble creature,
Ce jour de l'an vous soiez estrené. »

Maurice Roy, « À Louis de France, duc d'Orléans », Œuvres poétiques de Christine de Pisan, 1886

Quelle est la forme de ce poème ?

De combien de strophes ce poème est-il composé ?

Comment appelle-t-on la dernière strophe d'une ballade ?

Sur combien de rimes le poème est-il construit ?

Quel schéma les rimes suivent-elles dans les trois premières strophes ?