Japon - Chine : concurrence régionale et ambitions mondialesEtude de documents type bac

Amérique du Nord, 2015, voie ES

En confrontant les deux documents, vous mettrez en évidence les ambitions et les concurrences régionales et mondiales de la Chine et du Japon.

Document 1

Des critères de puissance

FMI. Études économiques et financières. Perspectives de l'économie mondiale. Une reprise mondiale qui reste inégale. Site web : http://www.imf.org/ Avril 2014 Banque Mondiale. Site Web : http://donnees.banquemondiale.org/
Émilie Guyonnet, "Le Japon défend ses positions", Le Monde diplomatique, juin 2013. Banque asiatique de développement. Indicateurs clés de l'Asie et du Pacifique 2014.
Hanban (Confucius Institute Headquarters). http://english.hanban.org, 2014.

-

1 IDE : Investissements directs à l'étranger
2 APD : Aide publique au développement
3 R&D : Recherche et développement

Document 2

Senkaku, les îlots de la discorde

D'après un article de Claude Meyer, enseignant-chercheur, Le Monde, 21 septembre 2012

La fièvre monte entre la Chine et le Japon au sujet de l'archipel Senkaku en mer de Chine orientale. Ce chapelet d'îles est actuellement contrôlé par le Japon mais les deux pays ainsi que Taïwan en revendiquent la souveraineté. (…) Pourquoi cette escalade diplomatique pour un chapelet de cinq îlots inhabités dont la surface totale ne dépasse pas 7 km2 ? (…)
Il commande une artère maritime cruciale pour l'approvisionnement de la région, notamment du Japon. De plus sa zone économique exclusive (ZEE) attise les convoitises des deux pays, car elle recèle d'abondantes réserves halieutiques et probablement d'importants gisements d'hydrocarbures. (…)
Deuxième dimension de ce conflit territorial, le poids de l'histoire. Des activistes chinois ont choisi le 15 août, date anniversaire de la capitulation japonaise en 1945, pour planter des drapeaux chinois sur l'îlot principal de l'archipel. (…)
Enfin, c'est aussi la rivalité entre les deux puissances dominantes en Asie qui s'inscrit en toile de fond. Tokyo s'inquiète des ambitions maritimes de son puissant voisin et du doublement du budget militaire chinois en cinq ans. (…)
En Chine, le patriotisme se nourrit des succès du pays mais aussi de nippophobie1 et les autorités l'instrumentalisent pour renforcer leur légitimité. Le Japon est pris lui aussi dans une spirale de méfiance et d'animosité vis-à-vis de son grand voisin. (…).
Mais le réalisme l'emportera, car les deux économies sont étroitement interdépendantes.

1 Nippophobie : haine du Japon et de ce qui en est issu

En 2017, à quel rang la Chine se situe-t-elle d'un point de vue économique ?

Document 1

Des critères de puissance

FMI. Études économiques et financières. Perspectives de l'économie mondiale. Une reprise mondiale qui reste inégale. Site web : http://www.imf.org/ Avril 2014 Banque Mondiale. Site Web : http://donnees.banquemondiale.org/
Émilie Guyonnet, "Le Japon défend ses positions", Le Monde diplomatique, juin 2013. Banque asiatique de développement. Indicateurs clés de l'Asie et du Pacifique 2014.
Hanban (Confucius Institute Headquarters). http://english.hanban.org, 2014.

-

1 IDE : Investissements directs à l'étranger
2 APD : Aide publique au développement
3 R&D : Recherche et développement

Document 2

Senkaku, les îlots de la discorde

D'après un article de Claude Meyer, enseignant-chercheur, Le Monde, 21 septembre 2012

La fièvre monte entre la Chine et le Japon au sujet de l'archipel Senkaku en mer de Chine orientale. Ce chapelet d'îles est actuellement contrôlé par le Japon mais les deux pays ainsi que Taïwan en revendiquent la souveraineté. (…) Pourquoi cette escalade diplomatique pour un chapelet de cinq îlots inhabités dont la surface totale ne dépasse pas 7 km2 ? (…)
Il commande une artère maritime cruciale pour l'approvisionnement de la région, notamment du Japon. De plus sa zone économique exclusive (ZEE) attise les convoitises des deux pays, car elle recèle d'abondantes réserves halieutiques et probablement d'importants gisements d'hydrocarbures. (…)
Deuxième dimension de ce conflit territorial, le poids de l'histoire. Des activistes chinois ont choisi le 15 août, date anniversaire de la capitulation japonaise en 1945, pour planter des drapeaux chinois sur l'îlot principal de l'archipel. (…)
Enfin, c'est aussi la rivalité entre les deux puissances dominantes en Asie qui s'inscrit en toile de fond. Tokyo s'inquiète des ambitions maritimes de son puissant voisin et du doublement du budget militaire chinois en cinq ans. (…)
En Chine, le patriotisme se nourrit des succès du pays mais aussi de nippophobie1 et les autorités l'instrumentalisent pour renforcer leur légitimité. Le Japon est pris lui aussi dans une spirale de méfiance et d'animosité vis-à-vis de son grand voisin. (…).
Mais le réalisme l'emportera, car les deux économies sont étroitement interdépendantes.

1 Nippophobie : haine du Japon et de ce qui en est issu

Comment appelle-t-on la période de forte croissance économique connue par le Japon dans la deuxième moitié du XXe siècle ?

Document 1

Des critères de puissance

FMI. Études économiques et financières. Perspectives de l'économie mondiale. Une reprise mondiale qui reste inégale. Site web : http://www.imf.org/ Avril 2014 Banque Mondiale. Site Web : http://donnees.banquemondiale.org/
Émilie Guyonnet, "Le Japon défend ses positions", Le Monde diplomatique, juin 2013. Banque asiatique de développement. Indicateurs clés de l'Asie et du Pacifique 2014.
Hanban (Confucius Institute Headquarters). http://english.hanban.org, 2014.

-

1 IDE : Investissements directs à l'étranger
2 APD : Aide publique au développement
3 R&D : Recherche et développement

Document 2

Senkaku, les îlots de la discorde

D'après un article de Claude Meyer, enseignant-chercheur, Le Monde, 21 septembre 2012

La fièvre monte entre la Chine et le Japon au sujet de l'archipel Senkaku en mer de Chine orientale. Ce chapelet d'îles est actuellement contrôlé par le Japon mais les deux pays ainsi que Taïwan en revendiquent la souveraineté. (…) Pourquoi cette escalade diplomatique pour un chapelet de cinq îlots inhabités dont la surface totale ne dépasse pas 7 km2 ? (…)
Il commande une artère maritime cruciale pour l'approvisionnement de la région, notamment du Japon. De plus sa zone économique exclusive (ZEE) attise les convoitises des deux pays, car elle recèle d'abondantes réserves halieutiques et probablement d'importants gisements d'hydrocarbures. (…)
Deuxième dimension de ce conflit territorial, le poids de l'histoire. Des activistes chinois ont choisi le 15 août, date anniversaire de la capitulation japonaise en 1945, pour planter des drapeaux chinois sur l'îlot principal de l'archipel. (…)
Enfin, c'est aussi la rivalité entre les deux puissances dominantes en Asie qui s'inscrit en toile de fond. Tokyo s'inquiète des ambitions maritimes de son puissant voisin et du doublement du budget militaire chinois en cinq ans. (…)
En Chine, le patriotisme se nourrit des succès du pays mais aussi de nippophobie1 et les autorités l'instrumentalisent pour renforcer leur légitimité. Le Japon est pris lui aussi dans une spirale de méfiance et d'animosité vis-à-vis de son grand voisin. (…).
Mais le réalisme l'emportera, car les deux économies sont étroitement interdépendantes.

1 Nippophobie : haine du Japon et de ce qui en est issu

Quel est le dirigeant qui a permis le décollage économique chinois ?

Document 1

Des critères de puissance

FMI. Études économiques et financières. Perspectives de l'économie mondiale. Une reprise mondiale qui reste inégale. Site web : http://www.imf.org/ Avril 2014 Banque Mondiale. Site Web : http://donnees.banquemondiale.org/
Émilie Guyonnet, "Le Japon défend ses positions", Le Monde diplomatique, juin 2013. Banque asiatique de développement. Indicateurs clés de l'Asie et du Pacifique 2014.
Hanban (Confucius Institute Headquarters). http://english.hanban.org, 2014.

-

1 IDE : Investissements directs à l'étranger
2 APD : Aide publique au développement
3 R&D : Recherche et développement

Document 2

Senkaku, les îlots de la discorde

D'après un article de Claude Meyer, enseignant-chercheur, Le Monde, 21 septembre 2012

La fièvre monte entre la Chine et le Japon au sujet de l'archipel Senkaku en mer de Chine orientale. Ce chapelet d'îles est actuellement contrôlé par le Japon mais les deux pays ainsi que Taïwan en revendiquent la souveraineté. (…) Pourquoi cette escalade diplomatique pour un chapelet de cinq îlots inhabités dont la surface totale ne dépasse pas 7 km2 ? (…)
Il commande une artère maritime cruciale pour l'approvisionnement de la région, notamment du Japon. De plus sa zone économique exclusive (ZEE) attise les convoitises des deux pays, car elle recèle d'abondantes réserves halieutiques et probablement d'importants gisements d'hydrocarbures. (…)
Deuxième dimension de ce conflit territorial, le poids de l'histoire. Des activistes chinois ont choisi le 15 août, date anniversaire de la capitulation japonaise en 1945, pour planter des drapeaux chinois sur l'îlot principal de l'archipel. (…)
Enfin, c'est aussi la rivalité entre les deux puissances dominantes en Asie qui s'inscrit en toile de fond. Tokyo s'inquiète des ambitions maritimes de son puissant voisin et du doublement du budget militaire chinois en cinq ans. (…)
En Chine, le patriotisme se nourrit des succès du pays mais aussi de nippophobie1 et les autorités l'instrumentalisent pour renforcer leur légitimité. Le Japon est pris lui aussi dans une spirale de méfiance et d'animosité vis-à-vis de son grand voisin. (…).
Mais le réalisme l'emportera, car les deux économies sont étroitement interdépendantes.

1 Nippophobie : haine du Japon et de ce qui en est issu

Dans quel contexte le document 2 est-il publié ?

Document 1

Des critères de puissance

FMI. Études économiques et financières. Perspectives de l'économie mondiale. Une reprise mondiale qui reste inégale. Site web : http://www.imf.org/ Avril 2014 Banque Mondiale. Site Web : http://donnees.banquemondiale.org/
Émilie Guyonnet, "Le Japon défend ses positions", Le Monde diplomatique, juin 2013. Banque asiatique de développement. Indicateurs clés de l'Asie et du Pacifique 2014.
Hanban (Confucius Institute Headquarters). http://english.hanban.org, 2014.

-

1 IDE : Investissements directs à l'étranger
2 APD : Aide publique au développement
3 R&D : Recherche et développement

Document 2

Senkaku, les îlots de la discorde

D'après un article de Claude Meyer, enseignant-chercheur, Le Monde, 21 septembre 2012

La fièvre monte entre la Chine et le Japon au sujet de l'archipel Senkaku en mer de Chine orientale. Ce chapelet d'îles est actuellement contrôlé par le Japon mais les deux pays ainsi que Taïwan en revendiquent la souveraineté. (…) Pourquoi cette escalade diplomatique pour un chapelet de cinq îlots inhabités dont la surface totale ne dépasse pas 7 km2 ? (…)
Il commande une artère maritime cruciale pour l'approvisionnement de la région, notamment du Japon. De plus sa zone économique exclusive (ZEE) attise les convoitises des deux pays, car elle recèle d'abondantes réserves halieutiques et probablement d'importants gisements d'hydrocarbures. (…)
Deuxième dimension de ce conflit territorial, le poids de l'histoire. Des activistes chinois ont choisi le 15 août, date anniversaire de la capitulation japonaise en 1945, pour planter des drapeaux chinois sur l'îlot principal de l'archipel. (…)
Enfin, c'est aussi la rivalité entre les deux puissances dominantes en Asie qui s'inscrit en toile de fond. Tokyo s'inquiète des ambitions maritimes de son puissant voisin et du doublement du budget militaire chinois en cinq ans. (…)
En Chine, le patriotisme se nourrit des succès du pays mais aussi de nippophobie1 et les autorités l'instrumentalisent pour renforcer leur légitimité. Le Japon est pris lui aussi dans une spirale de méfiance et d'animosité vis-à-vis de son grand voisin. (…).
Mais le réalisme l'emportera, car les deux économies sont étroitement interdépendantes.

1 Nippophobie : haine du Japon et de ce qui en est issu

À la lecture du document 1, comment peut-on qualifier la Chine ?

Document 1

Des critères de puissance

FMI. Études économiques et financières. Perspectives de l'économie mondiale. Une reprise mondiale qui reste inégale. Site web : http://www.imf.org/ Avril 2014 Banque Mondiale. Site Web : http://donnees.banquemondiale.org/
Émilie Guyonnet, "Le Japon défend ses positions", Le Monde diplomatique, juin 2013. Banque asiatique de développement. Indicateurs clés de l'Asie et du Pacifique 2014.
Hanban (Confucius Institute Headquarters). http://english.hanban.org, 2014.

-

1 IDE : Investissements directs à l'étranger
2 APD : Aide publique au développement
3 R&D : Recherche et développement

Document 2

Senkaku, les îlots de la discorde

D'après un article de Claude Meyer, enseignant-chercheur, Le Monde, 21 septembre 2012

La fièvre monte entre la Chine et le Japon au sujet de l'archipel Senkaku en mer de Chine orientale. Ce chapelet d'îles est actuellement contrôlé par le Japon mais les deux pays ainsi que Taïwan en revendiquent la souveraineté. (…) Pourquoi cette escalade diplomatique pour un chapelet de cinq îlots inhabités dont la surface totale ne dépasse pas 7 km2 ? (…)
Il commande une artère maritime cruciale pour l'approvisionnement de la région, notamment du Japon. De plus sa zone économique exclusive (ZEE) attise les convoitises des deux pays, car elle recèle d'abondantes réserves halieutiques et probablement d'importants gisements d'hydrocarbures. (…)
Deuxième dimension de ce conflit territorial, le poids de l'histoire. Des activistes chinois ont choisi le 15 août, date anniversaire de la capitulation japonaise en 1945, pour planter des drapeaux chinois sur l'îlot principal de l'archipel. (…)
Enfin, c'est aussi la rivalité entre les deux puissances dominantes en Asie qui s'inscrit en toile de fond. Tokyo s'inquiète des ambitions maritimes de son puissant voisin et du doublement du budget militaire chinois en cinq ans. (…)
En Chine, le patriotisme se nourrit des succès du pays mais aussi de nippophobie1 et les autorités l'instrumentalisent pour renforcer leur légitimité. Le Japon est pris lui aussi dans une spirale de méfiance et d'animosité vis-à-vis de son grand voisin. (…).
Mais le réalisme l'emportera, car les deux économies sont étroitement interdépendantes.

1 Nippophobie : haine du Japon et de ce qui en est issu

D'après le document 2, quelles sont les deux raisons qui expliquent que les îles Senkaku soient convoitées par la Chine et le Japon ?

Document 1

Des critères de puissance

FMI. Études économiques et financières. Perspectives de l'économie mondiale. Une reprise mondiale qui reste inégale. Site web : http://www.imf.org/ Avril 2014 Banque Mondiale. Site Web : http://donnees.banquemondiale.org/
Émilie Guyonnet, "Le Japon défend ses positions", Le Monde diplomatique, juin 2013. Banque asiatique de développement. Indicateurs clés de l'Asie et du Pacifique 2014.
Hanban (Confucius Institute Headquarters). http://english.hanban.org, 2014.

-

1 IDE : Investissements directs à l'étranger
2 APD : Aide publique au développement
3 R&D : Recherche et développement

Document 2

Senkaku, les îlots de la discorde

D'après un article de Claude Meyer, enseignant-chercheur, Le Monde, 21 septembre 2012

La fièvre monte entre la Chine et le Japon au sujet de l'archipel Senkaku en mer de Chine orientale. Ce chapelet d'îles est actuellement contrôlé par le Japon mais les deux pays ainsi que Taïwan en revendiquent la souveraineté. (…) Pourquoi cette escalade diplomatique pour un chapelet de cinq îlots inhabités dont la surface totale ne dépasse pas 7 km2 ? (…)
Il commande une artère maritime cruciale pour l'approvisionnement de la région, notamment du Japon. De plus sa zone économique exclusive (ZEE) attise les convoitises des deux pays, car elle recèle d'abondantes réserves halieutiques et probablement d'importants gisements d'hydrocarbures. (…)
Deuxième dimension de ce conflit territorial, le poids de l'histoire. Des activistes chinois ont choisi le 15 août, date anniversaire de la capitulation japonaise en 1945, pour planter des drapeaux chinois sur l'îlot principal de l'archipel. (…)
Enfin, c'est aussi la rivalité entre les deux puissances dominantes en Asie qui s'inscrit en toile de fond. Tokyo s'inquiète des ambitions maritimes de son puissant voisin et du doublement du budget militaire chinois en cinq ans. (…)
En Chine, le patriotisme se nourrit des succès du pays mais aussi de nippophobie1 et les autorités l'instrumentalisent pour renforcer leur légitimité. Le Japon est pris lui aussi dans une spirale de méfiance et d'animosité vis-à-vis de son grand voisin. (…).
Mais le réalisme l'emportera, car les deux économies sont étroitement interdépendantes.

1 Nippophobie : haine du Japon et de ce qui en est issu