Devenir Premium
Se connecter
ou

Auguste Fiche personnage

Gaius Octavius − Auguste

23 septembre 63 avant J.-C. − 19 août 14 après J.-C.

Empire romain

Auguste est le fondateur de l'Empire romain et son premier empereur, au pouvoir de 27 avant J.-C. jusqu'à sa mort en 14 de notre ère. Né Gaius Octavius dans une branche équestre vieille et riche de la famille plébéienne des Octavii, son père meurt en 59 alors qu'il a quatre ans. Sa mère épouse un ancien gouverneur de Syrie, Lucius Marcius Philippus. Philippus prétendait descendre d'Alexandre le Grand, et est élu consul en 56 avant J.-C. Philippus n'a jamais eu beaucoup d'intérêt pour le jeune Octave. C'est la raison pour laquelle celui-ci a été élevé par sa grand-mère, Julia Caesaris, la sœur de Jules César.

En 52 ou 51 avant J.-C., Julia Caesaris meurt. Octave est élu à l'Ordre des Pontifes en 47 et, l'année suivante, il a la charge des jeux grecs qui sont mis en scène en l'honneur du temple de Vénus Genitrix, construit par Jules César. Octave souhaite rejoindre César pour combattre en Afrique, mais se le voit interdire par sa mère. Puis, en 46, celle-ci consent à le laisser rejoindre César en Hispanie. C'est à la suite de cette campagne que César change son testament et pose Octave comme son successeur légitime.

Après l'assassinat de son grand-oncle maternel Jules César en 44 avant J.-C., il forme avec Marc Antoine et Lépide Marcus le deuxième Triumvirat pour vaincre les assassins de César. Après leur victoire à Philippes, ils divisent la République romaine entre eux et la dominent en dictateurs militaires. Le Triumvirat se déchire finalement : Lépide est exilé et dépouillé de sa position, et Antoine se suicide après sa défaite à la bataille d'Actium remportée par Octave, devenu Auguste en 31 avant J.-C.

Après la disparition du deuxième Triumvirat, Auguste restaure les apparences de la République, avec le pouvoir gouvernemental investi dans le Sénat romain, les hauts magistrats, et les assemblées législatives. En réalité, cependant, il conserve son pouvoir autocratique. Selon la loi, Auguste possède l'ensemble des pouvoirs qui lui sont conférés à vie par le Sénat, y compris le commandement militaire suprême, et ceux de tribun et de censeur. Il rejette les titres monarchiques, et à la place se nomme lui-même Princeps Civitatis ("premier citoyen de l'État"). Le cadre constitutionnel qui en résulte est connu comme le Principat.

Le règne d'Auguste ouvre une ère de paix relative connue sous le nom de Pax Romana ("la paix romaine"). Malgré les guerres continues de l'expansion impériale aux frontières de l'empire et un an de guerre civile pour la succession impériale, le monde romain sera en grande partie exempt de conflit à grande échelle pour plus de deux siècles. Auguste élargit considérablement l'empire, annexant l'Égypte, la Dalmatie, la Pannonie, la Norique, augmentant les possessions romaines en Afrique ainsi qu'en Germanie, et achève la conquête de l'Hispanie.

Il réforme le système romain de la fiscalité, développe des réseaux de routes avec un système de courrier officiel, établit une armée permanente, créé la garde prétorienne, la police officielle, ainsi que des services de pompiers à Rome, et reconstruit une grande partie de la ville au cours de son règne.

Auguste meurt en 14 après J.-C. à l'âge de 75 ans, peut-être de causes naturelles, mais il existe des rumeurs non confirmées selon lesquelles son épouse Livia l'aurait empoisonné. Son fils adoptif, Tibère, lui succède.

-

L'Auguste de Prima Porta

Wikimedia Commons