Des mémoires conflictuellesQuestions sur documents

Document 1

La contestation de la date de commémoration de la guerre d'Algérie

Olivier Faye, Alexandre Lemarié et David Revault d'Allonnes, "La guerre d'Algérie enfièvre le débat politique", lemonde.fr

19 mars 2016

Il souhaitait conclure la "paix des mémoires". François Hollande a en réalité rallumé une brûlante controverse historico-politique. À dessein ? Premier président de la République à se rendre au Mémorial du quai Branly, à Paris, samedi 19 mars, à l'occasion de la Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, selon l'intitulé officiel de cette cérémonie, M. Hollande s'est attiré les foudres de plusieurs associations de harkis et de rapatriés d'Algérie pour son initiative, mais aussi de la droite et de l'extrême droite. [...] Ces associations considèrent que la date du 19 mars [signature des accords d'Évian] ne constitue pas la fin de la guerre d'Algérie, mais plutôt le point de départ de l'exode et de nombreux massacres perpétrés contre les Pieds-Noirs et les harkis.

Document 2

La date du 19 mars légitime pour Benjamin Stora

"Benjamin Stora : "La guerre d'Algérie continue dans les têtes, les cœurs, les mémoires"", europe1.fr

2016

Benjamin Stora, de son côté, semble se ranger du côté de François Hollande. Tout en confirmant qu'après le 19 mars 1962, "il y a eu une sortie de guerre épouvantable", marquée par les exactions, l'historien rappelle que "le groupe le plus important de cette guerre, ça reste les [soldats] appelés". Environ "1,5 million de jeunes hommes sont allés en Algérie. Et pour eux, la date du 19 mars 1962 est fondamentale. Elle signifie la fin des épreuves, le fait de retrouver sa famille et son travail."

D'après le document 1 et 2, quelle est la date choisie par François Hollande pour commémorer la guerre d'Algérie ?

Quel est le métier de Benjamin Stora dont il est question dans le document 2 ?

À l'aide du document 1, sélectionner les groupes politiques qui s'opposent à la décision de François Hollande quant à la commémoration de la guerre d'Algérie.

Les deux documents montrent les arguments de ceux qui sont pour et contre la date du 19 mars pour commémorer la guerre d'Algérie. Classer les arguments de ceux qui sont pour cette date et de ceux qui sont contres.

C'est la date des accords d'Évian, marquant la fin des combats en Algérie.

C'est la date qui marque le début du retour en France pour les soldats français.

Cette date marque le début de l'exode de Pieds-Noirs et des harkis.

Cette date marque le début de massacre des Pieds-Noirs et des harkis.