Les métamorphoses du moiAuteurs

-

Platon

428−347 av. J.-C.

Platon naît à Athènes dans une famille aristocrate en 428 av. J.-C. Il suit une carrière politique. Au cours de sa jeunesse, il écrit de nombreuses poésies et tragédies. À vingt ans, il fait la connaissance de Socrate et abandonne sa carrière politique au profit de la philosophie. Il adopte la dialectique (raisonnement logique par thèse, antithèse et synthèse). Il est le disciple de Socrate neuf ans, jusqu'à la mort de son maître. C'est durant cette période qu'il décide de rédiger les dialogues socratiques, mettant en scène Socrate et divers interlocuteurs, pour diffuser le savoir de son maître.
Platon voyage beaucoup en Méditerranée et observe le monde pour en tirer des leçons philosophiques qu'il retranscrit dans ses œuvres. Il évoque à de nombreuses reprises les sujets politiques. Durant ses voyages, il s'oppose au tyran de Syracuse, Denys, qui le réduit en esclavage. Il est reconnu par un ancien disciple de Socrate sur un marché. Il est acheté par cet homme qui le libère. De retour à Athènes, Platon fonde l'Académie en 387 av. J.-C., où Aristote sera élève. Platon y enseigne jusqu'à sa mort en 347 av. J.-C.

Œuvres principales
La République
Le Banquet
Protagoras
Ménon

-

René Descartes

1596−1650

Né en Touraine en 1596, Descartes est élevé par sa grand-mère. Après une formation militaire, à vingt ans, il entreprend de nombreux voyages à travers l'Europe. Homme de sciences, il se base sur une conception rationnelle du monde. Il est célèbre pour la formule cogito ergo sum (« je pense donc je suis ») qu'il mentionne dans son Discours de la méthode en 1637 et dans les Méditations métaphysiques. Cherchant à établir une vérité absolue, Descartes décide de mettre au point une méthode du doute qui remet en cause toutes les vérités établies jusqu'alors.  Il est considéré comme l'un des plus grands philosophes de son temps. Il meurt en 1650.

Œuvres principales 
Discours de la méthode
Méditations métaphysiques

-

Jean-Jacques Rousseau

1712−1778

Jean-Jacques Rousseau naît en 1712. Il perd sa mère alors qu'il est très jeune, puis il est abandonné par son père à l'âge de dix ans et est élevé par son oncle. Il vit une vie d'errance. Plus tard, il rencontre Madame de Warens, qui devient sa maîtresse et bienfaitrice. À trente ans, il devient précepteur dans une famille à Lyon. Puis il retourne à Paris, où il vit avec une servante, Thérèse Levasseur, avec qui il a cinq enfants qu'il abandonne.
Diderot, avec qui il se lie d'amitié, lui demande de participer à son vaste projet encyclopédique. Au sommet de sa gloire en 1750 grâce à son Discours sur les sciences et les arts, Rousseau abandonne Thérèse Levasseur pour revenir dans sa contrée natale. Il en profite pour y entreprendre la rédaction de ses œuvres les plus connues comme Émile ou De l'éducation. Après divers voyages à l'étranger, il retourne vivre en France pour terminer sa vie dans l'isolement. Il meurt en 1778.

Œuvres principales
Du contrat social
Discours sur les sciences et les arts
La Nouvelle Héloïse
Émile ou De l'éducation
Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes
Les Confessions
Les Rêveries du promeneur solitaire

-

Emmanuel Kant

1724−1804

Emmanuel Kant naît en Prusse-Orientale en 1724. Pétri de morale religieuse, il est attiré par les sciences, qu'il enseigne à partir de 1755 à l'université de Königsberg.
La philosophie kantienne répond à trois questions, dont l'une touche à la métaphysique (Que puis-je connaître ?), l'autre à la morale (Que dois-je faire ?) et la dernière à la religion (Que m'est-il permis d'espérer ?).
Kant meurt en 1804.

Œuvres principales
Critique de la raison pure
Fondements de la métaphysique des mœurs
Critique de la raison pratique
La Religion dans les limites de la simple raison
Projet de paix perpétuelle

-

Honoré de Balzac 

1799−1850

Né en 1799 à Tours dans une famille bourgeoise, Honoré de Balzac s'engage d'abord dans une carrière de juriste à laquelle il renonce rapidement au profit de sa passion : la littérature. Dans un premier temps, il se consacre à ce que l'on nomme de l'écriture alimentaire, en publiant divers romans d'aventure et des nouvelles pour les journaux. En 1825, il se lance dans l'édition et dans l'imprimerie, mais c'est un échec absolu et Balzac croule alors sous les dettes. Quelques années plus tard, il se lance dans la rédaction de son œuvre majeure : La Comédie humaine, œuvre dans laquelle il souhaite faire concurrence à l'état civil. C'est un succès. Il est alors reconnu comme l'un des fondateurs du mouvement réaliste. Il décède en 1850.

Œuvres principales
Le Père Goriot
La Comédie humaine
La Peau de chagrin

-

Alfred de Musset

1810−1857

Alfred de Musset naît en 1810 à Paris dans une famille aristocrate et est élevé dans un milieu très cultivé. Destiné à faire des études de médecine et de droit, il abandonne rapidement ce projet pour se consacrer entièrement à une carrière littéraire. Ainsi, il publie sa première ballade avant ses 18 ans et son premier recueil de poèmes à 19 ans. Alfred de Musset fait alors partie des premiers poètes du mouvement romantique. Quelque temps plus tard, il s'essaie au théâtre, mais sa première pièce, La Nuit vénitienne, est un échec. Il rencontre alors George Sand, avec qui il entretiendra une relation tumultueuse. Au bout de quelques mois, ils se séparent après un séjour à Venise, renouent, puis se séparent à nouveau. Il reprend l'écriture de pièces de théâtre et met en scène Lorenzaccio, son chef-d'œuvre. En 1852, il est élu à l'Académie Française, mais décède quelques années après, en 1857, de la tuberculose.

Œuvres principales
Rolla
La Confession d'un enfant du siècle
Lorenzaccio

-

Friedrich Nietzsche

1844−1900

Friedrich Nietzsche naît en Prusse, en 1844, à Röcken. Il suit des études classiques au collège de Pforta, puis à l'université de Bonn. Il renonce à devenir pasteur, et étudie la philologie qui ne l'intéresse guère. Sa vie change lorsqu'il découvre Schopenhauer et part à l'université de Leipzig. Il devient finalement professeur de philologie à Bâle. Il se lie notamment lors de cette période avec Richard Wagner. Malade, il se rend la plupart du temps en Italie et en France pour des cures et des voyages, de 1879 à 1888. Ses écrits philosophiques ne reçoivent alors que peu d'attention de la part des éditeurs. C'est alors qu'il devient petit à petit sujet à la folie, due peut-être à sa maladie, et restera le plus souvent alité jusqu'à sa mort en 1900.

Œuvres principales
La Naissance de la tragédie
Humain, trop humain
Le Gai Savoir
Ainsi parlait Zarathoustra
Généalogie de la morale
Le Crépuscule des idoles

-

Guy de Maupassant

1850−1893

Né en 1850, en Normandie, Guy de Maupassant reçoit l'instruction d'un abbé et de sa mère, avant d'être envoyé en pension. Adulte, il travaille au ministère de l'Instruction publique, mais il abandonne sa carrière dans l'administration pour se consacrer à l'écriture. C'est ainsi qu'il rédige de nombreuses nouvelles, des contes et des romans. Il s'inspire de la société dans laquelle il vit pour ses écrits. Il décède en 1893.

Œuvres principales
La Maison Tellier
Pierre et Jean
Une vie
Contes du jour et de la nuit
 

-

Robert Louis Stevenson

1850−1894

Né en 1850, Robert Louis Stevenson souffre, dès son enfance, de problèmes de santé et est bercé par les récits que lui lit sa nourrice. C'est à cette époque-là qu'il se découvre une passion pour l'écriture et rédige sa première nouvelle à l'âge de 14 ans. Adulte, il parcourt le monde et c'est dans ses nombreux voyages qu'il puise son inspiration. Dans ses œuvres, il aime mêler l'aventure et la psychologie, comme le montre L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de Mister Hyde. Il décède en 1894.

Œuvres principales
L'Île au trésor
L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de Mister Hyde

-

Arthur Rimbaud

1854−1891

Né en 1854, Arthur Rimbaud est, durant toute son enfance, un élève brillant. Il remporte des prix littéraires dès son adolescence, ainsi que le premier prix du Concours académique en 1869. Il se présente comme un jeune homme révolté contre tout et voit dans la poésie un moyen de faire évoluer les choses. Ainsi, en 1870, il publie son premier poème, « Les Étrennes des orphelins », sous le regard attentif de son enseignant, Georges Izambard, qui lui fait découvrir la poésie parnassienne. À 16 ans, Rimbaud effectue sa première fugue à Paris et écrit l'un de ses plus célèbres poèmes, « Le Dormeur du Val ». Quelque temps plus tard, lors d'une deuxième fugue en Belgique, il envoie deux lettres dites « du voyant » à Paul Demeny. Plus tard, il fait la connaissance de Paul Verlaine avec qui il se lie à Paris. Leur relation tumultueuse se solde par une violente dispute, à la suite de laquelle Rimbaud publie Une saison en enfer et décide de voyager. À partir de 1886, il devient trafiquant d'armes en Éthiopie. Blessé à la jambe, il est rapatrié à Paris et meurt à l'âge de 37 ans.

Œuvres principales
Une saison en enfer
Les Illuminations
 

-

Sigmund Freud

1856−1939

Sigmund Freud est un médecin neurologue autrichien né en 1856. Fondateur de la psychanalyse, une méthode d'investigation des processus psychiques, Freud développe la théorie de l'inconscient. Il ébranle ainsi la conception cartésienne d'un sujet maître de soi.
Parce qu'il est juif, ses œuvres sont brûlées à Berlin en 1934. Il fuit à Londres en 1938, lorsque l'Autriche est annexée par l'Allemagne nazie conduite par Hitler. Il meurt en 1939.

Œuvres principales
Études sur l'hystérie
L'Interprétation des rêves
Psychopathologie de la vie quotidienne
Totem et Tabou
Introduction à la psychanalyse
Malaise dans la civilisation

-

Émile Durkheim

1858−1917

Né en 1858, Émile Durkheim est voué à devenir rabbin mais s'y refuse et intègre l'École normale supérieure, où il obtient l'agrégation de philosophie. Il s'installe ensuite à Bordeaux où il débute la rédaction de ses ouvrages sociologiques et devient par la suite formateur des futurs instituteurs. C'est à cette époque qu'il s'engage fortement pour faire reconnaître la sociologie comme discipline autonome, ce qu'il parvient à faire. Il décède en 1917.

Œuvres principales
De la division du travail social
Les Règles de la méthode sociologique

-

Henri Bergson

1859−1941

Henri Bergson naît en 1859 à Paris où il suit des études et gagne le premier prix du concours général de mathématiques ; cependant, préférant les lettres aux sciences, il intègre l'École Normale supérieure et obtient l'agrégation de philosophie. Après la publication de sa thèse de doctorat intitulée Essai sur les données immédiates de la conscience, il publie son ouvrage Matière et mémoire, dans lequel il s'appuie sur le domaine médical pour mettre en avant ses idées philosophiques. Puis, il s'intéresse à la théorie de l'évolution et rédige L'Évolution créatrice. En 1927, il reçoit le prix Nobel de littérature, mais sa santé se dégrade trop pour qu'il puisse se rendre à Stockholm et recevoir son prix. Il décède en 1941.

Œuvres principales
Essai sur les données immédiates de la conscience
Matière et mémoire
L'Évolution créatrice

-

Jean-Paul Sartre

1905−1980

Né à Paris en 1905, Jean-Paul Sartre est élevé dans un milieu bourgeois et cultivé. Il entre à l'École normale en 1924 et est agrégé de philosophie en 1929. La même année, il rencontre Simone de Beauvoir. Ils entament une relation amoureuse, intellectuelle, jusqu'à la mort de Jean-Paul Sartre. Il rédige Les Mouches et La Nausée, œuvre dans laquelle il met en avant ses principes de la phénoménologie. En 1943, il publie son essai L'Être et le Néant, se retire de l'enseignement et se consacre à sa revue Les Temps modernes. En 1964, il rédige son récit autobiographique : Les Mots. La même année, on lui décerne le prix Nobel qu'il refuse. Il décède en 1980.

Œuvres principales
Les Mouches
La Nausée
Huis clos
L'Être et le Néant
Les Mots