La détermination du prix sur un marché, ses variations et ses déterminants Cours

Sommaire

ILa détermination du prix sur un marchéAL'offre et la demandeBLa rencontre de l'offre et de la demandeCL'équilibre de marchéIILa variation du prix et ses déterminantsALa variation du prix et ses déterminantsBLes variations de l'offreCLes effets d'une taxe ou d'une subvention1Les effets d'une taxe2Les effets d'une subvention
I

La détermination du prix sur un marché

A

L'offre et la demande

Pour comprendre comment les prix se forment sur un marché, les économistes ont recours à un modèle théorique mathématisable fondé sur la loi de l'offre et de la demande. Ce modèle reste critiqué et de nombreux marchés ne répondent pas parfaitement aux mécanismes qu'il décrit mais il permet de mieux comprendre le fonctionnement général des marchés dans de nombreux cas.

Offre

L'offre est la quantité de biens et de services qu'un individu est prêt à vendre à un prix donné.

Si le prix d'une baguette de pain est d'un euro et qu'un individu est prêt à en vendre 100 à ce prix, l'offre est de 100 baguettes de pain.

Habituellement, l'offre de biens et de services est une fonction croissante de leurs prix. Lorsque le prix d'un bien augmente, il devient plus rentable de le produire et de le vendre ; ainsi, les producteurs en offrent plus sur le marché.

On peut donc représenter graphiquement l'offre par une droite ou une courbe ascendante :

-

Demande

La demande est la quantité de biens et de services qu'un individu est prêt à acheter pour un prix donné.

Si le prix d'un stylo est de 3 euros et qu'un individu est prêt à en acheter 5 à ce prix, la demande est de 5 stylos.

De la même façon, la demande de biens et services est généralement une fonction décroissante de leurs prix. Lorsque le prix d'un bien augmente, il devient moins intéressant de l'acheter ; les consommateurs en demandent donc moins sur le marché.

On peut donc représenter graphiquement l'offre par une droite ou une courbe descendante :

-
B

La rencontre de l'offre et de la demande

-

La rencontre de l'offre et de la demande sur le marché

Pour tracer les courbes ou droites d'offre et de demande sur un graphique, il faut que l'offre soit croissante (plus le prix augmente, plus la quantité offerte augmente) et que la demande soit décroissante (plus le prix augmente, plus la quantité demandée baisse).

Sur le graphique, on remarque que l'offre et la demande se rencontrent (se coupent) pour une quantité Q* et un prix P*. La vente a toutes les chances de s'effectuer à ce prix et à cette quantité car l'offre et la demande sont d'accord uniquement sur ce prix et cette quantité-là.

Ce point (Q* ; P*) est appelé l'équilibre du marché : le prix à l'intersection des courbes est appelé prix d'équilibre (P*) et la quantité à l'intersection est appelée quantité d'équilibre (Q*).

Quantité d'équilibre

La quantité d'équilibre est la quantité unique offerte et demandée au prix d'équilibre.

Le prix Quantité de monnaie nécessaire pour se procurer un bien (ou un service) sur un marché.
Le prix d'équilibre Prix pour lequel, sur un marché, la quantité demandée est égale à la quantité offerte.
C

L'équilibre de marché

Si le prix fixé est inférieur au prix d'équilibre, la demande est supérieure à l'offre donc l'offre va devenir insuffisante (les produits vont devenir de plus en plus rares), ce qui va faire augmenter le prix (les produits rares sont plus chers).

Lorsque le prix de marché est inférieur au prix d'équilibre, la demande est supérieure à l'offre et le prix augmente pour atteindre l'équilibre.

-

Si le prix fixé est supérieur au prix d'équilibre, l'offre est supérieure à la demande donc l'offre va être obligée de baisser ses prix pour que la demande accepte de payer ses produits, sinon l'offre va produire sans que la demande n'achète.

Lorsque le prix de marché est supérieur au prix d'équilibre, l'offre est supérieure à la demande et le prix diminue pour atteindre l'équilibre.

-

Lorsqu'un marché n'est pas en équilibre, il existe des forces de changement sur le prix et les quantités demandées et/ou offertes pour que le marché revienne à l'équilibre et que l'échange ait lieu.

Loi de l'offre et de la demande

La loi de l'offre et de la demande désigne le mécanisme d'ajustement de l'offre et de la demande qui conduit à un équilibre sur un marché. Ce mécanisme fonctionne grâce aux évolutions du prix.

II

La variation du prix et ses déterminants

A

La variation du prix et ses déterminants

Plusieurs facteurs peuvent faire varier la demande d'un bien :

  • une variation du revenu ;
  • un changement dans le prix du bien ;
  • les facteurs naturels ;
  • une variation du prix des biens substituables (deux biens qui permettent de satisfaire à peu près le même besoin, l'un peut se substituer à l'autre) ;
  • une variation du prix des biens complémentaires (des biens qui se consomment ensemble).
  • Si le revenu d'un individu augmente, il pourra acheter davantage de biens et de services : la demande augmente.
  • Si le prix d'un bien augmente, les individus veulent moins l'acheter : la demande baisse.
  • L'été, les individus achètent de la crème solaire : il y a augmentation de la demande de crème solaire.
  • L'hiver, les individus achètent des écharpes : il y a augmentation de la demande d'écharpes.

Si le prix du riz augmente, la demande de pâtes va augmenter également car le riz et les pâtes satisfont à peu près le même besoin, ce sont des produits en partie substituables.

Si le prix des raquettes de tennis augmente, les individus achèteront moins de raquettes et donc moins de balles de tennis (puisqu'on ne consomme pas de balles de tennis sans raquette).

La variation de la demande peut se traduire graphiquement par des déplacements de la droite de demande.

-

Les variations de la demande

La situation de départ est représentée par la droite de demande D1.

  • Lorsque la demande augmente, la courbe de demande se déplace vers la droite (droite D2 sur le graphique) et cela fait augmenter le prix de P1 à P2.
  • Lorsque la demande baisse, la courbe de demande se déplace vers la gauche (droite D3) et cela fait baisser le prix de P1 à P3.
B

Les variations de l'offre

Certains facteurs peuvent faire varier l'offre :

  • une variation du prix d'un bien ;
  • un changement dans le prix des biens substituables ;
  • une variation du prix des facteurs de production ;
  • les facteurs naturels.

Si le prix d'un bien augmente, l'offre va augmenter car il sera plus rentable de vendre.

Si le prix du blé augmente, l'offre de maïs va baisser car il sera plus rentable pour les paysans de cultiver et vendre du blé que du maïs. Les deux cultures étant possibles pour le paysan, elles sont en partie substituables.

Si le prix du facteur travail augmente (par exemple, si les salaires augmentent), l'offre va baisser car les entreprises vont moins embaucher puisqu'un des facteurs de production coûte plus cher.

S'il pleut, l'offre de parapluies va augmenter car les entreprises vont anticiper les besoins des consommateurs.

La variation de l'offre peut se traduire graphiquement par des déplacements de la droite de l'offre.

-

Les variations de l'offre sur le marché

La situation de départ est représentée par la courbe d'offre O1O1.

  • Lorsque l'offre augmente, la courbe d'offre se déplace vers la droite (droite O3O3 sur le graphique) et cela fait baisser le prix.
  • Lorsque l'offre baisse, cela déplace la courbe d'offre vers la gauche (courbe O2O2 sur le graphique) et cela fait augmenter le prix.
C

Les effets d'une taxe ou d'une subvention

Le modèle de l'offre et de la demande permet d'envisager les conséquences d'une taxe ou d'une subvention sur un marché qui répondrait parfaitement à la loi de l'offre et de la demande. L'équilibre sur le marché peut être modifié par l'État à travers des mécanismes de subvention ou de taxe.

1

Les effets d'une taxe

Taxe

Une taxe est un prélèvement fiscal de l'État.

En France, une entreprise commerciale doit reverser la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée) à l'État, celle-ci s'élève selon les cas de 2,1 % (taux très réduit) à 20 % (taux normal).

Sur un marché à l'équilibre et en supposant que la demande ne change pas, lorsque l'État propose une taxe, il augmente le coût de production des entreprises sur le marché, réduisant ainsi l'offre. Les entreprises doivent reverser une partie du prix de vente à l'État. Les gains diminuant, elles sont incitées à se retirer du marché ou bien à réduire leurs investissements et donc leur production.

La quantité produite va diminuer alors que la demande reste inchangée. On a donc une situation de sous-production : la demande est supérieure à l'offre (pénurie).

On peut représenter graphiquement l'effet d'une taxe :

-
L'effet d'une taxe
2

Les effets d'une subvention

Subvention

Une subvention est une aide financière accordée par l'État à une organisation productive.

La PAC (Politique agricole commune) accorde aux agriculteurs européens des aides financières pour moderniser leur équipement.

Sur un marché à l'équilibre et en supposant que la demande ne change pas, lorsque l'État propose une subvention, il augmente l'offre. Le coût de production des entreprises est réduit, incitant les entreprises à investir le marché ou bien à produire plus.

La quantité produite va augmenter alors que la demande reste inchangée. On a donc une situation de surproduction : l'offre est supérieure à la demande (excédent).

On peut représenter graphiquement l'effet d'une subvention :

-
L'effet d'une subvention

Dans l'économie, les marchés sont rarement à l'équilibre. Les économistes pensent que les prix fluctuent plus ou moins loin du prix d'équilibre selon les marchés. L'intervention de l'État, avec les subventions ou les taxes, modifie le fonctionnement du marché pour répondre à des besoins sociaux ou économiques. Ainsi, les taxes servent en partie à financer les politiques publiques et les subventions servent à protéger des entreprises et l'emploi de la concurrence étrangère. 

Toutefois, taxes et subventions sont parfois inefficaces économiquement, ce qui entraîne des situations de pénurie ou de surproduction artificielles.