Altérations du génome et cancérisationCours

Rappels

Notions À savoir
ADN Molécule bicaténaire porteuse de l'information génétique.
Allèle Version d'un gène.
Clone Ensemble de cellules, d'individus, issus d'une seule et même cellule (d'un seul et même individu).
Division cellulaire Mécanisme biologique par lequel une cellule (= « cellule-mère ») peut en engendrer deux autres (= « cellules-filles »).
Mutation Modification aléatoire de l'information génétique pouvant faire apparaître un nouveau caractère.
Réplication Mécanisme biologique précédant les divisions cellulaires, permettant de copier l'information génétique.
Vaccination Action consistant à injecter à un individu un antigène rendu non dangereux, de manière à lui conférer une défense efficace contre cet agent pathogène.

Les cancers sont des maladies désormais courantes. Le nombre de décès suite à des cancers en 2018 était voisin de 157 400.

Il n'existe aujourd'hui pas de traitement systématique des cancers, c'est pourquoi des mesures de prévention et de dépistage sont fortement encouragées.

I

Généralités sur les cancers

Les cancers sont dus à des mutations qui provoquent la division anormale d'une cellule, jusqu'à l'apparition d'une tumeur. Ces mutations peuvent être spontanées, ou provoquées par des agents mutagènes ou des virus.

Cancer

Un cancer est une multiplication anormale des cellules.

Le cancer se manifeste par des tumeurs.

Tumeur

Une tumeur est le résultat d'une forte multiplication cellulaire à un endroit anormal.

Ce sont les tumeurs qui provoquent les symptômes physiques du cancer en déréglant l'activité de l'organisme dans les zones où elles sont situées.

Pour qu'une tumeur se développe, elle doit être approvisionnée en nutriments. Elle stimule alors la croissance de nouveaux vaisseaux, lors d'un processus appelé la néoangiogenèse.

Au dernier stade d'un cancer, la tumeur envahit le système lymphatique et se dissémine dans l'organisme sous forme de métastases : le cancer est généralisé.

Métastase

Une métastase est une tumeur issue de la diffusion des cellules cancéreuses de la tumeur initiale par voie lymphatique ou sanguine.

Tous les cancers n'évoluent pas à la même vitesse et n'ont pas les mêmes symptômes. En revanche, la conséquence de tous les cancers non traités reste le décès.

Les grandes étapes du processus de cancérisation sont :

  • la mutation ;
  • la multiplication de la cellule devenue anormale ;
  • le développement d'une tumeur bénigne ;
  • la vascularisation de cette tumeur (néoangiogenèse), qui va alors devenir maligne ;
  • la tumeur maligne ;
  • les métastases : cellules issues de la tumeur migrant dans d'autres organes et y provoquant le développement de nouvelles tumeurs.
II

Origine des cancers

Le point de départ du processus cancéreux est une mutation.

Les cellules « normales » ont une durée de vie limitée : elles meurent par apoptose, ce qui est un processus de mort cellulaire programmée. À l'inverse, les cellules cancéreuses vont se multiplier rapidement et indéfiniment : elles sont immortelles, ce qui donnera des clones de la cellule initiale mutée.

Les mutations, qui échappent aux systèmes de réparation de la cellule et à l'apoptose, mènent à l'apparition de nouveaux allèles, ou à un cancer.

Les gènes touchés lors du processus de cancérisation sont le plus souvent les gènes suppresseurs de tumeurs. Ces gènes peuvent bloquer la division cellulaire et même entraîner la mort cellulaire programmée.

Une mutation d'un gène suppresseur de tumeurs peut conduire au développement d'une cellule cancéreuse.

A

Les mutations spontanées

Les mutations spontanées sont des mutations qui se produisent naturellement dans la cellule, notamment pendant la réplication.

Ces mutations se produisent partout dans l'organisme, mais sont plus courantes dans certaines parties du corps qui font l'objet de surveillances particulières.

Ces régions plus propices au déclenchement de cancers sont davantage exposées aux facteurs environnementaux (poumons, intestins, par exemple).

B

Les mutations par agent mutagène

Agents mutagènes

Les agents mutagènes sont des agents physiques ou chimiques qui augmentent la fréquence des mutations dans l'organisme.

Les agents mutagènes sont nombreux, avec des propriétés mutagènes plus ou moins importantes.

Ils sont considérés comme dangereux car, en augmentant le nombre de mutations, ils augmentent le risque d'échappement de ces dernières aux systèmes de réparation de la cellule.

Les agents mutagènes les plus connus sont :

  • Le tabac : impliqué dans le développement de cancers du poumon, de la gorge, etc. La seule prévention possible est l'évitement du tabagisme, actif ou passif.
  • Les ultraviolets (UV) : impliqués dans le développement de cancers de la peau. La première prévention est l'évitement, surtout aux heures où le Soleil est le plus haut (entre 12 h et 16 h). La seconde est l'exposition modérée sous la protection d'une crème solaire à l'indice UV adapté.

 

Les mesures de protection sont en premier lieu un évitement de ces agents, et sont ensuite spécifiques à chacun.

C

Les cancers dus à des infections virales

Le pouvoir cancérigène des virus tient à leur mode de réplication qui consiste pour certains à insérer leur ADN dans celui de la cellule infectée, ce qui peut déclencher un processus de cancérisation de la cellule.

Le seul moyen de prévention contre les cancers dus à des infections virales est la vaccination, par exemple celle mise en place contre le papillomavirus à l'origine d'une partie des cancers du col de l'utérus ou bien l'hépatite B qui peut être à l'origine du cancer du foie.

III

Mesures de prévention

Afin de limiter le développement de cancers, plusieurs dépistages sont proposés. Il s'agit de prévention primaire.

Les dépistages permettent de repérer une possible tumeur à un stade initial (tumeur bénigne), dont la prise en charge précoce permet d'obtenir un plus fort taux de rémission totale ou partielle.

Rémission

La rémission d'une maladie est l'état d'un patient chez lequel la maladie, sans nécessairement disparaître (sauf en cas de rémission complète = guérison) ne se manifeste plus.

Les mesures de prévention diffèrent selon les types de cancer.

  • Cancer du sein (chez la femme) : les mammographies (radiographies du sein) sont gratuites et à réaliser tous les deux ans à partir de 50 ans.
  • Cancer de la prostate (chez l'homme) : le cancer de la prostate est dépisté par un toucher rectal et des prises de sang.
  • Cancer du côlon et du rectum (chez l'homme comme chez la femme) : le cancer colorectal se dépiste par un test gratuit des selles sur plusieurs jours, à réaliser chez soi avant analyse en laboratoire, tous les deux ans à partir de 50 ans.