Distinguer raisonnement déductif et inductifExercice fondamental

On donne un texte extrait de l'article "Le Philosophe" de Denis Diderot (Texte A) et un texte extrait de La Controverse de Valladolid de Jean-Claude Carrière (Texte B).

Texte A

Philosopher, c'est donner la raison des choses, ou du moins la chercher ; car tant qu'on se borne à voir et à rapporter ce qu'on voit on n'est qu'historien. Quand on calcule et mesure les proportions des choses, leurs grandeurs, leurs valeurs, on est mathématicien ; mais celui qui s'arrête à découvrir la raison qui fait que les choses sont, et qu'elles sont plutôt ainsi que d'une autre manière, c'est le philosophe proprement dit.

Texte B

D'abord, dit-il, les premiers qui ont été découverts se sont montrés incapables de toute initiative, de toute invention. En revanche, on les voyait habiles à copier les gestes et les attitudes des Espagnols, leurs supérieurs. Pour faire quelque chose, il leur suffisait de regarder un autre l'accomplir. Cette tendance à copier, qui s'accompagne d'ailleurs d'une réelle ingéniosité dans l'imitation est le caractère même de l'âme esclave. Âme d'artisan, âme manuelle pour ainsi dire.

Où se situe la thèse dans les textes ?

Lequel de ces textes est un raisonnement inductif ? Lequel est un raisonnement déductif ?

énoncé suivant