Les institutions de la Ve RépubliqueQuestions sur documents

Document 1

Les institutions de la Ve République

-
Document 2

Un pouvoir personnel critiqué

François Mitterrand, Le Coup d'État permanent, Plon

1964

J'appelle le régime gaulliste dictature parce que, tout compte fait, c'est à cela qu'il ressemble le plus, parce que c'est vers un renforcement continu du pouvoir personnel qu'inéluctablement, il tend, parce qu'il ne dépend plus de lui de changer de cap. […] Face à la loi que votent les représentants du peuple se dresse désormais le "règlement autonome" qu'édicte le gouvernement, lui-même inspiré par le chef de l'État. Deux pouvoirs légiférants coexistent. Quant au juge de leurs conflits, si quelqu'un toutefois ose en appeler devant lui d'un manquement ou d'une forfaiture, ce sera ou bien le Conseil constitutionnel, le plus domestique des corps domestiques du général de Gaulle, ou bien le peuple − saisi par référendum à l'initiative du général de Gaulle d'une ou de plusieurs questions rédigées par le général de Gaulle, au gré d'une procédure inventée par le général de Gaulle.

À l'aide du document 1, classer les institutions suivantes dans le pouvoir auxquelles elles correspondent.

Premier ministre et gouvernement

Assemblée nationale

Président de la République

Sénat

Pouvoir exécutif

Pouvoir législatif

À l'aide du document 1, sélectionner les éléments qui montrent que le président de la République est au cœur des institutions de la Ve République.

Sélectionner les éléments permettant de présenter le document 2.

D'après le document 2, quelle critique François Mitterrand adresse-t-il aux institutions de la Ve République ?