Calculer une absorbanceExercice

On étudie au spectrophotomètre une solution de tartrazine dans sa cuve.
On s'intéresse à l'absorption maximale du spectre de la solution étudiée donc à la longueur d'onde de 425 nm. À cette longueur d'onde, la valeur de l'absorbance étant la plus grande, l'incertitude sur la mesure est la plus petite.

On sait que le coefficient d'extinction molaire est alors de 23 000 L.mol−1.cm−1, que la longueur de la solution traversée est de 1,0 cm et que sa concentration est de \(\displaystyle{1,0.10^{-4}}\) mol.L−1.

Quelle est alors l'absorbance de cette solution ?

On étudie au spectrophotomètre une solution de cuivre II hexahydraté dans sa cuve.
On s'intéresse à l'absorption maximale du spectre de la solution étudiée donc à la longueur d'onde de 810 nm. À cette longueur d'onde, la valeur de l'absorbance étant la plus grande, l'incertitude sur la mesure est la plus petite.

On sait que le coefficient d'extinction molaire est alors de 12 L.mol−1.cm−1, que la longueur de la solution traversée est de 1 cm et que sa concentration est de \(\displaystyle{5,0\times10^{-2}}\) mol.L−1.

Quelle est alors l'absorbance de cette solution ?

On étudie au spectrophotomètre une solution de cobalt II hexahydraté dans sa cuve.
On s'intéresse à l'absorption maximale du spectre de la solution étudiée donc à la longueur d'onde de 510 nm. À cette longueur d'onde, la valeur de l'absorbance étant la plus grande, l'incertitude sur la mesure est la plus petite.

On sait que le coefficient d'extinction molaire est alors de 5 L.mol−1.cm−1, que la longueur de la solution traversée est de 1 cm et que sa concentration est de \(\displaystyle{1,0\times10^{-1}}\) mol.L−1.

Quelle est alors l'absorbance de cette solution ?

On étudie au spectrophotomètre une solution de chlorure de cobalt dans sa cuve.
On s'intéresse à l'absorption maximale du spectre de la solution étudiée donc à la longueur d'onde de 690 nm. À cette longueur d'onde, la valeur de l'absorbance étant la plus grande, l'incertitude sur la mesure est la plus petite.

On sait que le coefficient d'extinction molaire est alors de 615 L.mol−1.cm−1, que la longueur de la solution traversée est de 1,0 cm et que sa concentration est de \(\displaystyle{2,00\times10^{-3}}\) mol.L−1.

Quelle est alors l'absorbance de cette solution ?

On étudie au spectrophotomètre une solution d'ions triodure dans leur cuve.
On s'intéresse à l'absorption maximale du spectre de la solution étudiée donc à la longueur d'onde de 415 nm. À cette longueur d'onde, la valeur de l'absorbance étant la plus grande, l'incertitude sur la mesure est la plus petite.

On sait que le coefficient d'extinction molaire est alors de 4360 L.mol−1.cm−1, que la longueur de la solution traversée est de 1,0 cm et que sa concentration est de \(\displaystyle{1,0\times10^{-4}}\) mol.L−1.

Quelle est alors l'absorbance de cette solution ?

énoncé suivant