Quels sont les processus sociaux qui contribuent à la déviance ?Notions

Contrôle social

Le contrôle social correspond à l'ensemble des moyens et des processus par lesquels une société parvient à faire respecter ses normes.

Cohésion sociale

La cohésion sociale désigne la force des liens qui unissent les membres d'une société. Elle est le résultat de l'intégration sociale, qui est favorisée par un certain contrôle social.

Déviance

La déviance en sociologie désigne les conduites que les membres d'une société ou d'un groupe réprouvent ou sanctionnent car elles sont jugées non conformes à leurs propres normes ou valeurs.

Culture dominante

La culture dominante correspond à l'ensemble des valeurs, des normes et des pratiques acquises et partagées par les membres d'un même groupe.

Sous-culture

Une sous-culture désigne la culture d'un groupe particulier, au sein d'un groupe culturel plus grand. La sous-culture se caractérise par certaines normes, valeurs et pratiques différentes, qui manifestent un écart avec la culture dominante. Elle peut toutefois rester en adéquation avec la culture globale de la société.

Anomie

L'anomie est un dérèglement social dû à un affaiblissement de l'influence des valeurs et normes sur les comportements des individus, qui ne savent plus comment orienter leur conduite.

Processus d'étiquetage

Le processus d'étiquetage est le processus qui conduit un groupe social à étiqueter des actes et/ou des individus comme déviants par rapport aux normes du groupe.

Stigmatisation

La stigmatisation est un processus par lequel un individu, au nom de caractéristiques particulières (traits physiques ou moraux, orientation sexuelle, etc.), est disqualifié et considéré comme déviant par le groupe.

Délinquance

La délinquance correspond en sociologie aux déviances sanctionnées par la loi (contraventions, délits et crimes).

Chiffre noir

Le chiffre noir est la différence entre la délinquance « réelle », dont le niveau est mal connu, et la délinquance mesurée par les statistiques pénales. Celles-ci comptabilisent les personnes catégorisées comme délinquantes et non toutes celles qui ont transgressé les lois.

Enquêtes de victimation

Les enquêtes de victimation consistent à demander à un ensemble de personnes formant un échantillon représentatif de la population si elles ont été victimes d'actes de délinquance dans l'année écoulée, de quels actes et combien de fois.