Seconde 2016-2017
Kartable
Seconde 2016-2017

L'enjeu énergétique

La consommation énergétique mondiale ne cesse d'augmenter sur l'ensemble de la planète alors les ressources énergétiques sont inégalement réparties. L'extraction, la transformation, le transport et le stockage de l'énergie sont responsables de nombreux risques et de dégradations de l'environnement. De plus, la croissance des besoins et l'inégale répartition des ressources provoquent des tensions géopolitiques.

De nombreux États développent de nouvelles sources d'énergies renouvelables. Malgré ces évolutions récentes, le modèle énergétique de demain reste à définir afin de répondre à l'augmentation de la consommation mondiale tout en limitant les risques pour la planète et ses habitants.

I

La hausse des besoins énergétiques et la gestion des ressources

A

Une consommation énergétique inégale et en hausse

Deux aspects fondamentaux caractérisent la consommation énergétique actuelle :

  • La consommation énergétique est inégalement répartie dans le monde.
  • La consommation énergétique est en hausse.

L'énergie est consommée de manière inégale. Les pays développés consomment plus d'énergie que les pays en développement, en raison de leur niveau de développement et de leurs modes de vie : transport, production agricole et industrielle, électricité et chauffage des domiciles sont autant de facteurs de consommation d'énergie. Les États-Unis, responsables de 22% de la consommation énergétique mondiale, se situent au premier rang des pays consommateurs. 20% de la population mondiale consomme 60% de l'énergie.

À l'inverse, 15% de la population mondiale pas accès à l'électricité, essentiellement dans les pays les plus pauvres. Beaucoup de pays en développement utilisent la biomasse comme seule source d'énergie.

Biomasse

La biomasse est un type de production d'énergie qui consiste à brûler des matières organiques (du bois, des végétaux ou des déchets agricoles par exemple).

La consommation d'énergie moyenne est en forte hausse. Elle a été multipliée par 20 en un siècle alors que la population a quadruplé. Deux phénomènes permettent d'affirmer que cette croissance va se poursuivre :

  • La croissance démographique va entraîner mécaniquement une hausse des besoins en énergie.
  • Le processus d'urbanisation accélère cette hausse des besoins énergétiques, car les modes de vie urbains sont plus consommateurs d'énergie.

La croissance économique soutenue des pays émergents s'accompagne d'une augmentation rapide de leurs besoins en énergie.

Pour répondre aux besoins croissants, la production d'électricité devra augmenter de 50% pour 2030.

B

La prédominance des énergies fossiles

Énergies fossiles

Les énergies fossiles sont des énergies produites à partir de combustibles naturels qui se sont formés sous la terre pendant des millions d'années. Elles regroupent le charbon et les hydrocarbures (pétrole et gaz naturel).

Les énergies fossiles constituent la première source d'énergie mondiale (86% de la consommation énergétique mondiale). Ce sont elles qui ont alimenté la croissance économique et l'industrialisation des pays développés. Leurs réserves sont inégalement réparties sur la planète : elles se concentrent dans un petit nombre de pays qui en tirent des revenus importants.

Parmi ces énergies fossiles, on trouve d'abord les hydrocarbures, dont les réserves sont généralement détenues par un nombre limité de pays qui exportent une majeure partie de leur production :

  • Le pétrole représente une ressource essentielle, notamment pour les transports routier, aérien et maritime. La production se concentre au Moyen-Orient et dans quelques pays d'autres continents (États-Unis, Venezuela, Nigeria, Libye).
  • Le gaz naturel est utilisé dans de nombreux pays, pour se chauffer. Les principales réserves se trouvent au Moyen-Orient, en Russie et aux États-Unis.
  • Les hydrocarbures non conventionnels sont des hydrocarbures particulièrement difficiles et coûteux à extraire. Ils regroupent notamment les schistes bitumineux (pétrole) et les gaz de schiste.

Les énergies fossiles incluent également le charbon. Seulement 15% de la production est exportée. Les pays producteurs sont donc également les principaux pays consommateurs, comme la Chine, les États-Unis, l'Inde, la Russie, l'Afrique du Sud ou encore l'Australie. Son faible coût, son utilisation pour produire de l'électricité par centrale thermique et l'importance de ses réserves en font une énergie de plus en plus utilisée, malgré son caractère très polluant. Le charbon deviendra au XXIe siècle la première source d'énergie avec un pic de consommation attendu pour 2030.

L'énergie nucléaire est utilisée pour produire de l'électricité à partir d'uranium par le biais de centrales nucléaires. 31 pays sont équipés de centrales nucléaires (France, États-Unis, etc.).

C

Les énergies renouvelables restent marginales

Les chocs pétroliers des années 1970, la hausse des prix des énergies fossiles et la prise de conscience du caractère limité de leurs réserves ont poussé les États à développer les énergies renouvelables. Cependant, les énergies renouvelables ne fournissent que 14% de la consommation énergétique mondiale.

Énergies renouvelables

Les énergies renouvelables sont des sources d'énergie s'appuyant sur des ressources disponibles en quantités importantes et régulièrement renouvelées (force de l'eau, des courants, des vents, énergie du Soleil).

Parmi les énergies renouvelables les plus utilisées, on trouve :

  • L'énergie hydraulique : créée à partir de la force des cours d'eau, elle est produite à l'aide de barrages et fournit 2,4% de l'électricité mondiale. Il s'agit de la principale source d'électricité en Norvège et au Brésil. Le Canada et la Chine sont d'importants producteurs d'hydro-électricité.
  • La biomasse : issue de la combustion de matières organiques, elle couvre environ 10% des besoins énergétiques mondiaux, notamment dans certains pays où elle est la seule énergie accessible, utilisée pour chauffer les habitations et cuire la nourriture.
  • Les autres types d'énergie tels que la géothermie, le solaire et l'éolien ne représentent pour le moment que 1,1% de la consommation énergétique mondiale.

Ces énergies représentent encore une faible part de la consommation totale de l'énergie mondiale. Malgré la croissance de leur utilisation, nombreux sont les États qui continuent de privilégier les énergies fossiles.

Les subventions mondiales en faveur des énergies renouvelables ont atteint 101 milliards de dollars dans le monde en 2012, soit plus de cinq fois moins que les énergies fossiles la même année (544 milliards de dollars).

-

La faible part des énergies renouvelables (Key World Energy Statistics 2014 de l'AIE)

II

Les principaux risques et tensions liés à l'énergie

A

Les risques pour les hommes et l'environnement

La production et le transport d'énergie sont à l'origine d'importants risques de pollution, néfastes pour les hommes et l'environnement.

Les hydrocarbures et le charbon sont sources de pollutions importantes et sont à l'origine pour une grande part du dérèglement climatique :

  • L'extraction de pétrole via des platesformes offshore peut provoquer des marées noires gigantesques en cas d'explosion des exploitations (golfe du Mexique en 2010).
  • Le transport du pétrole par la mer présente également des risques de marées noires en cas d'accident (Erika en 1999) ou de dégazage lorsque les navires ne respectent pas la législation et rincent leurs cuves en pleine mer.
  • La consommation de pétrole de gaz ou de charbon émet des gaz polluants dans l'atmosphère, qui peuvent provoquer des pluies acides ou des maladies respiratoires, et les Gaz à effet de serre (GES) responsables du dérèglement climatique.

L'énergie nucléaire, souvent présentée comme une énergie propre car elle n'émet pas de GES, pose aussi des problèmes sur les moyen et long termes :

  • Les déchets nucléaires enfouis présentent des risques de radioactivité, dangereux pour la planète et sa population pendant plusieurs centaines voire milliers d'années.
  • Le risque d'explosion d'une centrale nucléaire suscite des craintes importantes depuis les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl en 1986 ou de Fukushima.
  • Le risque de propagation de la bombe nucléaire parallèlement au développement de l'énergie nucléaire est à l'origine de craintes de la part de la communauté internationale.

Les énergies renouvelables peuvent aussi représenter des risques :

  • Les ruptures de grands barrages peuvent provoquer des catastrophes pour les populations environnantes (inondations, destructions).
  • L'utilisation importantes de la biomasse dans certains territoires contribue à la déforestation.
B

L'émergence de tensions géopolitiques

L'énergie est primordiale pour le développement économique des pays. Les énergies fossiles sont les plus utilisées mais ne sont présentes que dans un nombre limité de pays qui en tirent une importante manne financière. Cela suscite des tensions géopolitiques entre États producteurs influents et États consommateurs vulnérables. Avec la croissance des pays émergents, dont les BRICS, la demande en énergie augmente, aggravant les tensions.

  • 60% des réserves de pétrole se situent dans les pays du Moyen-Orient : cette maîtrise d'une ressource énergétique essentielle, dont dépendent de nombreux pays consommateurs, est à l'origine de tensions dans la région.
  • Les immenses réserves de gaz de la Russie lui confèrent une influence diplomatique sur l'Europe à l'ouest, et l'Asie orientale à l'est (Japon, Corée, Chine). Les projets de contournement de la Russie par des oléoducs alimentés par les réserves d'autres pays de l'ex-URSS provoquent des tensions.

Des tensions naissent également des conséquences du développement de certaines énergies :

  • Le développement d'un programme nucléaire militaire en Iran suscite l'inquiétude sur la scène internationale.
  • La construction de barrages hydrauliques sur des fleuves desservant d'autres pays est à l'origine de tensions géopolitiques. L'Irak et la Syrie reprochent ainsi à la Turquie de réduire le flux du Tigre et de l'Euphrate.

Une des solutions consisterait à ce que chaque pays favorise le développement des énergies renouvelables afin d'augmenter son indépendance énergétique.

III

Comment gérer la production et la consommation d'énergie de demain ?

A

Le pari des énergies renouvelables

Le développement de nouvelles énergies renouvelables est soutenu par de nombreux pays ainsi que par l'Union européenne, pour trois principales raisons :

  • Réduire les risques des énergies actuellement utilisées
  • Anticiper la hausse des prix liée à la réduction des réserves d'hydrocarbure
  • Limiter la pollution de l'atmosphère

L'UE prévoit que les énergies renouvelables seront responsables de 20% de la production d'énergie en 2020, et de 50% en 2040.

Certaines énergies renouvelables sont encore peu utilisées mais voient leur rôle grandir :

  • L'énergie éolienne s'appuie sur la force des vents pour produire de l'électricité : elle est à la fois propre et renouvelable. Sa place dans la production d'électricité augmente, cependant elle est limitée par son caractère irrégulier (sa production dépend de la force du vent), la difficulté à stocker l'électricité produite, et les réticences de certaines populations à transformer les paysages.
  • Les biocarburants représentent une alternative grandissante au pétrole pour alimenter les véhicules et les machines agricoles en énergie. Le biodiesel est fabriqué à partir d'huiles alimentaires. Le bioéthanol est issu de productions agricoles (maïs, canne à sucre, betteraves). Si leur utilisation permet de réduire la dépendance vis-à-vis du pétrole, elle détourne des productions agricoles de l'alimentation des hommes et pose désormais de réels problèmes sur le marché agricole. Les États-Unis et le Brésil en sont d'importants producteurs.
  • L'énergie solaire est captée grâce à des panneaux photovoltaïques pour produire de l'électricité, ou des capteurs thermiques pour produire de la chaleur. La production d'électricité issue de panneaux solaires est pour l'instant plus chère que les autres sources d'énergie, mais pourrait devenir une solution d'avenir.
  • L'énergie hydraulique contribue largement à la production d'électricité de certains pays. Toutefois, elle fait l'objet de projets de moins en moins nombreux, en raison de l'impact écologique des grands barrages et des déplacements de population qu'ils imposent.
B

La consommation et la production d'énergie de demain

Parallèlement au développement des énergies renouvelables, il est nécessaire de favoriser les mesures d'économie d'énergie.

  • Les mesures d'efficacité énergétique permettent de consommer moins d'énergie pour un résultat identique (isolation thermique des habitations, lampes basse consommation).
  • Les comportements commencent à changer face aux nouveaux impératifs énergétiques (utilisation des transports en commun, du vélo).

Enfin, les chercheurs travaillent enfin au développement de nouvelles sources d'énergie afin de répondre à l'augmentation prévue des besoins énergétiques.

  • La géothermie consiste à extraire la chaleur souterraine pour alimenter des chaudières et fournir du chauffage.
  • Des biocarburants fabriqués à partir de végétaux non comestibles (micro-algues) permettraient de ne pas détourner les productions agricoles de leur usage alimentaire.
  • Des éoliennes sous-marines capables de capter l'énergie des courants marins sont à l'étude.
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.