La Northern Range Etude de cas

La Northern Range désigne un ensemble de ports qui s'étendent entre Le Havre en France et Hambourg en Allemagne. La Northern Range est la deuxième façade maritime au monde car elle bénéficie d'un arrière-pays dynamique, la mégalopole européenne.

Ces ports sont aménagés afin de pratiquer des activités de production et d'échanges. Cependant les projets visant à augmenter les infrastructures portuaires sont critiqués pour leur impact environnemental.

Malgré une certaine complémentarité, ces ports sont aussi en concurrence.

I

La deuxième façade maritime au monde

A

Définition

Le terme de "Northern Range" ou "Rangée nord-européenne" désigne un ensemble de plusieurs ports, principalement des zones industrialo-portuaires mais aussi des ports de pêche et de plaisance, qui s'étend sur environ 1000 kilomètres du Havre à Hambourg. Cette rangée comprend notamment :

  • Le Havre, Boulogne-sur-Mer, Dunkerque pour la France
  • Ostende, Zeebruges, Gand et Anvers pour la Belgique
  • Amsterdam et Rotterdam pour les Pays-Bas
  • Bremerhaven, Brême et Hambourg pour l'Allemagne
-

Zone de déchargement et de stockage des conteneurs sur le port de Rotterdam

Pixabay.com

B

La première façade maritime de l'Europe

La Northern Range bénéficie d'un hinterland (arrière-pays) privilégié. En effet, elle permet l'acheminement de 80 % des marchandises du plus grand marché mondial, l'Union européenne et se situe au cœur de la mégalopole européenne, sur les côtes de la zone la plus riche de l'Europe, le bassin du Rhin.

Cette situation au cœur d'une zone très riche et sa tradition d'espace d'échange depuis le Moyen Âge en font la deuxième façade maritime au monde et la première en Europe. Chaque année, plus d'un milliard de tonnes de marchandises y transitent.

La Northern Range bénéficie d'une excellente connexion avec son arrière-pays :

  • Voies d'eau à grand gabarit (Rhin, Escaut, Meuse, Ems, Weser, etc.)
  • Très forte densité du réseau autoroutier
  • Nombreux lignes de chemin de fer et proximité d'aéroport de dimension internationale
  • Gazoduc et oléoduc afin d'acheminer les hydrocarbures
  • Cette connexion est cependant inégale selon les ports. Les ports français sont moins bien connectés que les autres ports de la façade maritime.
-

Schéma de la Northern Range

Lvcvlvs via Wikimedia Commons

C

De nombreuses infrastructures

Les ports de la Northern Range disposent de nombreuses infrastructures modernes leur permettant d'importer, d'exporter, de produire et de stocker les marchandises :

  • Des infrastructures permettant le déchargement et le chargement des marchandises (quais équipés de grues, bassins en eau profonde afin d'acheminer des gros navires, etc.)
  • Des unités de production industrielle (raffineries de pétrole, industries chimiques, chantiers navals, etc.)
  • Des zones de stockage (stockage des conteneurs, citernes de stockage du pétrole, des produits chimiques, etc.)
  • Des espaces de services, composés de bureaux (sociétés de commerce, douanes, assurances, etc.)
II

Complémentarité et concurrence

A

Des ports complémentaires

Les ports de la rangée nord-européenne sont reliés entre eux par cabotage et aussi par voie fluviale avec les différents cours d'eau à grand gabarit (canaux Albert, Gand-Terneuzen, etc.).

Certains ports servent de hub, c'est-à-dire qu'ils reçoivent des marchandises du monde entier qu'ils répartissent ensuite aux autres ports. Ce système s'appelle le feedering. Rotterdam joue ainsi cette fonction de hub pour le pétrole mais aussi pour d'autres produits (minéraux, conteneurs, etc.).

De plus, ces ports sont aussi complémentaires car de nombreux navires y font des escales successives.

Cependant, malgré une certaine complémentarité, encouragée par l'Union européenne, la coopération reste limitée et c'est surtout la concurrence qui prévaut.

-

Un navire collecteur (feeder ship) dans le port de Bremerhaven en Allemagne

Garitzko via Wikimedia Commons

B

Des ports en concurrence

Afin d'accueillir de plus en plus de flux, les ports cherchent à s'adapter à l'évolution du transport maritime et se lancent dans des grands travaux pour être plus attractifs :

  • De profonds bassins sont creusés pour faire face à l'augmentation de la taille des navires.
  • Les ports diminuent le temps de déchargement et de remplissage des navires afin que les bateaux restent le moins de temps possible à quai. Rotterdam a par exemple automatisé le transport des marchandises dans le port.
  • Ces aménagements, qui permettent aux ports de la rangée nord-européenne de rester dans la compétition mondiale font cependant face à des critiques quant à leur impact environnemental. Comme à Rotterdam ou au Havre, les projets d'agrandissement s'accompagnent aussi de projets visant à protéger le milieu naturel sur d'autres zones littorales en marge du port.

Classement des ports de la Northern Range en millions de tonnes en 2012 :

Rotterdam 441,5
Anvers 184,1
Hambourg 130,9
Amsterdam 94,2
Brême 84
Le Havre 63,5
Dunkerque 47,6
Zeebruges 43,5
Gand 26,3
Wilhelmshaven 26,2