Les conflits autour de la gestion de l'eau Questions sur documents

Document 1

De nombreux contentieux autour de l'eau

"L'eau, une source de conflits entre nations" dans le dossier scientifique L'eau douce, une ressource précieuse, cnrs.fr

2001

Aujourd'hui encore, les contentieux à propos de l'eau sont nombreux à travers le monde, [...]. Au Proche-Orient, par exemple, une dizaine de foyers de tensions existent. Ainsi l'Égypte, entièrement tributaire du Nil pour ses ressources en eau, doit néanmoins partager celles-ci avec dix autres États du bassin du Nil : notamment avec l'Éthiopie où le Nil bleu prend sa source, et avec le Soudan où le fleuve serpente avant de déboucher sur le territoire égyptien. Quant à l'Irak et à la Syrie, ils sont tous deux à la merci de la Turquie, où les deux fleuves qui les alimentent, le Tigre et l'Euphrate, prennent leur source. L'eau de l'Euphrate a d'ailleurs souvent servi d'arme brandie par la Turquie contre ses deux voisins : grâce aux nombreux barrages qu'elle a érigés sur le cours supérieur du fleuve et qui lui permettent d'en réguler à sa guise le débit en aval, la Turquie possède là, en effet, un puissant moyen de pression.

Document 2

L'eau, vecteur des conflits préexistants

Hervé Amiot, "L'eau, cause ou prétexte pour les conflits ? L'exemple du Tigre et de l'Euphrate", lesclesdumoyenorient.com

2013

Avec la multiplication des aménagements sur le Tigre et l'Euphrate, la question du partage des eaux devient de plus en plus aiguë et conflictuelle. À plusieurs reprises, les tensions ont failli éclater, conduisant à l'affrontement direct. [...]. À partir de 1990, le projet turc du GAP provoque une dégradation des relations avec la Syrie et l'Irak. Pour faire plier Damas, qui soutient la guérilla kurde de façon à déstabiliser Ankara, la Turquie mobilise ses troupes à la frontière syrienne et menace Damas d'une invasion.
Ce dernier exemple nous montre que les conflits autour de l'eau ne sont jamais déconnectés des autres problématiques. Ainsi, le conflit autour du GAP s'inscrit d'une part dans le problème kurde, et d'autre part dans le jeu des puissances pour le leadership régional. C'est ainsi que Françoise Rolland (2006) affirme que l'eau n'est pas la cause directe des conflits dans la région. Les disputes pour l'eau dérivent des conflits préexistants.

Classer les différents éléments permettant de présenter les deux documents.

Il date de 2001.

Il date de 2013.

Ce texte provient de lesclesdumoyenorient.com et a été écrit par Hervé Amiot.

Il décrit plusieurs contentieux entre État autour de la question de l'eau.

C'est un extrait d'article intitulé "L'eau, une source de conflits entre nations".

Il montre que les conflits autour de l'eau dérivent souvent de conflits préexistants.

Ce texte provient du dossier scientifique du CNRS L'eau douce une ressource précieuse.

C'est un extrait d'un article intitulé "L'eau, cause ou prétexte pour les conflits ? l'exemple du Tigre et de l'Euphrate".

Document 1

Document 2

Le document 1 présente deux zones de conflits autour de l'eau. Classer les différents éléments permettant de caractériser ces conflits.

Conflit avec la Syrie et l'Irak

Conflit autour du partage des eaux du Nil

Conflit avec une dizaine de pays dont l'Éthiopie et le Soudan

Conflit autour du partage des eaux du Tigre et de l'Euphrate

Conflit avec l'Égypte

Conflit avec la Turquie

D'après le document 2, à quel conflit se superpose la question de la répartition des ressources en eau ?