La démocratie : système de vote et engagement politiqueCours

I

Le système du vote démocratique

A

Le suffrage universel

Les étapes de la conquête du droit de vote et du suffrage universel en France

Les étapes de la conquête du droit de vote et du suffrage universel en France

Suffrage universel

Le suffrage universel est le droit de vote donné à l'ensemble des citoyens sans conditions de fortune, d'hérédité ou de capacité.

Suffrage direct

Le suffrage direct est le vote par lequel les citoyens choisissent eux-mêmes directement leurs représentants. Le suffrage indirect est le vote par lequel les représentants sont choisis par un corps intermédiaire (collège électoral, grands électeurs) qui a été élu par les citoyens.

B

Les différents modes de scrutin

Scrutin

Le scrutin est un vote au moyen d'un bulletin déposé dans une urne.

Il existe différents types de scrutin permettant de choisir les représentants dans une démocratie. Un scrutin peut être uninominal (un seul candidat par parti ou liste) ou plurinominal (plusieurs candidats par parti ou liste) et les modes de scrutin jouent un rôle important dans les systèmes démocratiques, en favorisant une forme de représentation politique particulière.

Principaux modes de scrutin Fonctionnement Forme de représentation politique associée
Le scrutin proportionnel
  • Peut se faire par listes ou par partis politiques.
  • Chaque liste ou parti est élu en fonction du pourcentage de voix recueillies.
  • Il existe un seuil minimum de représentativité (par exemple, en dessous de 5 % des voix le groupe candidat n'est pas représenté).
  • Favorise le multipartisme et la représentation des minorités politiques.
  • Rend difficile la formation de majorité parlementaire stable et donc la cohérence des décisions politiques prises par les représentants.
Le scrutin majoritaire à un tour
  • La majorité est le plus souvent absolue (50 % plus une voix) parfois qualifiée (par exemple 75 % des voix) et on ne procède qu'à un seul tour pour choisir le représentant.
  • Favorise le bipartisme (deux partis se partagent le pouvoir) et la cohérence des décisions politiques.
  • Diminue la diversité des opinions politiques et la représentation des minorités.
Le scrutin majoritaire à deux tours
  • Lors d'un premier tour, les candidats sont départagés par le nombre de voix pour ne conserver que les deux plus représentatifs (majorité relative).
  • Lors du second tour, les deux principaux candidats sont départagés à la majorité absolue (50 % plus une voix).
  • Favorise la bipolarisation de la vie politique à travers les regroupements d'alliances lors des deuxièmes tours pour obtenir une majorité.
C

L'organisation du vote

Liste électorale

La liste électorale est un registre comportant tous les noms des citoyens admis à voter d'une circonscription électorale.

Isoloir

L'isoloir est un dispositif placé dans un bureau de vote afin de dissimuler le choix de ceux qui participent à un vote secret. L'isoloir prend en général la forme d'une petite cabine.

La démocratie repose sur le vote des citoyens. Ce vote doit être libre et répondre pour cela à des dispositifs particuliers permettant son bon déroulement, notamment :

  • la proclamation officielle des élections, de leurs dates et la mise en place d'affichages présentant l'ensemble des candidats ;
  • l'établissement des listes électorales recensant les citoyens autorisés à voter ;
  • l'organisation d'un bureau électoral et de scrutateurs surveillant le bon déroulement du vote ;
  • la mise à disposition des bulletins de vote correspondant aux différents partis ou candidats ;
  • la mise en place d'un isoloir permettant un vote secret, d'une table de vote et d'une urne de vote sécurisée permettant la collecte et le comptage des voix ;
  • le procès-verbal et la proclamation officielle des résultats.

 

C'est la mise en place d'une organisation régulée et contrôlée du vote qui rend celui-ci réellement libre et démocratique.

La carte électorale, le bulletin secret et l'urne sont parmi les dispositifs qui rendent possibles le contrôle et le bon déroulement des élections. L'isoloir permet à chaque électeur de voter secrètement afin de garantir sa liberté de choix.

-

© Wikimedia Commons

II

Les acteurs de la vie politique

A

Les partis politiques et les professionnels de la politique

Les partis politiques et les professionnels de la politique (élus, hauts fonctionnaires) constituent des acteurs-clés de la vie politique. Les partis politiques regroupent des citoyens engagés dans les débats et la vie politiques, fédérés autour d'idées communes et l'ambition de conquête du pouvoir politique par les élections.

Les partis politiques se caractérisent par :

  • une certaine continuité de l'organisation et du programme politique ;
  • l'implantation du parti à tous les niveaux de la vie politique : municipal, régional, national ;
  • la volonté d'exercer le pouvoir ;
  • la recherche de l'appui ou de l'adhésion du peuple et d'une certaine forme d'encadrement, à travers le recrutement des militants.

 Les partis politiques français se sont formés progressivement au cours du XIXe siècle par opposition d'idées sur l'organisation de la société : acceptation ou refus de la laïcité, engagement dans l'économie libérale ou plus récemment débat sur l'écologie.

La distinction gauche/droite repose sur une opposition parfois subtile d'idées économiques ou culturelles et sur le rôle de l'État et des institutions. Les partis politiques se regroupent le plus souvent en groupes politiques alliés notamment au Sénat ou à l'Assemblée nationale.

Aujourd'hui, en France, on compte plus d'une quarantaine de partis politiques. Traditionnellement, le paysage politique français oppose des partis politiques qui s'étendent de la gauche à la droite (appellation qui vient à l'origine de leur position dans l'enceinte de l'Assemblée) même si cette distinction a perdu du sens avec l'émergence de problématiques internationales (l'écologie, les questions européennes). On distingue ainsi des partis :

  • d'extrême gauche ;
  • de gauche ;
  • de centre gauche ;
  • de centre droit ;
  • de droite ;
  • d'extrême droite.
Résultats du 1er tour des élections présidentielles de 2017

Résultats du 1er tour des élections présidentielles de 2017

© Ministère de l'Intérieur

B

La politisation des citoyens : le rôle des médias

La politisation des citoyens est le résultat de la socialisation politique familiale (transmission des idées politiques entre les membres de la famille) mais aussi de la socialisation secondaire liée au milieu conjugal, au milieu professionnel et au réseau de sociabilité des individus.

Les médias classiques (journaux politiques, radios, télévisions) ou contemporains (sites Internet, réseau sociaux) jouent un rôle de plus en plus important dans la formation de l'opinion publique et des idées politiques à travers le traitement de l'information politique, l'organisation de débats, l'interview des hommes politiques et l'utilisation de sondages.

Sondages d'opinion politique

Les sondages d'opinion politique qui correspondent à une technique statistique particulière reflètent les idées de la population ciblée et influencent également les idées des individus.

Politisation

La politisation est l'acquisition des idées politiques et la compréhension du système politique par les individus.

Sondage d'opinion

Le sondage d'opinion est une enquête statistique visant à déterminer les opinions probables des individus d'une population cible à partir de l'étude d'un échantillon de cette population.

C

Les citoyens et l'engagement politique

L'engagement politique prend des formes de plus en plus variées et se rapproche de l'engagement citoyen.

1

Le professionnalisme politique

Le citoyen occupe des fonctions électives dans les institutions après avoir été élu pour un mandat (à la mairie ou à l'Assemblée nationale, par exemple) ou bien il est désigné ou nommé dans les institutions d'État après avoir obtenu un concours (les fonctionnaires de l'État).

2

Le militantisme

Le citoyen adhère à un parti politique dont il devient un militant et avec lequel il participe à la vie politique (organisation de débats, distribution de tracts politiques, participation aux campagnes politiques).

Militantisme

Le militantisme est l'action des individus qui participent activement à un parti ou une organisation politique dont ils deviennent des militants.

3

La vie associative

Le citoyen participe à des associations variées qui cherchent à transformer la société en en modifiant les règles ou les lois (associations caritatives, associations de citoyens, associations de consommateurs, par exemple).

4

L'engagement citoyen individuel

Le citoyen, par l'adhésion et la participation au système démocratique et politique, contribue à son bon fonctionnement (par la participation aux élections ou par l'usage de la manifestation d'idées, par exemple).

Si l'engagement politique est une affaire individuelle, c'est également un choix collectif. L'organisation démocratique nécessite une adhésion collective pour fonctionner correctement. L'essor de l'abstentionnisme aux élections contribue à fragiliser le système électif en diminuant la légitimité des personnes élues.

Abstentionnisme

L'abstentionnisme est un phénomène dans lequel les citoyens en droit de voter ne s'inscrivent pas sur les listes électorales ou ne vont pas voter.